Tous les articles par cpositif

GTD expliqué en 6 minutes

Il y a quelques années de cela, je suis tombé sur la méthode GTD (« Getting things Done » ou « FAIRE les choses qu’on doit faire »). Ce livre m’a marqué, et cela fait longtemps que je voulais refaire un article le mettant en avant. Car aujourd’hui encore (près de 17 ans plus tard), j’utilise les réflexes créés par la méthode et son usage régulier.

Qu’est-ce que GTD ?

GTD est un environnement et une méthode créés par David Allen pour organiser et suivre l’ensemble de vos tâches et projets (de « vider la poubelle » à « construire un château et escalader le Mont Blanc »). L’objectif est un peu plus sophistiqué que simplement « faire les choses », puisqu’il s’agit aussi :

  • de les faire mieux
  • de les faire dans le bon ordre sans tomber dans la procrastination,
  • de faire tous types de tâches et projets (jusqu’au « projet de vie »)

Ce framework ressemble à tout ce que vous avez déjà vu basé sur des listes de tâches, mais va en fait beaucoup plus loin. Avec un outil simple(la Todo List ou liste de choses à faire), on peut faire des choses intelligentes, productives etc.

Déjà, pour se concentrer sur une tâche, il faut avoir l’esprit libre : avez-vous essayé d’écrire un livre en pensant sans cess « je dois vider le lave-linge »? Moi j’ai essayé, et ça ne marche pas. Donc libérez votre esprit et convertissez tout ce qu’il produit en listes de nature différentes qui vous rendront plus léger et plus libre. Avec ce système, vous aurez la garantie de ne rien oublier de ce qui est important, donc vous vous libérerez du stress et vous pouvez avoir une réflexion plus productive.

C’est simple donc, avec des listes, ce qui fait que vous pouvez utiliser simplement une feuille de papier et un crayon, ou un super logiciel qui reproduit exactement la méthode et les outils évoqués par David Allen dans son livre sur GTD.

Mais pas n’importe quelles listes !

Vous devez avoir les listes suivantes :

  1. Inbox (Boite de réception ou liste de collecte)
  2. Actions suivantes
  3. En attente de
  4. Projets
  5. Un jour/Peut-être

Ces listes ne sont pas statiques, elles seront revues et mises à jour régulièrement. Elles vont vous permettre de rapidement :

  1. collecter,
  2. traiter,
  3. organiser,
  4. réviser
  5. agir.

Parfois, on ira directement de collecter à agir, d’autres fois on passera par toutes les étapes avant d’agir, ce qui permet à ce système d’être souple.

Hier, tu as dit aujourd’hui… Just do it

Les listes

Inbox

La boite de réception est celle où vous notez les idées et les tâches qui vous viennent à l’esprit, pour qu’elles soient notées clairement quelque part et que vous puissiez penser à autre chose.

Elle doit être facile à utiliser et accessible. Cela peut donc être un petit carnet de notes (genre Field Notes) un agenda avec des pages libres, des post its collés dedans, un bullet journal Leuchtturm. Vous pouvez même avoir plusieurs listes avec ce nom ou cet usage. L’important c’est d’éliminer la friction pour l’utiliser.

Quand vous commencez à utiliser GTD, il est important de prendre au moins une heure pour noter toutes les choses que vous voulez – ou devez – faire. Ces « boucles ouvertes » comprennent toutes les choses qui ne sont pas comme elles devraient être, où elles devraient être, etc. Elles sont inscrites au fond de votre subconscient, et peuvent l’empêcher de se consacrer aux choses plus importantes et plus immédiates.

Vous verrez au fur et à mesure que plus vous utilisez ces listes, plus il devient facile de les utiliser et qu’elles vous libèrent l’esprit tout en améliorant ce que vous pouvez faire, voire même en créant des espace-temps où vous n’avez rien à faire et où vous vous embêtez (Ah, le luxe de s’embêter !)

Traiter la inbox

La première fois, il faudra avant tout se vider la tête. Mais ensuite, on va prendre l’habitude de traiter cette liste en continu, pour que les choses ne restent pas à s’enkyster dans cette boite de réception.

La première chose à se demander est si cette tâche est exploitable, actionnable tout de suite. Si la réponse est NON, vous pouvez soit le jeter si vous n’en avez plus besoin, soit le garder comme référence, soit l’ajouter à une liste « un jour/peut-être » .

Maintenant, si l’élément que vous êtes en train de traiter est actionnable – en d’autres termes : il faut en faire quelque chose – vous devez vous poser la question « quelle est la prochaine action ? ». L’action suivante doit être une action physique et visible. En gros si ça prend 2 ou 5 minutes, FAITES-LE.

En effet, rien que le fait de gérer cette action et ce qu’il y a à faire , l’administration de votre temps risque de prendre plus de temps que ce que l’action elle-même prend comme temps.

Sinon, vous pouvez déléguer cette tâche (plus facile à dire qu’à faire), ou la reporter à plus tard. Mais cette Chose à faire est traitée et vous connaissez les actions nécessaires.

S’il y a plusieurs actions pour cette Chose à faire, il s’agit peut-être d’un projet, et à ce moment là il faudra passer dans la liste Projets qu’on verra plus loin.

La liste Actions Suivantes

C’est quoi cette liste ? Bah je crois que c’est assez clair : des actions un peu plus longues que deux minutes, voire vraiment plus longues (« écrire un article sur GTD : 2 heures ») . Des actions qui sont déjà assez bien cernées pour que vous puissiez les prendre à froid et être efficace au bout de quelques secondes.
Mais des actions atomiques quand même (pas « préparer l’anniversaire de Kevin », plutôt « choisir son gâteau »).

