Archives de catégorie : Blog

103 conseils que j’aurais aimé avoir

(Ceci est la traduction d’un article de Kevin Kelly, connu pour avoir fait partie des fondateurs de Wired, avoir édité le Whole Earth Catalog, avoir décrit le concept des 1000 fans, entre autres. Vous pouvez retrouver son article sur https://kk.org/thetechnium/103-bits-of-advice-i-wish-i-had-known/)


Aujourd’hui, c’est mon anniversaire. J’ai 70 ans. Jusqu’à présent, j’ai appris quelques trucs qui pourraient être utiles à d’autres. Ces dernières années, j’ai noté chaque année quelques conseils non sollicités et, à ma grande surprise, j’en ai d’autres à ajouter cette année. Voici donc mon cadeau d’anniversaire : 103 conseils que j’aurais aimé connaître quand j’étais jeune.

  • Dans 99 % des cas, le bon moment est maintenant.
  • Personne n’est aussi impressionné par vos possessions que vous l’êtes.
  • Ne travaillez jamais pour quelqu’un que vous ne voulez pas devenir.
  • Cultivez 12 personnes qui vous aiment, car elles valent plus que 12 millions de personnes qui vous apprécient.
  • Ne faites pas toujours les mêmes erreurs ; essayez d’en faire de nouvelles.
  • Si vous vous arrêtez pour écouter un musicien ou un artiste de rue pendant plus d’une minute, vous lui devez un dollar.
  • Tout ce que vous dites avant le mot « mais » ne compte pas.
  • Lorsque vous pardonnez aux autres, ils ne le remarqueront peut-être pas, mais vous guérirez. Le pardon n’est pas quelque chose que nous faisons pour les autres ; c’est un cadeau que nous nous faisons à nous-mêmes.
  • La courtoisie ne coûte rien. Abaissez le siège des toilettes après usage. Laissez les personnes dans l’ascenseur sortir avant d’entrer. Remettez les caddies à leur place. Lorsque vous empruntez quelque chose, rendez-le en meilleur état (rempli, nettoyé) que lorsque vous l’avez reçu.
  • Lorsqu’il y a une dispute entre deux parties, trouvez la troisième partie.
  • L’efficacité est très surfaite ; la décontraction est très sous-estimée. Les jours de repos, les congés sabbatiques, les vacances, les pauses, les promenades sans but et les moments où l’on déconnecte sont essentiels pour obtenir des performances optimales, quelles qu’elles soient. La meilleure éthique de travail exige une bonne éthique de repos.
  • Lorsque vous dirigez, votre véritable travail consiste à créer plus de leaders, pas plus de suiveurs.
  • Critiquez en privé, félicitez en public.
  • Les leçons de vie vous seront présentées dans l’ordre où elles sont nécessaires. Tout ce dont vous avez besoin pour maîtriser la leçon est en vous. Une fois que vous avez vraiment appris une leçon, on vous présentera la suivante. Si vous êtes en vie, cela signifie que vous avez encore des leçons à apprendre.
  • Il est du devoir d’un étudiant de tirer tout ce qu’il peut d’un enseignant, et du devoir d’un enseignant de tirer tout ce qu’il peut d’un étudiant.
  • Si la victoire devient trop importante dans un jeu, changez les règles pour le rendre plus amusant. Changer les règles peut devenir le nouveau jeu.
  • Demandez de l’argent aux bailleurs de fonds et ils vous donneront des conseils ; mais demandez des conseils et ils vous donneront de l’argent.
  • La productivité est souvent une distraction. Ne cherchez pas à trouver de meilleurs moyens pour réaliser vos tâches le plus rapidement possible, mais plutôt de meilleures tâches que vous ne voudrez jamais cesser de faire.
  • Payez immédiatement ce que vous devez aux vendeurs, aux travailleurs, aux entrepreneurs. La prochaine fois, ils feront tout leur possible pour travailler d’abord avec vous.
  • Le plus gros mensonge que nous nous disons à nous-mêmes est « Je n’ai pas besoin de l’écrire car je m’en souviendrai ».
  • Votre croissance en tant qu’être conscient se mesure au nombre de conversations inconfortables que vous êtes prêt à avoir.
  • Parlez avec confiance comme si vous aviez raison, mais écoutez attentivement comme si vous aviez tort.
  • Mesure pratique : la distance entre le bout des doigts de vos bras tendus au niveau des épaules est votre taille.
  • La constance de vos efforts (exercice, camaraderie, travail) est plus importante que la quantité. Rien ne vaut les petites choses faites chaque jour, qui sont bien plus importantes que ce que vous faites occasionnellement.
  • Faire de l’art n’est pas égoïste ; c’est pour le reste d’entre nous. Si vous ne faites pas votre truc, vous nous trompez.
  • Ne demandez jamais à une femme si elle est enceinte. Laissez-la vous dire si elle l’est.
  • Trois choses dont vous avez besoin : La capacité de ne pas abandonner quelque chose jusqu’à ce que ça marche, la capacité d’abandonner quelque chose qui ne marche pas, et la confiance dans les autres personnes pour vous aider à distinguer les deux.
  • Lorsque vous parlez en public, faites des pauses fréquentes. Faites une pause avant de dire quelque chose d’une manière nouvelle, faites une pause après avoir dit quelque chose qui vous semble important, et faites une pause pour laisser les auditeurs absorber les détails.
  • Être « à l’heure », ça n’existe pas. Soit vous êtes en retard, soit vous êtes en avance. À vous de choisir.
  • Demandez à quelqu’un que vous admirez : Ils ont eu de la chance en faisant un détour par rapport à leur objectif principal. Acceptez donc les détours. La vie n’est pas une ligne droite pour tout le monde.
  • La meilleure façon d’obtenir une réponse correcte sur Internet est de poster une réponse manifestement fausse et d’attendre que quelqu’un vous corrige.
  • Vous obtiendrez des résultats dix fois meilleurs en encourageant les bons comportements plutôt qu’en punissant les mauvais, en particulier chez les enfants et les animaux.
  • Passez autant de temps à rédiger l’objet d’un courriel que le message lui-même, car l’objet est souvent la seule chose que les gens lisent.
