Archives par mot-clé : histoire positive

Tu fais la différence — Histoire positive

Si chaque goutte de pluie disait "Une goutte ne fait pas l'océan" Il n'y aurait aucune flaque, ni, aucune mer.
Si chaque goutte de pluie disait “Une goutte ne fait pas l’océan”
Il n’y aurait aucune flaque, ni, aucune mer.

 

Si chaque grain de sable disait :
un grain ne fait pas une montagne
Il n’y aurait aucune terre, aucun
continent.

Si chaque goutte de pluie disait
Une goutte ne fait pas l’océan
Il n’y aurait aucune flaque, ni
aucune mer.

Si chaque note de musique disait
Une note ne fait pas la symphonie,
Il n’y aurait pas même le début d’une
mélodie.

Si chaque mot disait
Un mot ne fait pas une bibliothèque
Il n’y aurait même pas de livre.

Si chaque brique disait
Une brique ne fait pas un mur
Personne n’aurait de maison.

Si chaque graine disait
Une graine ne fait pas un champ
Il n’y aurait pas de moisson.

_______________________________

Et vous ? Vous êtes un père, unemère, un enfant dans une famille, un
joueur dans une équipe, un salarié dans une entreprise, un membre actif dans
une association… Demain, si vous ne faites plus partie de ces touts, votre
famille, votre équipe, votre entreprise, votre association elle exactement la même ?

Non bien sûr. Car c’est vous, être singulier, qui faites toute la différence.

La rose éclose – Ne plus être seul – Une histoire positive

histoire-rose

Une rose rêvait de la compagnie des
abeilles, mais aucune n’osait se poser
sur ses pétales.
La pauvre fleur restait ouverte toute
la journée, sans succès.

Durant ses longues nuits, elle
imaginait un ciel rempli d’abeilles qui
s’approchaient affectueusement de son
cœur pour venir la butiner.

De tels songes lui permettaient de
résister à sa solitude le jour suivant,
quand elle recommençait à s’ouvrir à la
lumière du soleil.

Une nuit, la Lune, face à tant de
solitude, se pencha sur la rose et lui
demanda :

– Rose, n’es-tu pas fatiguée
d’attendre ?

– Si, mais je dois continuer à
lutter.

– Pourquoi ?

– Parce que si je ne m’ouvre pas, je
me fane.

_____________________________

La tentation est grande, quand on est
seul et qu’on éprouve des difficultés à
attirer le regard des autres, de
baisser les bras, de nous renfermer sur
nous-mêmes, de nous cloîtrer pour ne
plus subir d’échecs. Rêver une
relation, ce n’est pas la solution. Il
faut agir !

Au cœur de la solitude, la forme
unique de résistance c’est : rester
ouvert !

Donnez des signes de cette ouverture,
forcez-vous à sortir, à faire partie
d’un groupe, intéressez-vous aux autres
et vous finirez par attirer vers vous
celui ou celle que vous cherchez.

 

Racontez-nous vos expériences, juste en dessous dans les commentaires, Merci

N’oubliez jamais – Histoire positive pour une pensée positive

Histoire positive
Histoire positive

N’oubliez jamais les jours nuageux. Mais souvenez vous aussi des journées
ensoleillées, des nuits de pleine lune et des ciels étoilés.

N’oubliez pas les moments dans lesquels vous avez été battu. Mais souvenez-vous aussi des batailles remportées.

Oubliez les erreurs passées surtout quand vous ne pouvez plus rien y changer. Mais souvenez-vous des leçons apprises et des expériences tirées de vos échecs.

Oubliez les jours de tristesse et d’abattement, mais souvenez-vous de vos propres sourires et de ceux que l’on vous a donnés.

Oubliez les objectifs manqués, les plans qui ont raté, les débuts prometteurs qui sont restés sans suite.

Mais surtout, continuez de rêver

_______________________________

Nous sommes souvent nos pires juges. Et, chose grave, des juges qui ont tendance à perdre la mémoire, la vue, et à ne considérer qu’une partie du dossier…

Pour soigner cette amnésie négative et rétablir la justice, il faut faire
peser dans la balance nos qualités, nos succès, nos bons moments.

Vous voulez être impartiaux avec vous-mêmes ? Très bien. Alors commencez par vous remémorer vos réussites.

Faites passer ce texte, et suggérez à vos amis de s’abonner pour  recevoir chaque semaine une histoire positive pour une pensée positive il suffit de s’inscrire ici