La liste En Attente De

Quand vous déléguez quelque chose, que vous posez une question par email, que vous êtes simplement bloqué par un événement extérieur, mettez la tâche dans cette liste, avec la date où l’attente a commencé.

La liste Projets

Elle est un peu plus grosse que les deux précédentes. Mais vous povez mettre plein de choses sur votre liste projets, à partir du moment où il y a 2 actions ou plus : du plus simple au plus compliqué (de « repeindre la salle de bain » à « créer une entreprise »).

Vous pouvez être un peu plus volubile, ajouter une description par exemple. Surtout, vous devez mettre des actions, et toujours en avoir au moins une pour chaque projet. Cela vous permettra d’avancer, même si c’est petit à petit.

Pour reprendre l’exemple de l’anniversaire de Kevin, cela peut être un projet (avec beaucoup d’actions), et pas seulement choisir son gateau et acheter un cadeau. Dans ce cas vous en ferez un projet.

La liste Un jour/Peut-être

Vous ne voulez pas perdre vos idées géniales ou oublier les projets qui prennent un peu plus de temps ou doivent être faits à une autre époque de la vie ou une autre saison de l’année. La liste Un jour/Peut-être est là pour les accueillir.

Non, il n’y a rien d’actionnable aujourd’hui pour cette idée, cela n’est donc pas encore un projet. Mais on ne l’oublie pas pour autant, et régulièrement, on va réviser cette liste.

La révision hebdomadaire

Dans son livre sur la méthode GTD, David Allen qualifie la revue hebdomadaire de « facteur critique de réussite » et il ne plaisante pas. Si vous commencez à utiliser le cadre GTD et que vous n’êtes pas un robot, les choses vont commencer à glisser. Vous allez terminer l’action suivante d’un projet et oublier d’ajouter une nouvelle « action suivante » pour ce projet. Vous oublierez de supprimer des actions suivantes que vous savez – si vous y avez vraiment réfléchi – que vous ne ferez pas dans un avenir proche, etc.

Avec la révision hebdomadaire, plus de souci de cet ordre ! C’est la solution miracle à tous vos problèmes ! Cela prend du temps, particulièrement au début, mais :

  • cela facilite votre travail plus tard dans la semaine
  • cela remet les projets au goût du jour et vous permet de déterminer quelles sont les actions prochaines à entreprendre,
  • cela permet de mettre l’accent sur les actions suivantes de la semaine.

Cette révision/revue consiste à remettre sur le gril chaque tâche de chaque liste, de reprendre sérieusement la liste des actions suivantes, et pourquoi pas de mettre dans une liste oubliette les choses que vous ne ferez en fait pas.

Personnellement, je vous conseille de consacrer une partie de votre vendredi après midi à cela. Cela vous videra l’esprit pour le week-end et votre journée de lundi démarrera sur les chapeaux de roues.

À propos de GTD

Il y a encore plusieurs choses à dire sur GTD et d’autres outils à utiliser. Mais je ne suis pas un gourou GTD, juste un utilisateur convaincu et ravi. Vous pourriez utiliser les 43 dossiers par exemple (j’ai essayé, ce n’était pas pour moi) : un pour chaque jour du mois et pour les 12 mois de l’année. Ou avoir un dossier de lecture (par exemple avec EverNote ou un autre ReadLater.

Comme je l’ai indiqué au début de cet article, je me suis vraiment concentré sur les choses essentielles. Si vous voulez en savoir plus et commencer à pratiquer GTD pour en faire un habitude régulière, je vous conseille chaudement la lecture du livre de David Allen où il détaille cette méthode et vous entraîne à l’appliquer.

David Allen, S’organiser pour réussir sur Amazon
David Allen, la méthode GTD en pratique sur Amazon

Découvrez les bienfaits de l’auto-hypnose avec cette introduction

J’ai retrouvé un petit livret distribué par Christian H. Godefroy pour mettre en avant et expliquer l’auto-hypnose à une époque où c’était bien moins connu.

Moins connu ? Il reste encore de nombreuses personnes qui ne connaissent pas :

  • les bienfaits de l’auto-hypnose et de ce qu’elle peut vous apporter,
  • comment ça fonctionne,
  • comment rentrer en état hypnotique,
  • quelles suggestions faire et comment,
  • comment sortir de son état de transe

et d’autres choses encore. Vous pouvez tout retrouver sur cette page : https://cpositif.com/introduction-a-lauto-hypnose/

Ogilvy et Rolls-Royce

Voici une des pubs les plus connues de David Ogilvy :

Et en voici le texte :


« At 60 miles an hour the loudest noise in this new Rolls-Royce comes from the electric clock »

What makes Rolls-Royce the best car in the world? « There is really no magic about it
it is merely patient attention to detail, » says an eminent Rolls-Royce engineer.

  1. « At 60 miles an hour the loudest noise comes from the electric clock, » reports the Technical Editor of THE MOTOR. Three mufflers tune out sound frequencies — accoustically.
  2. Every Rolls-Royce engine is run for seven hours at full throttle before installation, and each car is test-driven for hundreds of miles over varying road surfaces.
  3. The Rolls-Royce is designed as an owner-driven car. It is eighteen inches shorter than the largest domestic cars.
  4. Tha car has power steering, power brakes and automatic gear-shift. It is very easy to drive and to park. No chauffeur required.
  5. The finished car spends a week in the final test-shop, being fine-tuned. Here is is subjected to 98 separate ordeals. For example, the engineers use a sthetoscope to listen for axle-whine.
  6. The Rolls-Royce is guaranteed for three years. With a new network of dealers and parts-depots from Coast to Coast, service is no problem.
  7. The Rolls Royce radiator has never changed, except that when Sir Henry Royce died in 1933 the monogram RR was changed from red to black.
  8. The coachwork is given five coats of primer paint, and band rubbed between each coat, before nine coats of finishing paint go on.
  9. By moving a switch on the steering column, you can adjust the shock-absorbers to suit road conditions.
  10. A picnic table, veneered in French walnut, slides out from under the dash. Two more swing out behind the front seats.
  11. You can get such optional extras as an Espresso coffee-making machine,, a dictating machine, a bed, hot and cold water for washing, an electric razor or a telephone.
  12. There are three separate systems of power brakes, two hydraulic and one mechanical. Damage to one will not affect the others. The Roll Royce is a very safe car-and also a very lively car. It cruises serenely at eighty-five. Top speed is in excess of 100 m.p.h.
  13. The Bentley is made by Rolls Royce. Except for the radiators, they are identical motor cars, manufactured by the same engineers in the same works. People who feel diffident about driving a Rolls-Royce can buy a Bentley.

Price. The Rolls-Royce illustrated in this advertivement – f.o.b, principal ports of entry -costs $13,993.

If you would like the rewarding experience of driving a Rolls-Royce or Bentley, write or telephone to one of the dealers listed on opposite page.


« A 60 miles à l’heure, le bruit le plus fort dans cette nouvelle Rolls-Royce vient de l’horloge électrique ».

Qu’est-ce qui fait de la Rolls-Royce la meilleure voiture du monde ? « Il n’y a pas vraiment de magie là-dedans il s’agit simplement d’une patiente attention aux détails », déclare un éminent ingénieur de Rolls-Royce.

  1. « A 60 miles à l’heure, le bruit le plus fort provient de l’horloge électrique », rapporte le rédacteur technique de THE MOTOR. Trois silencieux atténuent les fréquences sonores – de manière accoustique.
  2. Chaque moteur Rolls-Royce tourne pendant sept heures à plein régime avant d’être installé, et chaque voiture est testée sur des centaines de kilomètres sur des chaussées différentes.
  3. La Rolls-Royce est conçue comme une voiture conduite par son propriétaire. Elle est dix-huit pouces plus courte que les plus grandes voitures domestiques.
  4. Cette voiture a une direction assistée, des freins assistés et un changement de vitesse automatique. Elle est très facile à conduire et à garer. Pas besoin de chauffeur.
  5. La voiture finie passe une semaine dans l’atelier d’essai final pour être peaufinée. Là, elle est soumise à 98 épreuves différentes. Par exemple, les ingénieurs utilisent un stéthoscope pour écouter le bruit des essieux.
  6. La Rolls-Royce est garantie pendant trois ans. Avec un nouveau réseau de concessionnaires et de dépôts de pièces détachées d’un bout à l’autre du pays, le service après-vente ne pose aucun problème.
  7. Le radiateur Rolls-Royce n’a jamais changé, sauf que lorsque Sir Henry Royce est décédé en 1933, le monogramme RR est passé du rouge au noir.
  8. La carrosserie reçoit cinq couches de peinture d’apprêt, et une bande de frottement entre chaque couche, avant de recevoir neuf couches de peinture de finition.
  9. En déplaçant un interrupteur sur la colonne de direction, on peut régler les amortisseurs en fonction des conditions de la route.
  10. Une table de pique-nique, plaquée en noyer français, se glisse sous le tableau de bord. Deux autres s’ouvrent derrière les sièges avant.
  11. Vous pouvez obtenir des options telles qu’une machine à café Espresso, un dictaphone, un lit, de l’eau chaude et froide pour le lavage, un rasoir électrique ou un téléphone.
  12. Il existe trois systèmes distincts de freins assistés, deux hydrauliques et un mécanique. Un dommage à l’un n’affectera pas les autres. La Roll Royce est une voiture très sûre – et aussi une voiture très vive. Elle roule sereinement à 140. La vitesse de pointe dépasse les 160 km/h.
  13. La Bentley est fabriquée par Rolls Royce. A l’exception des radiateurs, ce sont des voitures identiques, fabriquées par les mêmes ingénieurs dans les mêmes usines. Les personnes qui hésitent à conduire une Rolls-Royce peuvent acheter une Bentley.

Prix. La Rolls-Royce illustrée dans cette publicité – f.o.b., principaux ports d’entrée – coûte 13 993 $.

Si vous souhaitez vivre l’expérience enrichissante de conduire une Rolls-Royce ou une Bentley, écrivez ou téléphonez à l’un des concessionnaires dont la liste figure sur la page ci-contre.


Ogilvy commença à faire de la publicité pour Rolls-Royce en 1957 et rédigea 26 accroches différente avant de choisir celle présentée ci-dessus avec les autres rédacteurs de son agence.

Le résultat fut exemplaire, avec une hausse de 50% des ventes . Il y avait d’autres campagnes, comme celle dont l’accroche était seulement « Qu’est-ce qui fait de Rolls-Royce la meilleure voiture du monde ? » avec une série d’arguments. Il réutilise le même texte avec différentes accroches, utilise la preuve sociale ou les critiques des journaux.

Il y a beaucoup de texte. Ogilvy dira que vu le nombre de fois où on l’a critiqué sur le mot « diffident », il savait que les gens lisaient TOUTE la publicité.

(Avez-vous regardé les personnages de la photo ?)

103 conseils que j’aurais aimé avoir

(Ceci est la traduction d’un article de Kevin Kelly, connu pour avoir fait partie des fondateurs de Wired, avoir édité le Whole Earth Catalog, avoir décrit le concept des 1000 fans, entre autres. Vous pouvez retrouver son article sur https://kk.org/thetechnium/103-bits-of-advice-i-wish-i-had-known/)


Aujourd’hui, c’est mon anniversaire. J’ai 70 ans. Jusqu’à présent, j’ai appris quelques trucs qui pourraient être utiles à d’autres. Ces dernières années, j’ai noté chaque année quelques conseils non sollicités et, à ma grande surprise, j’en ai d’autres à ajouter cette année. Voici donc mon cadeau d’anniversaire : 103 conseils que j’aurais aimé connaître quand j’étais jeune.

  • Dans 99 % des cas, le bon moment est maintenant.
  • Personne n’est aussi impressionné par vos possessions que vous l’êtes.
  • Ne travaillez jamais pour quelqu’un que vous ne voulez pas devenir.
  • Cultivez 12 personnes qui vous aiment, car elles valent plus que 12 millions de personnes qui vous apprécient.
  • Ne faites pas toujours les mêmes erreurs ; essayez d’en faire de nouvelles.
  • Si vous vous arrêtez pour écouter un musicien ou un artiste de rue pendant plus d’une minute, vous lui devez un dollar.
  • Tout ce que vous dites avant le mot « mais » ne compte pas.
  • Lorsque vous pardonnez aux autres, ils ne le remarqueront peut-être pas, mais vous guérirez. Le pardon n’est pas quelque chose que nous faisons pour les autres ; c’est un cadeau que nous nous faisons à nous-mêmes.
  • La courtoisie ne coûte rien. Abaissez le siège des toilettes après usage. Laissez les personnes dans l’ascenseur sortir avant d’entrer. Remettez les caddies à leur place. Lorsque vous empruntez quelque chose, rendez-le en meilleur état (rempli, nettoyé) que lorsque vous l’avez reçu.
  • Lorsqu’il y a une dispute entre deux parties, trouvez la troisième partie.
  • L’efficacité est très surfaite ; la décontraction est très sous-estimée. Les jours de repos, les congés sabbatiques, les vacances, les pauses, les promenades sans but et les moments où l’on déconnecte sont essentiels pour obtenir des performances optimales, quelles qu’elles soient. La meilleure éthique de travail exige une bonne éthique de repos.
  • Lorsque vous dirigez, votre véritable travail consiste à créer plus de leaders, pas plus de suiveurs.
  • Critiquez en privé, félicitez en public.
  • Les leçons de vie vous seront présentées dans l’ordre où elles sont nécessaires. Tout ce dont vous avez besoin pour maîtriser la leçon est en vous. Une fois que vous avez vraiment appris une leçon, on vous présentera la suivante. Si vous êtes en vie, cela signifie que vous avez encore des leçons à apprendre.
  • Il est du devoir d’un étudiant de tirer tout ce qu’il peut d’un enseignant, et du devoir d’un enseignant de tirer tout ce qu’il peut d’un étudiant.
  • Si la victoire devient trop importante dans un jeu, changez les règles pour le rendre plus amusant. Changer les règles peut devenir le nouveau jeu.
  • Demandez de l’argent aux bailleurs de fonds et ils vous donneront des conseils ; mais demandez des conseils et ils vous donneront de l’argent.
  • La productivité est souvent une distraction. Ne cherchez pas à trouver de meilleurs moyens pour réaliser vos tâches le plus rapidement possible, mais plutôt de meilleures tâches que vous ne voudrez jamais cesser de faire.
  • Payez immédiatement ce que vous devez aux vendeurs, aux travailleurs, aux entrepreneurs. La prochaine fois, ils feront tout leur possible pour travailler d’abord avec vous.
  • Le plus gros mensonge que nous nous disons à nous-mêmes est « Je n’ai pas besoin de l’écrire car je m’en souviendrai ».
  • Votre croissance en tant qu’être conscient se mesure au nombre de conversations inconfortables que vous êtes prêt à avoir.
  • Parlez avec confiance comme si vous aviez raison, mais écoutez attentivement comme si vous aviez tort.
  • Mesure pratique : la distance entre le bout des doigts de vos bras tendus au niveau des épaules est votre taille.
  • La constance de vos efforts (exercice, camaraderie, travail) est plus importante que la quantité. Rien ne vaut les petites choses faites chaque jour, qui sont bien plus importantes que ce que vous faites occasionnellement.
  • Faire de l’art n’est pas égoïste ; c’est pour le reste d’entre nous. Si vous ne faites pas votre truc, vous nous trompez.
  • Ne demandez jamais à une femme si elle est enceinte. Laissez-la vous dire si elle l’est.
  • Trois choses dont vous avez besoin : La capacité de ne pas abandonner quelque chose jusqu’à ce que ça marche, la capacité d’abandonner quelque chose qui ne marche pas, et la confiance dans les autres personnes pour vous aider à distinguer les deux.
  • Lorsque vous parlez en public, faites des pauses fréquentes. Faites une pause avant de dire quelque chose d’une manière nouvelle, faites une pause après avoir dit quelque chose qui vous semble important, et faites une pause pour laisser les auditeurs absorber les détails.
  • Être « à l’heure », ça n’existe pas. Soit vous êtes en retard, soit vous êtes en avance. À vous de choisir.
  • Demandez à quelqu’un que vous admirez : Ils ont eu de la chance en faisant un détour par rapport à leur objectif principal. Acceptez donc les détours. La vie n’est pas une ligne droite pour tout le monde.
  • La meilleure façon d’obtenir une réponse correcte sur Internet est de poster une réponse manifestement fausse et d’attendre que quelqu’un vous corrige.
  • Vous obtiendrez des résultats dix fois meilleurs en encourageant les bons comportements plutôt qu’en punissant les mauvais, en particulier chez les enfants et les animaux.
  • Passez autant de temps à rédiger l’objet d’un courriel que le message lui-même, car l’objet est souvent la seule chose que les gens lisent.