  • N’attendez pas que l’orage passe ; dansez sous la pluie.
  • Lorsqu’il vérifie les références d’un candidat, l'employeur peut être réticent à dire quelque chose de négatif ou ne pas le faire, alors laissez ou envoyez un message disant : « Revenez me voir si vous recommandez fortement ce candidat comme étant super génial. » S’il ne répond pas, considérez que c’est négatif.
  • Utilisez un gestionnaire de mots de passe : Plus sûr, plus facile, meilleur.
  • La moitié de la compétence d’être instruit est d’apprendre ce que vous pouvez ignorer.
  • L’avantage d’un objectif ridiculement ambitieux est qu’il place la barre très haut, de sorte que même en cas d’échec, il peut s’agir d’un succès mesuré par l’ordinaire.
  • Une excellente façon de vous comprendre est de réfléchir sérieusement à tout ce que vous trouvez irritant chez les autres.
  • Dans une chambre d’hôtel, gardez toutes vos affaires visibles, pas dans des tiroirs, et toutes rassemblées en un seul endroit. De cette façon, vous ne laisserez jamais rien derrière vous. Si vous avez besoin d’avoir quelque chose comme un chargeur sur le côté, placez deux autres gros objets à côté, car vous risquez moins d’oublier trois objets qu’un seul.
  • Refuser ou détourner un compliment est impoli. Acceptez-le avec reconnaissance, même si vous pensez qu’il n’est pas mérité.
  • Lisez toujours la plaque à côté du monument.
  • Lorsque vous avez du succès, le sentiment d’être un imposteur peut être réel. Qui suis-je en train de tromper ? Mais lorsque vous créez des choses que vous seul – avec vos talents et votre expérience uniques – pouvez faire, alors vous n’êtes absolument pas un imposteur. Vous êtes l’ordonné. Il est de votre devoir de travailler sur des choses que vous seul pouvez faire.
  • Ce que vous faites dans vos mauvais jours compte plus que ce que vous faites dans vos bons jours.
  • Faites des choses qui sont bonnes à prendre pour les gens.
  • Lorsque vous ouvrez de la peinture, même un tout petit peu, elle se retrouve toujours sur vos vêtements, même si vous faites très attention. Habillez-vous en conséquence.
  • Pour que les jeunes enfants se tiennent bien pendant un voyage en voiture, ayez un sac de leurs bonbons préférés et jetez-en un morceau par la fenêtre chaque fois qu’ils se comportent mal.
  • Vous ne pouvez pas faire en sorte que des personnes intelligentes travaillent extrêmement dur juste pour de l’argent.
  • Lorsque vous ne savez pas combien payer quelqu’un pour une tâche particulière, demandez-lui « ce qui serait juste » et sa réponse est généralement juste.
  • 90% de tout est de la merde. Si vous pensez que vous n’aimez pas l’opéra, les romans d’amour, TikTok, la musique country, la nourriture végétalienne, les NFT, continuez d’essayer pour voir si vous pouvez trouver les 10% qui ne sont pas de la merde.
  • Vous serez jugé sur la façon dont vous traitez ceux qui ne peuvent rien faire pour vous.
  • Nous avons tendance à surestimer ce que nous pouvons faire en un jour, et à sous-estimer ce que nous pouvons accomplir en une décennie. Des choses miraculeuses peuvent être accomplies si vous vous donnez dix ans. Un jeu de longue haleine permet de cumuler les petits gains pour surmonter même les grosses erreurs.
  • Remerciez un professeur qui a changé votre vie.
  • Vous ne pouvez pas faire changer d’avis quelqu’un quand cet avis n’est pas quelque chose qu’il a lui même formé.
  • Votre meilleur emploi sera celui pour lequel vous n’étiez pas qualifié, car il vous permettra de vous épanouir. En fait, ne postulez qu’à des emplois pour lesquels vous n’êtes pas qualifié.
  • Achetez des livres d’occasion. Ils ont les mêmes mots que les nouveaux. Et aussi allez à la bibliothèque.
  • Vous pouvez être ce que vous voulez, alors soyez la personne qui termine les réunions tôt.
  • Un sage a dit : « Avant de parler, fais passer tes mots par trois portes. À la première porte, demandez-vous : « Est-ce vrai ? » À la deuxième porte, demandez-vous si c’est nécessaire. À la troisième porte, demandez-vous : « Est-ce gentil ? »
  • Prenez les escaliers.
  • Ce que vous payez réellement pour quelque chose est au moins le double du prix indiqué, en raison de l’énergie, du temps et de l’argent nécessaires pour l’installer, l’apprendre, l’entretenir, le réparer et s’en débarrasser à la fin. Tous les prix ne figurent pas sur les étiquettes. Les coûts réels sont deux fois plus élevés que les prix indiqués.
  • Lorsque vous arrivez dans votre chambre d’hôtel, repérez les sorties de secours. Cela ne prend qu’une minute.
  • La seule façon productive de répondre à la question « que dois-je faire maintenant ? » est de s’attaquer d’abord à la question « qui dois-je devenir ? ».
  • Les rendements moyens maintenus sur une période de temps supérieure à la moyenne donnent des résultats extraordinaires. Acheter et conserver.
  • C’est excitant d’être extrêmement poli avec des étrangers impolis.
  • Il est possible qu’une personne pas très intelligente, mais capable de bien communiquer, puisse faire beaucoup mieux qu’une personne super intelligente qui ne sait pas bien communiquer. C’est une bonne nouvelle, car il est beaucoup plus facile d’améliorer ses compétences en communication que son intelligence.
  • Se faire tromper de temps en temps est le petit prix à payer pour faire confiance au meilleur de chacun, car lorsque vous faites confiance au meilleur des autres, ils vous traitent généralement mieux.
  • L’art, c’est tout ce dont vous pouvez vous passer.
  • Pour obtenir les meilleurs résultats avec vos enfants, dépensez la moitié de l’argent que vous pensez devoir dépenser, mais passez deux fois plus de temps avec eux.
  • Achetez le guide touristique le plus récent de votre ville ou de votre région. Vous apprendrez beaucoup en jouant au touriste une fois par an.
