Archives de catégorie : Histoire Positive

Retrouvez des Histoires positives . et une pensée positive par jour

Un hommage à partager

Beaucoup de personnes remercient chaque jour le Club Positif pour les histoires, les livres qui aident chacun à changer sa vie pour le meilleur.

Ces livres et ces histoires n’existeraient pas sans mon père, qui a tenu à les partager avec vous, Christian Godefroy.

La semaine dernière, Roger Lannoy et Hervé Saré ont tenu à partager leur propre témoignage. Je vous donne le lien :

http://rogerlannoy.com/sessions-audios/un-monsieur-a-connaitre-un-livre-a-lire/

Si vous ne connaissez pas bien La Dynamique Mentale, vous pouvez retrouver le livre dans la Bibliothèque du Club Positif, mais aussi sur iBooks ou Kindle.

Et si vous voulez regarder d’autres vidéos sur La Dynamique Mentale et Pouvoir Illimité, deux livres dont parlent Roger et
Hervé, vous pouvez les retrouver sur le site du Club.

http://cpositif.com/2015/01/24/la-dynamique-mentale-par-christian-godefroy/

http://cpositif.com/2015/03/07/pouvoir-illimite/

Et si vous étiez borgne et rachitique, est ce que ça suffirait à vous définir ?

Lizzie n’a pas été gâtée par les fées comme Cendrillon, et elle est née avec une maladie rarissime qui l’a empêchée de grandir et prendre du poids normalement.

Un jour, des gens ont publié une vidéo d’elle sur YouTube en la traitant de femme la plus laide du monde.

Les commentaires ne faisaient pas preuve de l’intelligence et de la compassion des autres.

Mais croyez vous qu’elle même se définisse ainsi ?

J’ai trouvé une vidéo sous titrée d’une présentation de Lizzie (12 minutes) à Tedx.


How Do You Define Yourself Lizzie Velasquez… par Spi0n

Vous y verrez que l’optimisme et la force de caractère de Lizzie sont plus forts que la maladie.

Histoires Magiques du Club Positif – gratuit sur iBooks

Pour le mois de septembre, j’ai mis le livre de Christian H. Godefroy “Histoires magiques du Club Positif” en promotion.

C’est à dire qu’il est gratuit sur iBooks et à prix réduit sur Amazon Kindle. Sur Amazon, si vous pouvez cliquer sur “nous signaler un prix inférieur”, cela permettra peut être qu’Amazon aligne son prix (je leur ai demandé, mais ils n’ont pas fait cet alignement pour le moment).

Ce livre de Christian Godefroy est rempli d’histoires positives et vous aide à faire disparaître les barrières qui vous bloquent :

  • manque de confiance en soi
  • L’origine de nos complexes – et comment vous en débarrasser pour de bon
  • Ce que font ceux qui attirent malchance et malheur – et comment l’éviter
  • Comment vous sentir de bonne humeur à volonté
  • Comment avoir de la CHANCE
  • Comment critiquer quelqu’un sans le blesser
  • Ce qui se passe en vous à chaque fois que vous vous sentez mal – et comment l’éviter
  • Comment aider quelqu’un que vous aimez à changer
  • Comment simplifier votre vie et être plus heureux

Il est fait pour vous et vous parle de vous. Il vous montre que vous n’utilisez qu’une infime partie de votre potentiel et comment éveiller votre génie intérieur.

 

Tu fais la différence — Histoire positive

Si chaque goutte de pluie disait "Une goutte ne fait pas l'océan" Il n'y aurait aucune flaque, ni, aucune mer.
Si chaque goutte de pluie disait “Une goutte ne fait pas l’océan”
Il n’y aurait aucune flaque, ni, aucune mer.

 

Si chaque grain de sable disait :
un grain ne fait pas une montagne
Il n’y aurait aucune terre, aucun
continent.

Si chaque goutte de pluie disait
Une goutte ne fait pas l’océan
Il n’y aurait aucune flaque, ni
aucune mer.

Si chaque note de musique disait
Une note ne fait pas la symphonie,
Il n’y aurait pas même le début d’une
mélodie.

Si chaque mot disait
Un mot ne fait pas une bibliothèque
Il n’y aurait même pas de livre.

Si chaque brique disait
Une brique ne fait pas un mur
Personne n’aurait de maison.

Si chaque graine disait
Une graine ne fait pas un champ
Il n’y aurait pas de moisson.

_______________________________

Et vous ? Vous êtes un père, unemère, un enfant dans une famille, un
joueur dans une équipe, un salarié dans une entreprise, un membre actif dans
une association… Demain, si vous ne faites plus partie de ces touts, votre
famille, votre équipe, votre entreprise, votre association elle exactement la même ?

Non bien sûr. Car c’est vous, être singulier, qui faites toute la différence.

La rose éclose – Ne plus être seul – Une histoire positive

histoire-rose

Une rose rêvait de la compagnie des
abeilles, mais aucune n’osait se poser
sur ses pétales.
La pauvre fleur restait ouverte toute
la journée, sans succès.

Durant ses longues nuits, elle
imaginait un ciel rempli d’abeilles qui
s’approchaient affectueusement de son
cœur pour venir la butiner.

De tels songes lui permettaient de
résister à sa solitude le jour suivant,
quand elle recommençait à s’ouvrir à la
lumière du soleil.

Une nuit, la Lune, face à tant de
solitude, se pencha sur la rose et lui
demanda :

– Rose, n’es-tu pas fatiguée
d’attendre ?

– Si, mais je dois continuer à
lutter.

