Développement Personnel : qu’est-ce que c’est ?

L’encyclopédie permanente du développement personnel ne pouvait pas se passer de définir et d’apporter une description du sujet central : le développement personnel. Le reste des thèmes abordés font aussi partie du développement personnel, mais vous trouverez ici une tentative de synthèse.

Le développement personnel est un ensemble de pratiques et de réflexions dont le sujet est l’être intérieur de chaque personne, dans son évolution et son interaction avec le monde extérieur.

Le développement personnel est l’analyse du moi

Évolution de l’être intérieur et de sa pensée-miroir, photographie à un instant T de ce que cette pensée-miroir représente et comprend de ce que nous sommes, décortiquage de nos pensées : le développement personnel parle d’un être qui est en perpétuelle évolution, mais dont on cherche à saisir à un moment la nature pour pouvoir déceler ses manques et l’aider à se sentir plus riche, confiante et sereine.

Le terme de développement personnel remonte aux années 1960 mais les questions qu’il pose remontent bien avant, et on trouve des livres dont le sujet est le développement personnel aussi vieux que les Pensées pour moi-même d’Epictete, souvent titrée Le Manuel d’Epictète, et qui remonte aux premiers siècles de notre ère.

Ce n’est qu’au début du 20ème siècle que cette question du moi quitte le domaine exclusif de la philosophie ou du romantisme pour constituer un domaine propre de réflexion, de présentations et de méthodes. La naissance de la psychanalyse et de la psychiatrie dans la même période n’y pas étrangère.

Souvent vu comme une version vulgaire de la psychologie, le développement personnel exploite en fait les découvertes de la psychologie dans la vie de tous les jours pour permettre aux différentes personnes d’améliorer leur confiance en eux, la connaissance d’eux-même, le bien-être dans les pensées pour parvenir à une meilleure qualité de vie.

Elle va aussi essayer (et souvent réussir !) de corriger ou amoindrir les comportements pathologiques ou ayant tendance à retenir les gens dans le développement et la réalisation de leurs qualités et de leur potentiel.

Une part importante du développement personnel doit donc être une introspection et l’analyse de ses difficultés personnelles.

Le développement personnel est dans l’interaction avec l’autre

Le développement personnel n’est pas qu’introspection. Il y a aussi une grand part des méthodes et des principes qui sont liés à l’expression de soi dans le monde extérieur, aux relations avec les autres, aux comportements.

J’ai utilisé plus haut le terme d’interaction avec le monde extérieur, mais pour certains cela peut aller jusqu’à l’affrontement avec le monde extérieur : un affrontement qui peut être causé par une méconnaissance de la nature des relations humaines, une phobie, des blocages remontant à l’enfance ou à des expériences désagréables.

Oui, on parle encore du soi, mais du soi dans la manière dont il se confronte, s’allie ou interagit avec les autres personnes, avec les autres personnalités et les groupes.

C’est pourquoi le développement personnel va souvent traiter de thèmes comme la timidité, la communication, les relations personnelles, les relations familiales, le couple. Cela peut aller jusqu’à rejoindre d’autres thèmes comme les relations sexuelles, la santé et l’alimentation.

Le développement personnel est changement

Si l’on utilise le terme de développement, c’est bien entendu parce qu’il est possible d’évoluer et de changer. Et ce changement peut s’effectuer à tout âge. Aussi bien dans l’enfance et l’adolescence que bien plus tard.

Pour qu’il y ait un changement et que ce changement soit positif, il faut avoir une bonne lecture et une bonne appréciation de ce qui ne va pas. D’ailleurs on reproche souvent au développement personnel de ne parler que de problèmes et  de leurs solutions : le développement personnel est souvent vu comme une liste à la Prévert des problèmes que certains peuvent avoir.

C’est aussi parce que nos qualités, nos acquits positifs n’ont pas besoin d’être modifiés, et qu’il faut les conserver. Il ne s’agit que d’enlever les choses disgracieuses ou bloquantes de notre personnalité.

Comme le sculpteur, le développement personnel va retirer de la matière de notre être qui semble être de marbre pour parvenir à une image et une sculpture de notre moi qui sera non seulement plus belle pour nous mais aussi pour les autres, et donc nous aider à atteindre la pleine réalisation de notre potentiel.

Le développement personnel est altruiste

À lire ce qui précède, vous avez pu penser que le développement personnel était une démarche égoïste, vous transformant en une machine raisonnée et parfaite qui avance dans ses relations sociales, l’accomplissement de ses objectifs comme un bulldozer. Mais ce n’est pas le cas.

Se changer soi-même, c’est aussi changer sa relation avec les autres pour être en meilleure synergie, apporter à ceux que l’on apprécie ou que l’on aime les progrès que l’on fait soi-même, répandre un changement pour le meilleur auprès de chacun. Par capillarité, le changement que provoque le développement personnel se transmet ainsi d’abord à l’entourage, et enfin à la société toute entière. Mais cela ne se fait pas d’un coup de baguette magique, et cette démarche n’a pas un effet définitif et irréversible.

Le développement personnel pour apprendre à mieux se connaître

On n’est pas forcément parti pour passer son temps à se regarder le nombril. Mais apprendre à mieux se connaître, à reconnaître ses pensées et ses émotions permet à chacun de développer sa relation à soi, sa relation à l’autre, sa relation au passé et sa relation au spirituel : des types de relation qu’aucune autre discipline n’aborde de manière aussi extensive.

Le développement personnel permet aussi de mieux apprécier ses capacités, ses aptitudes, ses limites pour développer celles qui sont les plus riches pour soi et les autres, aller plus loin et repousser nos limites.

On passe souvent sa vie comme un conducteur de voiture qui resterait sur la première vitesse : non seulement on ne va pas aussi vite, mais en plus on fatigue le moteur, on frise la température et le régime trop élevé. À l’inverse, il faut aussi savoir redescendre dans les vitesses pour aborder des étapes de la vie qui sont plus dures à surmonter, comme des séparations, des décès.

Sans développement personnel, on se retrouve figé à 25 ans avec un profil qui ne va pas foncièrement évoluer au cours de notre vie. Avec le développement personnel, on continue à habiter notre corps, notre esprit, sans se laisser mener par une vie que l’on n’a pas forcément entièrement choisie.


Pour parfaire votre compréhension du développement personnel avec le Club Positif, vous pouvez principalement lire un ensemble de livres de développement personnel et sur des sujets connexes qui vous sont offerts dans la bibliothèque de livres gratuits réservés aux membres. Vous y retrouverez par exemple le manuel d’Epictète.

De nombreuses autres ressources sont disponibles sur le site du Club Positif, en accès direct et gratuit, comme les séances de relaxation alpha : votre esprit est connecté en permanence avec votre corps, et prendre le contrôle de votre corps par la relaxation vous permet indirectement de développer votre capacité de concentration, votre mieux-être.

Enfin, sur la boutique du Club Positif, vous trouverez des méthodes et des livres audio que nous éditons sur le sujet du développement personnel et des sujets rattachés.

Développement Personnel auto-hypnose et relaxation

Aller à la barre d’outils