  • Ne faites pas la queue pour manger un plat célèbre. L’attente en vaut rarement la peine.
  • Pour révéler rapidement le véritable caractère d’une personne que vous venez de rencontrer, déplacez-la sur une connexion Internet d’une lenteur abyssale. Observez.
  • Prescription pour un succès populaire : faites quelque chose d’étrange. Faites de votre bizarrerie une habitude.
  • Soyez un pro. Sauvegardez vos sauvegardes. Ayez au moins une sauvegarde physique et une sauvegarde dans le cloud. Ayez plus d’une de chaque. Combien paieriez-vous pour récupérer toutes vos données, photos, notes, si vous les perdiez ? Les sauvegardes sont bon marché comparées aux regrets.
  • Ne croyez pas tout ce que vous pensez croire.
  • Pour signaler une urgence, utilisez la règle de trois : 3 cris, 3 coups de klaxon ou 3 sifflets.
  • Au restaurant, commandez-vous ce que vous savez être bon ou essayez-vous quelque chose de nouveau ? Faites-vous ce que vous savez qui va se vendre ou essayez-vous quelque chose de nouveau ? Est-ce que vous continuez à fréquenter de nouvelles personnes ou essayez de vous engager avec quelqu’un que vous avez déjà rencontré ? L’équilibre optimal entre l’exploration de nouvelles choses et leur exploitation une fois trouvées est le suivant : 1/3. Consacrez 1/3 de votre temps à l’exploration et 2/3 à l’approfondissement. Il est plus difficile de consacrer du temps à l’exploration en vieillissant car cela semble improductif, mais visez le tiers.
  • Les grandes opportunités réelles n’ont pas pour titre affiché « Grandes opportunités ».
  • Lorsque vous présentez quelqu’un à quelqu’un, établissez un contact visuel et comptez jusqu’à 4. Vous vous souviendrez tous les deux de cette personne.
  • Prenez note si vous vous demandez : « Où est mon bon couteau ? Ou, où est mon bon stylo ? » Cela signifie que vous en avez de mauvais. Débarrassez-vous-en.
  • Lorsque vous êtes coincé, expliquez votre problème aux autres. Souvent, le simple fait d’exposer un problème permet de trouver une solution. Faites en sorte que « l’explication du problème » fasse partie de votre processus de dépannage.
  • Lorsque vous achetez un tuyau d’arrosage, une rallonge ou une échelle, prenez-en un nettement plus long que ce dont vous pensez avoir besoin. Ce sera la bonne taille.
  • Ne vous embêtez pas à combattre l’ancien ; construisez simplement le nouveau.
  • Votre groupe peut réaliser de grandes choses bien au-delà de vos moyens, simplement en montrant aux gens qu’ils sont appréciés.
  • Lorsque quelqu’un vous parle de l’année la plus importante de l’histoire de l’humanité, de la période où tout allait bien avant que les choses ne dégringolent, il s’agit toujours de l’année de ses 10 ans, qui est l’apogée de l’existence de tout être humain.
  • Vous êtes aussi grand que les choses qui vous mettent en colère.
  • Lorsque vous vous adressez à un public, il est préférable de fixer votre regard sur quelques personnes plutôt que de « pulvériser » votre regard dans toute la pièce. Vos yeux indiquent aux autres si vous croyez vraiment ce que vous dites.
  • L’habitude est bien plus fiable que l’inspiration. Faites des progrès en prenant des habitudes. Ne vous concentrez pas sur la mise en forme. Concentrez-vous sur le fait de devenir le genre de personne qui ne manque jamais une séance d’entraînement.
  • Lorsque vous négociez, ne cherchez pas à obtenir une plus grosse part du gâteau ; cherchez à créer un plus gros gâteau.
  • Si vous répétez ce que vous avez fait aujourd’hui 365 fois de plus, serez-vous là où vous voulez être l’année prochaine ?
  • Vous ne voyez que 2% d’une autre personne, et elle ne voit que 2% de vous. Concentrez-vous sur les 98 % cachés.
  • Votre temps et votre espace sont limités. Supprimez, donnez, jetez les choses de votre vie qui ne suscitent plus de joie afin de faire de la place pour celles qui en suscitent.
  • Nos descendants réaliseront des choses qui nous étonneront, mais une partie de ce qu’ils créeront aurait pu être réalisée avec les matériaux et les outils d’aujourd’hui si nous avions eu l’imagination nécessaire. Voyez plus grand.
  • Pour obtenir de grands résultats, soyez particulièrement curieux des choses qui ne vous intéressent pas.
  • Concentrez-vous sur les directions plutôt que sur les destinations. Qui connaît son destin ? Mais gardez la bonne direction et vous arriverez là où vous voulez aller.
  • Toute percée est d’abord risible et ridicule. En fait, si elle n’a pas commencé par être risible et ridicule, ce n’est pas une percée.
  • Si vous prêtez 20 euros à quelqu’un et que vous ne le revoyez jamais parce qu’il évite de vous rembourser, la leçon vaut ces 20 euros.
  • Copier les autres est une bonne façon de commencer. Se copier soi-même est une façon décevante de finir.
  • Le meilleur moment pour négocier votre salaire pour un nouvel emploi est le moment APRÈS qu’ils aient dit qu’ils vous voulaient, et pas avant. Ensuite, cela devient un jeu de poulets pour chaque partie de nommer un montant en premier, mais il est à votre avantage de les amener à donner un chiffre avant vous.
  • Plutôt que d’orienter votre vie pour éviter les surprises, visez-les directement.
  • N’achetez pas toujours d’assurance supplémentaire si vous louez une voiture avec une carte de crédit (renseignez-vous d’abord sur la garantie de votre carte).
  • Si vos opinions sur un sujet peuvent être prédites à partir de vos opinions sur un autre, vous êtes peut-être sous l'emprise d’une idéologie. Lorsque vous pensez vraiment par vous-même, vos conclusions ne sont pas prévisibles.
  • Visez une mort sans argent. Donnez à vos bénéficiaires avant de mourir ; c’est plus amusant et plus utile. Dépensez tout. Votre dernier chèque doit aller aux pompes funèbres et il doit être sans provision.
  • La principale prévention contre la vieillesse est de rester étonné.

