Donnez et vous recevrez

“Deux amis qui travaillaient dans la même société étaient plutôt malheureux d’y être : certes la paye était honnête et le travail intéressant, mais l’ambiance était désagréable. Ils trouvaient que les gens n’étaient pas très chaleureux avec eux, que les remerciements étaient rares, que la satisfaction n’était pas là.

Confiants dans leur avenir et leur capacité à retrouver un travail équivalent mais dans une meilleure ambiance, ils décidèrent de donner ensemble leur congé.

Ils décidèrent ensemble aussi de montrer à leur collègues ce que c’était qu’une ambiance agréable, forçant un peu sur les remerciements, les félicitations et leur entrain général.

Quinze jours plus tard, il reprenaient leurs démissions.

Entretemps, les gens s’étaient mis à les remercier, à les féliciter et à leur parler chaleureusement, non pas comme à des inconnus mais comme à des gens que l’on voit tous les jours et avec qui on partage quelque chose.”

…………………………………………….

Il m’est arrivé une chose semblable il y a quelques années.

Je travaillais dans une société où l’ambiance était bonne et les relations excellentes, surtout autour de la machine à café. Mais où il y avait peu de place laissée aux jugements de valeur.

De mon côté, j’ai toujours été quelqu’un remerciant pour un service, félicitant pour un bon travail, essayant d’exprimer clairement la valeur que je donnais aux autres et à leur travail, ou au moins à leurs efforts.

J’ai eu une opportunité exceptionnelle à l’extérieur. J’ai donc donné ma démission. Cela a été un déluge de regrets, de commentaires positifs sur ce que j’avais apporté en peu de temps.

Finalement, l’opportunité extérieure ne s’est pas concrétisée : au contraire, il s’est avéré que c’était un cauchemar.

Un petit peu piteux, je suis revenu en demandant de reprendre ma démission. J’ai été accueilli à bras ouverts (c’est tout juste si on ne m’a pas offert une augmentation). Et c’est reparti pour un tour.

Ce que vous dites aux autres et votre comportement est toujours payé en retour. Et sourire est toujours plus facile que d’être désagréable. Donnez et vous recevrez.

“Ne cherchez pas la faute, cherchez un remède”
Henry Ford

“Choisissez un métier que vous aimez, et vous n’aurez jamais à travailler un seul jour de votre vie”
Confucius

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *