Archives par mot-clé : relaxation

Accomplir sa vie : Mettre en place les bonnes habitudes

Après avoir vu votre identité, vos rôles et valeurs il y a deux jours, et avoir progressé pour en tirer vos objectifs à long, moyen et court terme hier, nous allons travailler sur vos pratiques quotidiennes.

Pourquoi des pratiques quotidiennes et pas de gros changements ?

Pourquoi se limiter à de petits changements et ne pas prendre des bonnes résolutions majeures pour l’année qui vient ?

Parce que les résolutions de l’année, ça ne fonctionne pas. En tout cas, cela ne fonctionne pas bien.

Voyez-vous, ces résolutions sont un exercice de la volonté. Et votre volonté est comme la mienne, comme celle de n’importe qui : elle s’épuise. Vous ne pouvez pas compter dessus comme sur la prise de courant que vous avez chez vous, qui dans 99% des cas vous fournira le jus dont vous avez besoin.

Elle est au summum quand on commence quelque chose, puis elle s’éteint tout doucement au fur et à mesure de la journée. Certains jours, vous êtes plein de volonté, d’autres non.

À l’inverse, la pratique quotidienne ne réclame pas de volonté. Vous avez tracé la voie, vous avez créé l’habitude. Elle se fait naturellement, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, que vous soyez en vacances ou au travail.

Et mettre en place une pratique quotidienne réclame beaucoup moins d’efforts que maintenir une discipline et une volonté de fer.

D’ailleurs, vous n’avez pas besoin de discipline non plus. On a parfois l’impression que ceux qui réussissent ont une discipline incroyable, qu’ils suivent toujours le même plan. Pourtant, ce n’est pas cela qu’ils ont fait : ils ont pris les bonnes habitudes, qui ne les forcent pas à faire quelque chose, mais les libèrent pour en faire d’autres.

Et quand je dis prendre la bonne habitude, je dis bien LA. Si vous parvenez à réduire tout ce que vous devez faire à une seule habitude, une seule pratique quotidienne, ce sera plus facile et plus efficace.

Pratiquement, comment créer les bonnes habitudes ?

Déjà, il faut savoir où vous en êtes.

Il faut savoir où vous avez du temps, de la place pour mettre de bonnes habitudes.

Il faut surtout juger sur pièce pour connaître vos habitudes actuelles et savoir comment vous disposez de votre temps.

Vous allez donc commencer par quelque chose de rébarbatif et détaillé. J’en suis désolé, mais vous devez passer par là…

Prenez 7 feuilles de papier et pendant 7 jours, vous allez noter ce que vous faites, à quelle heure.

  • à quelle heure vous vous levez
  • combien de temps vous prenez pour vous préparer le matin,
  • quelle est la première chose que vous faites
  • le temps que vous passez à vos différentes activités
  • à quelle heure vous vous couchez…

Soyez précis en prenant une granularité importante : toutes les 15 minutes, pas toutes les heures ou toutes les demi-journées.

Pourquoi 7 jours ? Parce qu’ainsi vous pourrez établir une moyenne, avoir un panorama complet d’une semaine.

Qu’est-ce que cet exercice va vous apporter ? De la clarté, une vision claire de comment vous passez réellement votre temps. On peut avoir une image mentale de ce à quoi on passe son temps, mais cette image mentale est-elle véridique ou influencée par ce qu’on veut avoir fait ?

Avec cet exercice, vous pourrez juger sur pièce.

Rien qu’une petite chose : la télévision. Vous pourrez savoir combien de temps vous perdez, vous gâchez, vous jetez à la fenêtre en regardant la télévision. Vu les moyennes françaises établies par l’INSEE, vous risquez d’être désagréablement surpris(e).

Appliquer un petit changement par jour

Pendant ces 7 jours, vous allez aussi essayer d’appliquer un changement par jour dans chacune des sphères de votre vie.

Je vous rappelle ces 6 sphères : votre vie spirituelle/personnelle, vos relations, votre vocation, vos loisirs, vos finances, votre santé physique.

Ce petit changement, ce petit exercice de volonté doit être une conséquence directe de ce que vous avez noté les jours précédents. Cela doit rester dans les limites que vous avez définies.

Un exemple personnel sur ma santé physique : je dois faire plus d’exercice, et des exercices doux. Cette semaine, j’ai recommencé à faire une promenade quotidienne de 30 à 45 minutes. J’ai déplacé l’horaire de cette promenade pour la mettre en fin de matinée au lieu du début d’après-midi.

En effet, la promenade rentrait en conflit avec la sieste de 20 minutes !

Alors vous pensez que je ne fais rien : promenade, sieste… Au contraire, bien au contraire. Pendant cette promenade, je pense, je réfléchis, je m’accorde du temps pour moi-même et je prévois ce que je vais faire pendant le reste de la journée, en plus de ce que je fais régulièrement tous les matins.

Quant à la sieste, je me suis rendu compte que j’avais besoin de recharger les batteries pour pouvoir être efficace pour le reste de la journée. Je m’en suis rendu compte il y a bien longtemps. Pendant mon service militaire, j’allais faire la sieste 20 minutes dans les toilettes.