Un super programme pour vous aider à atteindre vos objectifs

Ça vous dirait de prendre le temps de poser concrètement vos objectifs et de prendre du temps pour vous, afin de réaliser ceux-ci concrètement, et prendre l’habitude de progresser quotidiennement dans votre vie ? Vous voulez mieux connaître et atteindre vos objectifs ?

Oui ?

Je vous propose un petit programme de quelques jours pour

  • développer votre autonomie,
  • mieux diriger vos efforts,
  • prendre en compte vos atouts,
  • et développer votre capacité à atteindre votre succès. 

Et le mieux, c’est que ce petit programme est entièrement gratuit, sans aucun engagement envers moi. Les seuls engagements c’est envers vous que vous les prenez. Et croyez-moi, cela ne les rend pas plus facile à tenir en général 🙂 

Mais dans le cas de ce petit programme, je suis persuadé que vous pourrez non seulement savoir comment progresser mais que vous allez le faire. En plus, la méthode est simple et progressive.

Bref, pour en savoir plus et vous inscrire pour recevoir le programme, il vous suffit d’aller sur :

https://cpositif.com/la-methode-simple-pour-atteindre-vos-objectifs/

Ma gratitude pour 2021

Vous ne le savez peut-être pas, mais cette journée qui précède le Black Friday (Thanksgiving) est une journée de gratitude aux États-Unis (nos cousins canadiens fêtent la leur beaucoup plus tôt, en Octobre). Comme je suis les newsletters et les comptes Twitter de plusieurs auteurs américains, j’ai reçu de leur part des articles exprimant de leur part la gratitude qu’ils ressentaient pour cette année.

Je me suis dit que même si nous n’avions pas de tradition païenne équivalente en France, il était bon d’exprimer aussi sa propre gratitude, de manière publique. Et comme la meilleure manière de pousser les gens à faire des choses, c’est de montrer l’exemple, voici ma propre action de gratitude du 3ème jeudi de Novembre.

J’exprime tout d’abord ma gratitude que personne dans mon entourage ne soit tombé malade ou n’ait succombé à la maladie cette année encore. Je sais que j’ai beaucoup de chance d’avoir été épargné dans mon entourage direct. Seule une connaissance d’il y a 30 ans y a succombé, et pourtant c’était une force de la nature, ancien champion de France de kickboxing. Sa disparition m’a touché, et je pense que celle d’une personne plus proche aurait été plus douloureuse encore. Donc merci de ne pas avoir souffert.

J’exprime ma gratitude d’être en pleine forme malgré un accident opératoire grave en début d’année. Cette santé retrouvée se gagne jour après jour, avec une surveillance permanente de mon activité physique, cardiaque. Je fatigue plus vite qu’avant et je peux moins en faire, mais m’endormir à 22h au lieu de 23h30 n’est pas un souci. Il a aussi fallu que j’abandonne plein de projets, que je réduise la voilure, et je me bats chaque jour contre le risque d’en faire à nouveau plus.

J’exprime ma gratitude d’avoir un fantastique métier qui me permet à la fois d’éditer des livres pratiques qui changent la vie des gens (en tout cas c’est le but) et des livres moins sérieux qui changent aussi la vie des gens (une romance ou un bon livre de fiction peut apporter de la sérénité, du plaisir, du calme ou aider à mieux comprendre les autres !). Je suis ravi des différents livres que j’ai pu publier cette année, et de tous ceux qui sont en préparation pour l’année prochaine.

J’exprime ma gratitude pour toutes les choses habituelles aussi : une femme et des enfants que j’adore et qui me le rendent bien, vous qui m’écrivez pour me remercier pour le Club Positif ou les autres projets que je mène, des loisirs qui me permettent de découvrir de nouveaux pays ou de nouvelles personnes, un niveau de vie qui me permet de faire ce que je veux (avec raison et sans excès). Il y a tant de choses que nous prenons pour argent comptant au quotidien, qui nous semblent éternelles mais qui ne le sont pas forcément : il est bon de se les rappeler et d’exprimer la gratitude pour le bonheur ou la joie qu’elles nous apportent.

Je vous invite vous aussi, si vous ne l’avez pas encore fait, à réfléchir à toutes ces choses qui se sont passées particulièrement cette année pour lesquelles vous pouvez exprimer de la gratitude, pour voir les choses sous un bon angle.

Le Pouvoir du Moment Présent

Le Pouvoir du Moment Présent est un livre sur l’illumination spirituelle écrit par Eckhart Tolle, qui explique de nombreuses méthodes pour ceux qui cherchent les excellents enseignements d’Eckhart Tolle sous forme de livre.

Ce livre de développement personnel fait partie des livres essentiels de développement personnel recommandés pa le Club Positif.

La chose définitive que le livre souhaite éliminer est la douleur dans le corps humain. Tout le monde croit que la douleur est une misère impitoyable et lorsque les gens veulent échapper à la douleur, ils essaient de fuir les souffrances en cherchant des moyens d’être heureux. Cependant, Tolle explique superbement que de cette façon, on n’échappe pas à la douleur, mais on va en chercher davantage, car pour chasser la douleur du corps, il faut faire face à la douleur et la laisser vous serrer. Identifiez-la afin de la transformer en quelque chose de positif.

Le livre explique au lecteur l’envers de la douleur. Personne ne voit jamais la douleur comme une bonne chose dans la vie, mais on est loin de se douter que la douleur est quelque chose d’essentiel, qui doit se produire pour transformer sa vie en mieux.