  • N’attendez pas que l’orage passe ; dansez sous la pluie.
  • Lorsqu’il vérifie les références d’un candidat, l'employeur peut être réticent à dire quelque chose de négatif ou ne pas le faire, alors laissez ou envoyez un message disant : « Revenez me voir si vous recommandez fortement ce candidat comme étant super génial. » S’il ne répond pas, considérez que c’est négatif.
  • Utilisez un gestionnaire de mots de passe : Plus sûr, plus facile, meilleur.
  • La moitié de la compétence d’être instruit est d’apprendre ce que vous pouvez ignorer.
  • L’avantage d’un objectif ridiculement ambitieux est qu’il place la barre très haut, de sorte que même en cas d’échec, il peut s’agir d’un succès mesuré par l’ordinaire.
  • Une excellente façon de vous comprendre est de réfléchir sérieusement à tout ce que vous trouvez irritant chez les autres.
  • Dans une chambre d’hôtel, gardez toutes vos affaires visibles, pas dans des tiroirs, et toutes rassemblées en un seul endroit. De cette façon, vous ne laisserez jamais rien derrière vous. Si vous avez besoin d’avoir quelque chose comme un chargeur sur le côté, placez deux autres gros objets à côté, car vous risquez moins d’oublier trois objets qu’un seul.
  • Refuser ou détourner un compliment est impoli. Acceptez-le avec reconnaissance, même si vous pensez qu’il n’est pas mérité.
  • Lisez toujours la plaque à côté du monument.
  • Lorsque vous avez du succès, le sentiment d’être un imposteur peut être réel. Qui suis-je en train de tromper ? Mais lorsque vous créez des choses que vous seul – avec vos talents et votre expérience uniques – pouvez faire, alors vous n’êtes absolument pas un imposteur. Vous êtes l’ordonné. Il est de votre devoir de travailler sur des choses que vous seul pouvez faire.
  • Ce que vous faites dans vos mauvais jours compte plus que ce que vous faites dans vos bons jours.
  • Faites des choses qui sont bonnes à prendre pour les gens.
  • Lorsque vous ouvrez de la peinture, même un tout petit peu, elle se retrouve toujours sur vos vêtements, même si vous faites très attention. Habillez-vous en conséquence.
  • Pour que les jeunes enfants se tiennent bien pendant un voyage en voiture, ayez un sac de leurs bonbons préférés et jetez-en un morceau par la fenêtre chaque fois qu’ils se comportent mal.
  • Vous ne pouvez pas faire en sorte que des personnes intelligentes travaillent extrêmement dur juste pour de l’argent.
  • Lorsque vous ne savez pas combien payer quelqu’un pour une tâche particulière, demandez-lui « ce qui serait juste » et sa réponse est généralement juste.
  • 90% de tout est de la merde. Si vous pensez que vous n’aimez pas l’opéra, les romans d’amour, TikTok, la musique country, la nourriture végétalienne, les NFT, continuez d’essayer pour voir si vous pouvez trouver les 10% qui ne sont pas de la merde.
  • Vous serez jugé sur la façon dont vous traitez ceux qui ne peuvent rien faire pour vous.
  • Nous avons tendance à surestimer ce que nous pouvons faire en un jour, et à sous-estimer ce que nous pouvons accomplir en une décennie. Des choses miraculeuses peuvent être accomplies si vous vous donnez dix ans. Un jeu de longue haleine permet de cumuler les petits gains pour surmonter même les grosses erreurs.
  • Remerciez un professeur qui a changé votre vie.
  • Vous ne pouvez pas faire changer d’avis quelqu’un quand cet avis n’est pas quelque chose qu’il a lui même formé.
  • Votre meilleur emploi sera celui pour lequel vous n’étiez pas qualifié, car il vous permettra de vous épanouir. En fait, ne postulez qu’à des emplois pour lesquels vous n’êtes pas qualifié.
  • Achetez des livres d’occasion. Ils ont les mêmes mots que les nouveaux. Et aussi allez à la bibliothèque.
  • Vous pouvez être ce que vous voulez, alors soyez la personne qui termine les réunions tôt.
  • Un sage a dit : « Avant de parler, fais passer tes mots par trois portes. À la première porte, demandez-vous : « Est-ce vrai ? » À la deuxième porte, demandez-vous si c’est nécessaire. À la troisième porte, demandez-vous : « Est-ce gentil ? »
  • Prenez les escaliers.
  • Ce que vous payez réellement pour quelque chose est au moins le double du prix indiqué, en raison de l’énergie, du temps et de l’argent nécessaires pour l’installer, l’apprendre, l’entretenir, le réparer et s’en débarrasser à la fin. Tous les prix ne figurent pas sur les étiquettes. Les coûts réels sont deux fois plus élevés que les prix indiqués.
  • Lorsque vous arrivez dans votre chambre d’hôtel, repérez les sorties de secours. Cela ne prend qu’une minute.
  • La seule façon productive de répondre à la question « que dois-je faire maintenant ? » est de s’attaquer d’abord à la question « qui dois-je devenir ? ».
  • Les rendements moyens maintenus sur une période de temps supérieure à la moyenne donnent des résultats extraordinaires. Acheter et conserver.
  • C’est excitant d’être extrêmement poli avec des étrangers impolis.
  • Il est possible qu’une personne pas très intelligente, mais capable de bien communiquer, puisse faire beaucoup mieux qu’une personne super intelligente qui ne sait pas bien communiquer. C’est une bonne nouvelle, car il est beaucoup plus facile d’améliorer ses compétences en communication que son intelligence.
  • Se faire tromper de temps en temps est le petit prix à payer pour faire confiance au meilleur de chacun, car lorsque vous faites confiance au meilleur des autres, ils vous traitent généralement mieux.
  • L’art, c’est tout ce dont vous pouvez vous passer.
  • Pour obtenir les meilleurs résultats avec vos enfants, dépensez la moitié de l’argent que vous pensez devoir dépenser, mais passez deux fois plus de temps avec eux.
  • Achetez le guide touristique le plus récent de votre ville ou de votre région. Vous apprendrez beaucoup en jouant au touriste une fois par an.