Donc après la sieste, au lieu d’être à 50% de mes capacités, je suis revenu à 80 ou 90% de mes capacités. Le cerveau se fatigue, a besoin d’énergie et de repos. C’est comme le témoin de charge d’un téléphone mobile : au cours de la journée, sa capacité se vide.

Alors, oui, ce petit changement, cette pratique quotidienne va être un effort de volonté pendant plusieurs jours. Mais la volonté nécessaire pour continuer cette pratique quotidienne décroît chaque jour : chaque jour c’est plus facile de faire ce qu’on a fait la veille.

Plusieurs études montrent qu’il ne faut qu’un certain nombre de jours pour mettre en place une pratique quotidienne qui ne réclame que très peu de volonté. Aucune étude n’est d’accord sur le nombre de jours, et c’est bien normal, car cela va forcément dépendre de la pratique quotidienne à mettre en place.

Enfin, pour en finir sur l’impact des pratiques quotidiennes, je citerai F.M. Alexander :

Les gens ne décident pas de leur futur. Ils choisissent des habitudes et celles-ci décident de leur futur.

Quelques exemples

Pour vous aider à mettre en place des pratiques quotidiennes, voici une liste à la Prévert de choses que vous pouvez faire. Trouvez celles qui correspondent à vos objectifs et mettez-les en place :

  • Méditer 15 minutes par jour
  • Rédiger dans un journal
  • Faire de la relaxation alpha
  • Lire ou écouter des textes de développement personnel ou d’inspiration
  • Choisir d’être heureux et d’avoir de la gratitude
  • Arrêter les sodas
  • Se lever toutes les 25 minutes de son bureau pour marcher quelques minutes
  • Avoir un bureau assis-debout
  • Aller faire une promenade de 15 minutes à la pause déjeuner
  • Faire une partie du trajet maison-travail à pied
  • Télécharger une application de course à pied sur son smartphone (je vous conseille 3,2,1 Run)
  • Prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur
  • Avoir un moment privilégié avec vos enfants ou votre époux/se (par exemple une sortie en amoureux le jeudi soir)
  • Encourager ouvertement un ami
  • Ne pas être critique, ironique ou désagréable envers les autres, tous les autres (et surtout ceux qui sont moins bien lotis que vous)
  • Ranger son téléphone quand on est avec quelqu’un, et ne pas y toucher
  • Choisir un livre plutôt que la télévision pour vos loisirs
  • Vous coucher 15 minutes plus tôt que ce que vous avez fait la semaine dernière
  • Travaillez avec vos mains pendant vos loisirs si vous gagnez votre vie avec votre esprit, travaillez avec votre esprit pendant vos loisirs si vous avez un travail plus manuel.
  • Éliminez les distractions de votre travail : Twitter, Facebook, concentrez les sur une période de la journée. Idem pour les emails.
  • Créez un rendez-vous avec vous-même de 30 minutes à une heure pour faire LA chose la plus importante de votre journée de travail le matin. Bloquez ce temps sur votre agenda.
  • Vous ne vous définissez pas parce que vous possédez, mais par ce que vous êtes. N’achetez pas des choses dont vous n’avez pas besoin.
  • Constituez-vous un matelas financier pour les mauvais jours ou pour les grands jours (voyages, événements familiaux)
  • Débarrassez-vous de vos dettes en mettant de côté chaque jour de quoi rembourser le principal en plus de payer les intérêts
  • Dépensez votre argent en expérience plutôt qu’en choses
  • Donnez les choses dont vous n’avez plus besoin, ou vendez-les pour une somme raisonnable.

Il y a des milliers d’autres choses que vous pouvez faire pour créer les bonnes habitudes et les bonnes pratiques quotidiennes. Cette liste n’est là que pour vous motiver à trouver les nouvelles habitudes que vous devez mettre en pratique pour vous.

Vous ne changerez pas votre vie tant que vous ne changez pas quelque chose que vous faites quotidiennement. Le secret de votre succès se trouve dans votre routine quotidienne.

John C. Maxwell

Et rappelez-vous : dites non. Non aux nouvelles habitudes qui ne vont pas changer votre vie de manière assez importante, non aux choses qui gâchent votre temps sans vous fournir du plaisir ou de la réalisation en échange, non aux activités ou aux tâches qui ne correspondent pas à vos rôles, vos valeurs, votre identité.

Un objectif qui n’est pas écrit noir sur blanc est un rêve. Les rêves, c’est bien, mais à la fin de sa vie, on veut pouvoir dire « j’ai vécu », pas « j’ai rêvé que je vivais ».

Faites ce bilan et appliquez ces quelques principes : vous serez sur la meilleure voie pour faire de 2017 la meilleure année de votre vie.

Si ces trois articles vous ont permis de mettre en place les bonnes fondations pour vous, vos commentaires sont appréciés. Mieux encore, partagez-les avec les personnes qui pourront en tirer parti à leur tour.

La Dynamique Mentale par Christian Godefroy

Dans ce premier épisode , Christian Godefroy vous présente «La Dynamique Mentale», son premier livre, que vous pouvez retrouver sur la bibliothèque de livres gratuits du Club Positif.

Une version papier est en vente sur le site d’Amazon.

Vous pouvez aussi retrouver le séminaire du Palais des Congrès dans la boutique.