La meilleure chose à propos de ce livre est qu’en raison de la façon dont il est écrit, les lecteurs ont l’impression que l’auteur leur tend la main et leur parle à eux seuls. Tolle a mis en avant les problèmes de la génération actuelle et offre des directives exceptionnelles à leur sujet.

Selon le livre, l’esprit n’est pas l’endroit où se trouve l’âme, il faut donc sortir de l’esprit qui est le fondement de l’illumination spirituelle. L’esprit, s’il n’est pas contrôlé, ressemblera plus à une monture qui court qu’à un cheval loyal contrôlé. D’autre part, l’esprit est un grand constructeur de nuisances qui soulève des problèmes qui n’ont jamais existé. Tout est question de la valeur que l’esprit donne aux choses, plus la valeur est grande, plus les souffrances sont grandes.

La meilleure chose à propos de ce livre est qu’en raison de la façon dont il est écrit, les lecteurs ont l’impression que l’auteur leur tend la main et leur parle exactement. Tolle a mis en avant les problèmes de la génération actuelle et offre des directives exceptionnelles à leur sujet.

De même, le livre montre une image très vraie de la façon dont nos egos agissent. Selon Tolle, l’ego fonctionne comme un être détaché qui désire vigoureusement. Il n’est généralement pas prévisible car il pèse et agit comme une chose isolée. L’ego intervient lorsqu’une personne se sent incomplète ou indigne. Peu importe ce que l’on donne ou réalise, il faut attendre que l’on ait la certitude de l’immortalité. Toutefois, l’ego est une force puissante qui risque de nous détourner de la route et de perdre ce sentiment d’unité et d’accomplissement de soi.

Ce livre s’adresse aux personnes qui cherchent encore des réponses sur la raison de vivre dans ce monde matérialiste et qui ont des difficultés à atteindre l’illumination spirituelle. L’objectif principal de ce livre est d’inculquer la dimension de la « manifestation consciente » aux êtres humains, car c’est la satisfaction ultime de la vie humaine que d’être conscient de soi et de réaliser son « moi intérieur » plus profondément. Il se concentre sur la tâche cruciale de la transformation humaine dans une direction spiritualiste, en diminuant ou en supprimant complètement la souffrance de la vie des gens.

En outre, le livre de Tolle doit être considéré non seulement comme un livre de développement personnel mais aussi comme un livre de psychologie positive qui permet au lecteur de prendre conscience du problème et de réaliser la valeur de son être. Enfin, le message glorieux que le livre expose est que les humains ne doivent pas protester pour les souffrances définitives de la vie mais les accepter et les reconnaître afin de s’en débarrasser. Car tout ce qui vient dans la vie, vient pour nous donner une leçon. La douleur fait mal, mais elle nous donne aussi des centaines de leçons et nous montre une meilleure façon de vivre. Et les gens ont besoin d’être eux-mêmes.

Le Pouvoir du Moment Présent s’adresse à ceux qui veulent une illumination spirituelle et à ceux qui sont en quête de liberté intérieure. Ce livre change la vie.

Le Pouvoir du Moment présent – Guide d’éveil spirituel est un livre de Tolle. Le livre se veut un guide pour la vie quotidienne et souligne l’importance de vivre dans le moment présent et d’éviter les pensées du passé ou du futur.

Publié à la fin des années 1990, le livre a été recommandé par l’actrice et animatrice de talk-show Oprah Winfrey et a été traduit en 33 langues.

Ce livre est disponible en versions numérique, papier ou livre audio.

Les lois immuables de l’argent et comment les maîtriser pour sortir du manque

Savez-vous comment gérer votre argent ?

Vous a-t-on jamais appris à gérer votre argent ? Est-ce que quelqu’un vous a donné les règles éternelles pour faire fructifier votre argent et voir votre compte en banque grossir ?

Certainement non.

Si vous êtes comme moi il y a plusieurs années, vous gérez donc assez mal votre argent, et vous devez assez souvent vous retrouver avec des fins de mois plus difficiles qu’elles ne devraient l’être. Peu d’argent pour faire ce qu’on veut faire, parfois même on se retrouve obligé d’emprunter (à ses parents, amis, à la banque). C’est en général le début de la fin, et un engrenage presque sans fin d’emprunts et de remboursements.

Pourtant, il existe plusieurs guides très sérieux et efficaces qui ont aidé des dizaines de milliers de personnes avant vous à maîtriser leurs finances, réduire leurs dettes et accéder à une vie matérielle plus aisée, voire à la fortune.

Un guide pour mieux gérer son argent

Pour moi, le premier de ces guides a été un livre que j’ai lu il y a maintenant 25 ans et qui m’a aidé à mettre fin aux cycles difficiles. Après l’avoir lu, j’ai rapidement mis fin aux soucis récurrents que l’argent me posait. Je ne gagnais pas plus, mais j’étais soudainement devenu plus riche !

Ce guide, c’est une référence une référence écrite il y a près de 100 ans, et qui conserve aujourd’hui tout son attrait pour tout ce qui touche à l’état d’esprit autour de l’argent et de la fortune. Ce guide est disponible chez Editions Samarkand pour que vous aussi le lisiez et qu’il améliore votre situation financière.

Ce livre, c’est L’homme le plus riche de Babylone.

L'homme le plus riche de Babylone

Il faut que je vous raconte un peu l’histoire de l’auteur de ce livre et de la création de celui-ci. Son auteur est un américain du nom de George S. Clason, qui est connu essentiellement pour cet ouvrage, et pour avoir été éditeur de cartes des États Unis. À l’origine, il ne s’agit pas d’un livre seul et complet, mais de petits prospectus.

Les banques du pays, qui avaient besoin d’améliorer les connaissances de l’argent de leurs clients, commandaient ces prospectus et les distribuaient gratuitement. Et ça marchait ! Leurs clients s’en tiraient mieux avec l’argent, devenaient plus riches, et revenaient voir les banques pour à nouveau emprunter et surtout rembourser leur emprunts.