  • Ne faites pas la queue pour manger un plat célèbre. L’attente en vaut rarement la peine.
  • Pour révéler rapidement le véritable caractère d’une personne que vous venez de rencontrer, déplacez-la sur une connexion Internet d’une lenteur abyssale. Observez.
  • Prescription pour un succès populaire : faites quelque chose d’étrange. Faites de votre bizarrerie une habitude.
  • Soyez un pro. Sauvegardez vos sauvegardes. Ayez au moins une sauvegarde physique et une sauvegarde dans le cloud. Ayez plus d’une de chaque. Combien paieriez-vous pour récupérer toutes vos données, photos, notes, si vous les perdiez ? Les sauvegardes sont bon marché comparées aux regrets.
  • Ne croyez pas tout ce que vous pensez croire.
  • Pour signaler une urgence, utilisez la règle de trois : 3 cris, 3 coups de klaxon ou 3 sifflets.
  • Au restaurant, commandez-vous ce que vous savez être bon ou essayez-vous quelque chose de nouveau ? Faites-vous ce que vous savez qui va se vendre ou essayez-vous quelque chose de nouveau ? Est-ce que vous continuez à fréquenter de nouvelles personnes ou essayez de vous engager avec quelqu’un que vous avez déjà rencontré ? L’équilibre optimal entre l’exploration de nouvelles choses et leur exploitation une fois trouvées est le suivant : 1/3. Consacrez 1/3 de votre temps à l’exploration et 2/3 à l’approfondissement. Il est plus difficile de consacrer du temps à l’exploration en vieillissant car cela semble improductif, mais visez le tiers.
  • Les grandes opportunités réelles n’ont pas pour titre affiché « Grandes opportunités ».
  • Lorsque vous présentez quelqu’un à quelqu’un, établissez un contact visuel et comptez jusqu’à 4. Vous vous souviendrez tous les deux de cette personne.
  • Prenez note si vous vous demandez : « Où est mon bon couteau ? Ou, où est mon bon stylo ? » Cela signifie que vous en avez de mauvais. Débarrassez-vous-en.
  • Lorsque vous êtes coincé, expliquez votre problème aux autres. Souvent, le simple fait d’exposer un problème permet de trouver une solution. Faites en sorte que « l’explication du problème » fasse partie de votre processus de dépannage.
  • Lorsque vous achetez un tuyau d’arrosage, une rallonge ou une échelle, prenez-en un nettement plus long que ce dont vous pensez avoir besoin. Ce sera la bonne taille.
  • Ne vous embêtez pas à combattre l’ancien ; construisez simplement le nouveau.
  • Votre groupe peut réaliser de grandes choses bien au-delà de vos moyens, simplement en montrant aux gens qu’ils sont appréciés.
  • Lorsque quelqu’un vous parle de l’année la plus importante de l’histoire de l’humanité, de la période où tout allait bien avant que les choses ne dégringolent, il s’agit toujours de l’année de ses 10 ans, qui est l’apogée de l’existence de tout être humain.
  • Vous êtes aussi grand que les choses qui vous mettent en colère.
  • Lorsque vous vous adressez à un public, il est préférable de fixer votre regard sur quelques personnes plutôt que de « pulvériser » votre regard dans toute la pièce. Vos yeux indiquent aux autres si vous croyez vraiment ce que vous dites.
  • L’habitude est bien plus fiable que l’inspiration. Faites des progrès en prenant des habitudes. Ne vous concentrez pas sur la mise en forme. Concentrez-vous sur le fait de devenir le genre de personne qui ne manque jamais une séance d’entraînement.
  • Lorsque vous négociez, ne cherchez pas à obtenir une plus grosse part du gâteau ; cherchez à créer un plus gros gâteau.
  • Si vous répétez ce que vous avez fait aujourd’hui 365 fois de plus, serez-vous là où vous voulez être l’année prochaine ?
  • Vous ne voyez que 2% d’une autre personne, et elle ne voit que 2% de vous. Concentrez-vous sur les 98 % cachés.
  • Votre temps et votre espace sont limités. Supprimez, donnez, jetez les choses de votre vie qui ne suscitent plus de joie afin de faire de la place pour celles qui en suscitent.
  • Nos descendants réaliseront des choses qui nous étonneront, mais une partie de ce qu’ils créeront aurait pu être réalisée avec les matériaux et les outils d’aujourd’hui si nous avions eu l’imagination nécessaire. Voyez plus grand.
  • Pour obtenir de grands résultats, soyez particulièrement curieux des choses qui ne vous intéressent pas.
  • Concentrez-vous sur les directions plutôt que sur les destinations. Qui connaît son destin ? Mais gardez la bonne direction et vous arriverez là où vous voulez aller.
  • Toute percée est d’abord risible et ridicule. En fait, si elle n’a pas commencé par être risible et ridicule, ce n’est pas une percée.
  • Si vous prêtez 20 euros à quelqu’un et que vous ne le revoyez jamais parce qu’il évite de vous rembourser, la leçon vaut ces 20 euros.
  • Copier les autres est une bonne façon de commencer. Se copier soi-même est une façon décevante de finir.
  • Le meilleur moment pour négocier votre salaire pour un nouvel emploi est le moment APRÈS qu’ils aient dit qu’ils vous voulaient, et pas avant. Ensuite, cela devient un jeu de poulets pour chaque partie de nommer un montant en premier, mais il est à votre avantage de les amener à donner un chiffre avant vous.
  • Plutôt que d’orienter votre vie pour éviter les surprises, visez-les directement.
  • N’achetez pas toujours d’assurance supplémentaire si vous louez une voiture avec une carte de crédit (renseignez-vous d’abord sur la garantie de votre carte).
  • Si vos opinions sur un sujet peuvent être prédites à partir de vos opinions sur un autre, vous êtes peut-être sous l'emprise d’une idéologie. Lorsque vous pensez vraiment par vous-même, vos conclusions ne sont pas prévisibles.
  • Visez une mort sans argent. Donnez à vos bénéficiaires avant de mourir ; c’est plus amusant et plus utile. Dépensez tout. Votre dernier chèque doit aller aux pompes funèbres et il doit être sans provision.
  • La principale prévention contre la vieillesse est de rester étonné.