Ce livre n’est pas compliqué à lire. Souvent, les gens ont peur des livres sur l’argent, car ils pensent qu’on va parler actions, placement, crédit, rentabilité etc. Mais il n’y a rien de tout cela dans ce livre. Car il s’agit d’une série d’histoires de personnes qui ont développé leur richesse à l’époque de Babylone. De simples histoires, avec des mots simples comme chèvre, patisseries, travail, commerce.

Le fait que les histoires se passent à Babylone est un prétexte, mais un prétexte judicieux : la civilisation babylonienne est très ancienne, elle remonte à 1700 ans avant Jésus Christ et a perduré pendant des centaines d’années, en un lieu qui n’était pas du tout favorable : c’est la seule entreprise des hommes qui a permis à cette cité de perdurer aussi longtemps. Et c’est aussi l’entreprise et la volonté des hommes qui leur assure la richesse.

Il ne suffit pas de se pencher pour ramasser les fruits qui sont disponibles, même si parfois, c’est beaucoup plus que d’autres personnes ne font. Il faut aussi utiliser son ingéniosité, savoir se lancer dans des projets pour mener à bien son indépendance financière et augmenter sa richesse.

En fait, dans ce livre remplit de paraboles faciles à retenir, vous apprendrez des règles d’or et des remèdes pour renflouer vos finances et mieux gérer votre argent pendant toute votre vie. Je vais vous les donner ici, mais les lire dans le livre original est plus pertinent et influencera beaucoup plus votre vie.

Les 3 règles d’or de l’argent

Cela va vous crever les yeux d’évidence, mais il est bon de le souligner et de le dire haut et fort. Pour devenir riche il faut :

  • acquérir l’argent
  • le conserver
  • le faire fructifier

Certains vont me dire que j’enfonce des portes ouvertes, mais référez-vous aux paragraphes plus haut : il y a de nombreuses personnes qui ne savent pas conserver leur argent, même si elles savent en acquérir. Et dans une société où l’offre est très abondante, elles confondent besoin et désir.

Un autre facteur, c’est qu’il ne suffit pas de savoir quelque chose pour le faire. Croyez-vous que toutes les personnes qui fument savent que le tabac est dangereux pour leur santé ? Oui, bien sûr elles le savent. Mais dans leur inconscient, elles sont persuadées que le tabac leur apporte autre chose qui plus important que la santé.

Il en est de même avec notre capacité à bien gérer notre argent. On sait ce qu’il faut faire, mais est-ce qu’on le fait ?

Justement, on va tout de suite aborder les 7 remèdes qui vous permettront de faire fructifier votre argent :

Comment améliorer vos finances : les 7 remèdes

  1. Payez vous d’abord. Si vous ne gardez pas de l’argent pour vous, il vous filera entre les doigts et quand vous regarderez vos mains seront vides. Mettez 10% de vos revenus de côté (Conserver)
  2. Contrôlez vos dépenses. Apprenez à faire la différence entre besoin et désir, apprenez à acheter les bons produits qui vont réellement vous fournir le service que vous en attendez (Conserver).
  3. Faites fructifier votre argent. Rien ne sert d’avoir un bas de laine si on ne le fait pas grandir. Enfin, c’est déjà pas mal, mais ce n’est pas assez.
  4. Sécurisez votre argent. Ne placez pas tout en Bitcoins par exemple, vous allez boire la tasse tous les deux jours, vous serez à la merci de voleurs et vous n’aurez aucune garantie. Diversifiez vos investissements pour vous protéger des changements de situation.
  5. Apprenez à rentabiliser tous vos investissements. Même votre logement est quelque chose qui doit vous rapporter de l’argent, ne serait-ce que comparativement. Achetez plutôt que louer : vous ferez au moins de l’épargne forcée.
  6. Pensez à votre avenir et trouvez-vous des revenus qui pourront continuer même si vous ne travaillez plus.
  7. Devenez plus expérimenté et plus sage dans la gestion de votre richesse.

Téléchargez L’homme le plus riche de Babylone

L’homme le plus riche de Babylone, c’est une succession de plans comme ceux évoqués plus haut, des plans qui ne manquent jamais de vous apporter plus d’abondance, plus de sécurité par rapport à l’argent et à vos besoins matériels. Des plans simples à lire et à comprendre,

Or, assurer ses besoins matériels, c’est la première étape du développement personnel. Si on doit se préoccuper de manger, de se loger ou de payer l’éducation de ses enfants, on est beaucoup moins enclin à se préoccuper de ses émotions, de sa réussite personnelle, de sa santé aussi.

L’homme le plus riche de Babylone est donc un indispensable livre de développement personnel : il vous permettra de briser les chaines qui vous lient à l’argent, de voir celui-ci comme un outil et non comme un besoin, et d’acquérir un esprit libre des choses matérielles.

Des milliers de personnes avant vous ont lu cet ouvrage et l’ont qualifié de meilleur livre sur le planning financier personnel et sur la fortune personnelle. Il les a aidés à acquérir une plus grande aisance personnelle et à faire grandir leur fortune.

« Oh ! Que l’argent est abondant pour ceux qui comprennent les règles simples de son obtention ». Si vous suivez la sagesse des hommes les plus riches de Babylone, votre tranquillité financière — et une vie de liberté — sont à 7 étapes de vous.

Vous pouvez retrouver ce livre :

En numérique

En papier

Comment calmer les sentiments douloureux ?

Les sentiments douloureux sont des blessures que l’on porte chaque jour et qui nous font courber l’échine au niveau du mental. Dans cet extrait de Libérez-vous de vos soucis et retrouvez santé & joie de vivre, Marie Lecardonnel vous apprend à faire le tri de ces sentiments douloureux avant d’apprendre à vous en débarrasser.


Les soucis provoquent de manière exacerbée certaines émotions comme la colère, la peur, la tristesse, et d’autres sentiments tels que la montée de l’angoisse, la rancune, la jalousie. Tous font souffrir. Comme en plus, ainsi que vous venez de le voir, ils nuisent à votre santé, éliminer le trop-plein est doublement important.

Première remarque : l’événement qui provoque ces sentiments n’a en lui-même aucun pouvoir. Ce n’est pas un virus, il ne vous attaque pas. C’est la façon dont vous le vivez qui est destructrice. Si quelque chose dans votre cerveau vous empêchait totalement de penser, l’événement n’aurait aucune portée significative.

Deuxième remarque : vous allez justement tout au long de ce livre apprendre à traiter autrement les événements pour qu’ils vous touchent moins. Mais pour parer au plus pressé, je vous propose une sorte de « traitement immédiat » des sentiments douloureux.

Comme vous allez le voir, ils sont à manier avec précaution. Ce n’est pas une guerre qu’il faut mener contre eux, mais un processus de canalisation. Celui-ci est essentiel, car plus vous laissez les émotions vous envahir intensément et durablement, plus, selon le psychiatre Christophe André1, elles vont pouvoir se reproduire dans des circonstances semblables. Pire encore, vous craquerez nerveusement pour des événements de plus en plus bénins.

Halte au refoulement

Vous vous imaginez peut-être qu’en contrôlant férocement vos pensées et vos émotions perturbatrices, vous allez vous en tirer facilement. Erreur. Plus vous vous durcissez, plus vous cherchez à « enfoncer» ce qui fait mal dans votre cerveau, plus vous entretenez votre malaise et portez préjudice à votre santé.

Ce n’est pas difficile à comprendre. Les sentiments que vous essayez de repousser s’impriment dans votre subconscient (on dit qu’ils sont refoulés) où ils continueront d’agir. Dissimulés à votre conscience, ils n’en restent pas moins inscrits quelque part en vous. Ce qui ne s’exprime pas, s’imprime.

Apparemment vous ne ressentez plus, ou moins, de souffrance morale, mais votre cerveau émotionnel conserve la trace de l’émotion refoulée. Il n’est pas content et envoie à votre organisme des messages nerveux et chimiques peu aimables. Comme la souffrance n’a pas vraiment disparu, elle se reporte sur un de vos organes. C’est ce qu’on appelle « somatiser » (du latin soma : le corps). Les scientifiques pensent que les émotions refoulées sont encore plus génératrices de maladies que celles qui apparaissent à la conscience.

N’écoutez surtout pas les conseils du genre «prends sur toi ». Ce sont des vecteurs de maladies. Ils ne vous aideront pas à aller mieux, au contraire. Et si vous les suivez, quelque chose d’essentiel pourra se modifier en vous. Les hommes, particulièrement, ont payé un lourd tribu à l’injonction qui leur est faite depuis tout petit de ne pas manifester leur peur ou leur chagrin. Le « si tu pleures, tu n’es pas un homme » a causé chez eux bien des dégâts.

Ce n’est pas seulement le corps qui trinque, mais aussi le cerveau émotionnel qui prend l’habitude de tout réprimer et donne finalement un personnage coupé de ses émois. Or les émotions, vous l’avez vu dans le chapitre précédent, sont utiles. Entre autres, elles permettent de mieux faire preuve d’empathie (avoir la capacité de se mettre à la place d’autrui). Quand elles sont réprimées, les aspects affectifs et relationnels sont faussés. Ne parvenant pas à comprendre les autres, on se sent mal à l’aise avec eux. C’est pourquoi les hommes ont beaucoup plus de difficultés à se livrer et à avoir des communications « cœur à cœur » que les femmes. Ces dernières ayant été autorisées à s’épancher.

Dans son livre, le psychiatre Alain Braconnier2 souligne « la confirmation scientifique de la nette supériorité des femmes à percevoir et décoder les sentiments d’autrui. Dans plus de 80 % des études, elles montrent une perception plus juste de l’émotion ressentie » (lorsqu’on leur montre en photo des expressions de visage).

Les sentiments refoulés peuvent aussi ressortir en bloc par exemple dans une véritable dépression. Celle-ci, qui semble sans objet, a été en quelque sorte « préparée » pendant longtemps. C’est comme si la soupape du cerveau émotionnel avait brusquement cédé et toute la tristesse bloquée surgit en masse.

Une stratégie tout en douceur

Ne pas refouler les émotions est une chose, les laisser vous faire souffrir, une autre. Il existe un moyen d’éviter ces deux extrêmes : laisser venir le sentiment douloureux, puis le dissoudre en l’analysant. Vous refaites, à l’envers, le cheminement de pensée ayant abouti à ce que vous ressentez.

Quelques questions bien posées auront le mérite de vous redonner le sourire. Dès qu’un sentiment perturbant vous envahit, prenez ce livre. Demandez-vous successivement et répondez directement :

D’ou vient ce sentiment ?

………………………………….……….………

………………………………….……….………

Pourquoi me touche-t-il ?

………………………………….……….………

………………………………….……….………

A-t-il vraiment une raison d’être ?

………………………………….……….………

………………………………….……….………

Me ramène-t-il à un épisode douloureux de ma vie ?

………………………………….……….………

………………………………….……….………

Est-ce que je dois le laisser me faire du mal ?

………………………………….……….………

………………………………….……….………

Change-t-il quelque chose à la situation ?

………………………………………….……….…..

Qui ma colère ou mon ressentiment fait-il le plus souffrir ?

……………………….……….…..

………………………………….……….………


Retrouvez l’intégralité du livre de Marie Lecardonnel dans votre librairie ou en téléchargement, et dites au revoir aux soucis.

Pour en savoir plus sur ce livre, cliquez ici.

Dites au revoir aux pensées négatives

On a tous besoin de mettre de côté nos pensées négatives. Particulièrement en ce moment où l’avenir n’est pas serein, où les rumeurs et l’incertitude extérieure vont bon train.

Mais même quand la vie est « normale », on peut être assailli par les pensées négatives, ou cultiver celles-ci à outrance, sans le vouloir, pour une raison ou un autre.

Ces pensées négatives n’existent que dans notre esprit. Si vous regardez autour de vous, que vous prenez des jumelles ou un microscope, vous ne les découvrirez nulle part ailleurs. Seuls vous et moi pouvons les observer, les décortiquer, et les reconnaître pour ce qu’elles sont : des poisons de l’âme.