Un super programme pour vous aider à atteindre vos objectifs

Ça vous dirait de prendre le temps de poser concrètement vos objectifs et de prendre du temps pour vous, afin de réaliser ceux-ci concrètement, et prendre l’habitude de progresser quotidiennement dans votre vie ? Vous voulez mieux connaître et atteindre vos objectifs ?

Oui ?

Je vous propose un petit programme de quelques jours pour

  • développer votre autonomie,
  • mieux diriger vos efforts,
  • prendre en compte vos atouts,
  • et développer votre capacité à atteindre votre succès. 

Et le mieux, c’est que ce petit programme est entièrement gratuit, sans aucun engagement envers moi. Les seuls engagements c’est envers vous que vous les prenez. Et croyez-moi, cela ne les rend pas plus facile à tenir en général 🙂 

Mais dans le cas de ce petit programme, je suis persuadé que vous pourrez non seulement savoir comment progresser mais que vous allez le faire. En plus, la méthode est simple et progressive.

Bref, pour en savoir plus et vous inscrire pour recevoir le programme, il vous suffit d’aller sur :

https://cpositif.com/la-methode-simple-pour-atteindre-vos-objectifs/

Ma gratitude pour 2021

Vous ne le savez peut-être pas, mais cette journée qui précède le Black Friday (Thanksgiving) est une journée de gratitude aux États-Unis (nos cousins canadiens fêtent la leur beaucoup plus tôt, en Octobre). Comme je suis les newsletters et les comptes Twitter de plusieurs auteurs américains, j’ai reçu de leur part des articles exprimant de leur part la gratitude qu’ils ressentaient pour cette année.

Je me suis dit que même si nous n’avions pas de tradition païenne équivalente en France, il était bon d’exprimer aussi sa propre gratitude, de manière publique. Et comme la meilleure manière de pousser les gens à faire des choses, c’est de montrer l’exemple, voici ma propre action de gratitude du 3ème jeudi de Novembre.

J’exprime tout d’abord ma gratitude que personne dans mon entourage ne soit tombé malade ou n’ait succombé à la maladie cette année encore. Je sais que j’ai beaucoup de chance d’avoir été épargné dans mon entourage direct. Seule une connaissance d’il y a 30 ans y a succombé, et pourtant c’était une force de la nature, ancien champion de France de kickboxing. Sa disparition m’a touché, et je pense que celle d’une personne plus proche aurait été plus douloureuse encore. Donc merci de ne pas avoir souffert.

J’exprime ma gratitude d’être en pleine forme malgré un accident opératoire grave en début d’année. Cette santé retrouvée se gagne jour après jour, avec une surveillance permanente de mon activité physique, cardiaque. Je fatigue plus vite qu’avant et je peux moins en faire, mais m’endormir à 22h au lieu de 23h30 n’est pas un souci. Il a aussi fallu que j’abandonne plein de projets, que je réduise la voilure, et je me bats chaque jour contre le risque d’en faire à nouveau plus.

J’exprime ma gratitude d’avoir un fantastique métier qui me permet à la fois d’éditer des livres pratiques qui changent la vie des gens (en tout cas c’est le but) et des livres moins sérieux qui changent aussi la vie des gens (une romance ou un bon livre de fiction peut apporter de la sérénité, du plaisir, du calme ou aider à mieux comprendre les autres !). Je suis ravi des différents livres que j’ai pu publier cette année, et de tous ceux qui sont en préparation pour l’année prochaine.

J’exprime ma gratitude pour toutes les choses habituelles aussi : une femme et des enfants que j’adore et qui me le rendent bien, vous qui m’écrivez pour me remercier pour le Club Positif ou les autres projets que je mène, des loisirs qui me permettent de découvrir de nouveaux pays ou de nouvelles personnes, un niveau de vie qui me permet de faire ce que je veux (avec raison et sans excès). Il y a tant de choses que nous prenons pour argent comptant au quotidien, qui nous semblent éternelles mais qui ne le sont pas forcément : il est bon de se les rappeler et d’exprimer la gratitude pour le bonheur ou la joie qu’elles nous apportent.

Je vous invite vous aussi, si vous ne l’avez pas encore fait, à réfléchir à toutes ces choses qui se sont passées particulièrement cette année pour lesquelles vous pouvez exprimer de la gratitude, pour voir les choses sous un bon angle.

Le Pouvoir du Moment Présent

Le Pouvoir du Moment Présent est un livre sur l’illumination spirituelle écrit par Eckhart Tolle, qui explique de nombreuses méthodes pour ceux qui cherchent les excellents enseignements d’Eckhart Tolle sous forme de livre.

Ce livre de développement personnel fait partie des livres essentiels de développement personnel recommandés pa le Club Positif.

La chose définitive que le livre souhaite éliminer est la douleur dans le corps humain. Tout le monde croit que la douleur est une misère impitoyable et lorsque les gens veulent échapper à la douleur, ils essaient de fuir les souffrances en cherchant des moyens d’être heureux. Cependant, Tolle explique superbement que de cette façon, on n’échappe pas à la douleur, mais on va en chercher davantage, car pour chasser la douleur du corps, il faut faire face à la douleur et la laisser vous serrer. Identifiez-la afin de la transformer en quelque chose de positif.

Le livre explique au lecteur l’envers de la douleur. Personne ne voit jamais la douleur comme une bonne chose dans la vie, mais on est loin de se douter que la douleur est quelque chose d’essentiel, qui doit se produire pour transformer sa vie en mieux.

La meilleure chose à propos de ce livre est qu’en raison de la façon dont il est écrit, les lecteurs ont l’impression que l’auteur leur tend la main et leur parle à eux seuls. Tolle a mis en avant les problèmes de la génération actuelle et offre des directives exceptionnelles à leur sujet.

Selon le livre, l’esprit n’est pas l’endroit où se trouve l’âme, il faut donc sortir de l’esprit qui est le fondement de l’illumination spirituelle. L’esprit, s’il n’est pas contrôlé, ressemblera plus à une monture qui court qu’à un cheval loyal contrôlé. D’autre part, l’esprit est un grand constructeur de nuisances qui soulève des problèmes qui n’ont jamais existé. Tout est question de la valeur que l’esprit donne aux choses, plus la valeur est grande, plus les souffrances sont grandes.

La meilleure chose à propos de ce livre est qu’en raison de la façon dont il est écrit, les lecteurs ont l’impression que l’auteur leur tend la main et leur parle exactement. Tolle a mis en avant les problèmes de la génération actuelle et offre des directives exceptionnelles à leur sujet.

De même, le livre montre une image très vraie de la façon dont nos egos agissent. Selon Tolle, l’ego fonctionne comme un être détaché qui désire vigoureusement. Il n’est généralement pas prévisible car il pèse et agit comme une chose isolée. L’ego intervient lorsqu’une personne se sent incomplète ou indigne. Peu importe ce que l’on donne ou réalise, il faut attendre que l’on ait la certitude de l’immortalité. Toutefois, l’ego est une force puissante qui risque de nous détourner de la route et de perdre ce sentiment d’unité et d’accomplissement de soi.

Ce livre s’adresse aux personnes qui cherchent encore des réponses sur la raison de vivre dans ce monde matérialiste et qui ont des difficultés à atteindre l’illumination spirituelle. L’objectif principal de ce livre est d’inculquer la dimension de la « manifestation consciente » aux êtres humains, car c’est la satisfaction ultime de la vie humaine que d’être conscient de soi et de réaliser son « moi intérieur » plus profondément. Il se concentre sur la tâche cruciale de la transformation humaine dans une direction spiritualiste, en diminuant ou en supprimant complètement la souffrance de la vie des gens.

En outre, le livre de Tolle doit être considéré non seulement comme un livre de développement personnel mais aussi comme un livre de psychologie positive qui permet au lecteur de prendre conscience du problème et de réaliser la valeur de son être. Enfin, le message glorieux que le livre expose est que les humains ne doivent pas protester pour les souffrances définitives de la vie mais les accepter et les reconnaître afin de s’en débarrasser. Car tout ce qui vient dans la vie, vient pour nous donner une leçon. La douleur fait mal, mais elle nous donne aussi des centaines de leçons et nous montre une meilleure façon de vivre. Et les gens ont besoin d’être eux-mêmes.

Le Pouvoir du Moment Présent s’adresse à ceux qui veulent une illumination spirituelle et à ceux qui sont en quête de liberté intérieure. Ce livre change la vie.

Le Pouvoir du Moment présent – Guide d’éveil spirituel est un livre de Tolle. Le livre se veut un guide pour la vie quotidienne et souligne l’importance de vivre dans le moment présent et d’éviter les pensées du passé ou du futur.

Publié à la fin des années 1990, le livre a été recommandé par l’actrice et animatrice de talk-show Oprah Winfrey et a été traduit en 33 langues.

Ce livre est disponible en versions numérique, papier ou livre audio.