Or, vous le savez, l’Homme est ce qu’il pense, et quelqu’un qui a des pensées négatives va plus facilement être triste, déprimé, immobile face aux challenges qui l’entourent, parfois même jusqu’à la dépression. Ce n’est pas facile, ce n’est pas possible de se sentir libre et heureux si dans sa tête on ne se sent pas libre et heureux, débarrassé de pensées négatives.

Transformer vos pensées négatives est toutefois possible, et c’est le but que s’est fixé Julie dans le livre qui sort ce week-end.

Julie Guerrière Pacifique a déjà publié Transformer votre vie, 19 pistes pour améliorer mes relations, me libérer de mes pensées négatives et réaliser mes rêves ! , un livre reçu avec enthousiasme par des milliers de lecteurs, avec des commentaires comme « très bon livre, très positif et motivant » ou « Ce livre m’a rendu Heureuse tout le long de ma lecture ».

Dans son nouveau livre Transformer vos pensées négatives pour enfin voir la vie du bon côté, elle enfonce le clou et vous donne les outils, les armes, les clés pour apprendre à, tous les jours, régulièrement et automatiquement, mettre à bas ces pensés négatives qui vous empoisonnent l’existence.

De quoi s’agit-il dans ce livre ? De prendre le pouvoir ou de reprendre le pouvoir sur vos pensées. De reprendre les rênes de votre existence. Comme elle le dit elle-même :

C’est VOTRE VIE et il vous appartient de la choisir telle que
vous la désirez vraiment.

Ce choix n’est pas toujours facile, et notre éducation autant que notre culture ne nous apprennent pas forcément à le faire. On apprend à écouter nos parents, nos professeurs, nos responsables, notre entourage. Et à la fin du compte, même si ceux-ci ont la meilleure intention du monde, ils ne cultivent pas forcément dans notre esprit le goût de l’aventure, de l’autonomie, de la libre pensée, constructive et optimiste.

Regardez certains médias : ils cultivent la peur et l’angoisse, l’attente de ce qui va se produire, dans quelques minutes ou dans quelques heures. Bien sûr, pendant que vous attendez cette révélation de la chose horrible qui va arriver, ils peuvent diffuser des pubs qui vont faire grossir leur chiffre d’affaires. En faisant cela, ils ne veulent pas du mal, pas forcément. Mais ils sont égoïstes et pensent d’abord à leur propre intérêt : augmenter leurs chiffres d’audience.

VOUS êtes la seule personne qui peut vous défendre contre cela, contre cette peur permanente de ce qui va se passer. VOUS êtes aux commandes, et c’est à vous de renforcer vos pensées positives.

Même s’il est une machine merveilleuse, notre cerveau n’est qu’une machine. Et nous comprenons mieux jour après jour comment il fonctionne. Julie vous accompagne le long de cette connaissance et vous apprendra à transformer vos pensées négatives et à les remplacer par d’autres types de pensées.

9 clés vous accompagneront tout au long du livre pour ouvrir l’une après l’autre les portes qui enferment votre esprit. 9 clés que vous pourrez utiliser facilement l’une après l’autre afin de transformer vos pensées négatives, et vous révéler telle que vous pouvez être en réalité.

Le livre de Julie Guerrière Pacifique est disponible aujourd’hui en version numérique sur Kindle ou sur la boutique. Vous pouvez aussi le commander en version papier sur la boutique ou sur Amazon, et vous pourrez le commander en librairie dans quelques jours.

Dans un prochain article, je vais vous révéler quelles sont ces neuf clés. Mais comme vous avez le pouvoir de changer votre vie et de choisir vos pensées, vous avez le pouvoir de découvrir l’intégralité de ces clés dès aujourd’hui et de les exploiter dans la méthode que vous propose Julie.

Les soucis ? Pas pour vous

La grande majorité de nos problèmes de santé trouvent leur source dans les soucis de tous les jours. Et pourtant, il ne tient qu’à nous de nous en libérer !

Comment ? Simplement en suivant les précieux conseils du guide pratique de Marie Lercardonnel Libérez-vous de vos soucis et retrouvez santé & joie de vivre.

Image

 Autrice de nombreux ouvrages sur la santé et le bien-être, Marie Lecardonnel révèle dans ce guide unique tout ce qu’il vous faut absolument savoir pour triompher de vos soucis en utilisant à la fois la puissance de votre esprit et le pouvoir de votre corps physique.

Au fil des chapitres, vous apprendrez à vous libérer de tout ce qui vous pèse et découvrirez les “secrets” de ceux à qui tout réussit et pour qui la vie est une source permanente de joies et de satisfactions. Ce livre est maintenant aussi un livre audio, lu par Eva Landolt, qui vous accompagnera et vous montrera la voie vers une vie plus heureuse et plus positive. Presque 8 heures de conseils pour améliorer tous les aspects de votre vie, retrouver forme, santé, joie de vivre. Et vous savez comme moi que nous en avons besoin en ce moment. Ce livre audio est disponible dans la plupart des boutiques de livres audio numériques : 

Livreaud.io,
Audible,
Google,
Amazon,

et vous pouvez le télécharger dès aujourd’hui. 

Si vous appréciez les livres audio et que vous n’êtes pas abonné(e) à Audible, je vous rappelle que vous pouvez télécharger ce livre audio gratuitement ! 

En effet, avec Audible, le premier mois d’abonnement est gratuit, et vous pouvez arrêter votre abonnement quand vous voulez, tout en conservant les livres audio que vous avez déjà dans votre bibliothèque. L’occasion en or de découvrir ce livre audio sans faire de mal à sa tirelire. 

Pour en savoir plus sur l’offre d’abonnement Audible et profiter du téléchargement gratuit de ce livre audio, allez sur le site d’Amazon (Audible est une filiale d’Amazon). 

Ça me ferait vraiment plaisir que vous en profitiez pour écouter ce livre et transformer votre vie pour la rendre plus heureuse et plus positive.

Vous pouvez retrouver ce livre de développement personnel dans les autres formats en cliquant ici.