– Pourquoi ?

– Parce que si je ne m’ouvre pas, je
me fane.

_____________________________

La tentation est grande, quand on est
seul et qu’on éprouve des difficultés à
attirer le regard des autres, de
baisser les bras, de nous renfermer sur
nous-mêmes, de nous cloîtrer pour ne
plus subir d’échecs. Rêver une
relation, ce n’est pas la solution. Il
faut agir !

Au cœur de la solitude, la forme
unique de résistance c’est : rester
ouvert !

Donnez des signes de cette ouverture,
forcez-vous à sortir, à faire partie
d’un groupe, intéressez-vous aux autres
et vous finirez par attirer vers vous
celui ou celle que vous cherchez.

 

Racontez-nous vos expériences, juste en dessous dans les commentaires, Merci

Comment réagissez-vous à la critique ?

critiqueOle Bull, le violoniste norvégien du siècle dernier, avait étudié avec de bons professeurs, mais pas d’excellents professeurs.

Il était si doué qu’il décrocha, à 25 ans, une tournée européenne.

Arrivé à Milan, un critique écrivit, après avoir assisté à son concert :

“C’est un musicien qui manque encore de formation. Certes, c’est un diamant, mais pour l’instant il n’est ni taillé ni poli.”

Lisant cette critique, il accusa le coup.

Puis il se leva, se rendit au siège du journal, et demanda à parler au journaliste. C’était un musicologue de 70 ans, qui savait de quoi il parlait.

Ole Bull écouta dans le détail tout ce que cet homme avait à dire sur son jeu, sur ses erreurs, sur ce qu’il pouvait encore améliorer.

Le lendemain, il annula le reste de sa tournée, retourna chez lui, changea de professeurs, et travailla son jeu pendant 6 mois.

Il reprit ensuite les concerts et connut un succès sans précédent, toute sa vie.

Nous pouvons prendre les critiques – si elles sont fondées – comme des atteintes à notre image, ou comme des incitations à changer, à progresser, à persévérer jusqu’à réussir.

 

“L’humilité consiste à s’évaluer correctement.”
Charles Spurgeon

Plan de carrière – Une histoire positive

plan-carriereGilles est mon alter ego professionnel. Ou plutôt devrai-je dire, mon contraire.

Il est vif, agité, très énergique.

Son cerveau est un volcan d’idées en perpétuelle activité. Il est brillant et je l’envie pour ces facilités à créer des campagnes de pubs qui font souvent mouche.

Quand il m’a proposé de racheter l’entreprise dont nous étions salariés, à notre propre patron, j’ai hésité.

Puis j’ai refusé. Plutôt qu’une association risquée, je préférais
conserver notre amitié.

Gilles a été jusqu’au bout de son projet. Moi, j’ai préféré travailler
comme indépendant. En trois ans, Gilles a doublé le chiffre d’affaire de l’entreprise. J’étais content pour lui… mais aussi un peu jaloux. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser que j’avais laissé passer une belle opportunité de carrière.

Sur le plan professionnel, Gilles volait de réussites en gros coups ! Sur le plan personnel, c’était moins brillant : sa femme, qui ne le voyait jamais, a fini par le quitter. Sa fille, dont il a de plus en plus de mal à s’occuper, ne lui parle plus…

Il y a un an, Gilles m’a à nouveau demandé de le rejoindre à la tête de
l’entreprise. J’ai encore refusé : je gagne assez bien ma vie et je préfère conserver du temps libre pour ma famille, qui me réclame.

Gilles a fini par attraper des ulcères à force de mal manger et d’être
toujours pressé. Son emploi du temps est beaucoup trop chargé et mon ami est sans cesse en retard à ses rendez-vous.

Je travaille chez moi. C’est parfois difficile de s’enfermer dans son bureau sans voir personne, mais je suis organisé et je prends des pauses quand j’en ai besoin.

Quand Gilles s’octroie des vacances, il part très loin à l’étranger. Quand il revient, il est épuisé parce qu’il a voulu rattraper le temps perdu et consommer un maximum de loisirs en un minimum de jours.

Ma femme et moi avons acheté un petit chalet à la montagne. On part moins à l’étranger, mais on fait quelques pauses de long week-end dans l’année avec les enfants, pour décompresser.

Hier, Gilles m’a téléphoné. Finalement, il vend son entreprise. Il m’a demandé si je voulais l’embaucher.

Je vais y réfléchir…


Nous connaissons tous, dans notre entourage, un personnage qui ressemble à Gilles… A moins que nous soyons nous-mêmes ce Gilles : toujours pressé, toujours stressé.

La maîtrise de sa vie professionnelle est une force, mais la maîtrise de soi
est une force supérieure. La recherche de la maîtrise de nos émotions, de nos pensées, de notre temps est l’oeuvre de toute une vie.

Plutôt qu’un “plan de carrière” qui prend toute la place dans votre vie, pensez à élaborer un “plan de vie” qui fait une place à votre carrière.

“Celui qui est le maître de lui même est plus grand que celui qui est maître
du monde.”
Bouddha

Que vous faut-il de plus pour être heureux ?

contentVous seriez plus heureux si vous aviez plus d’argent, n’est-ce pas?

Et si vous aviez plus de temps, et plus d’amour!

Nous arrivons à nous convaincre que notre vie serait meilleure si nous nous marions, avons un enfant, un nouveau travail… Puis nous sommes frustrés parce que les enfants ne sont pas encore assez grands, et que ce serait bien SI…

Après cela, nous sommes frustrés d’avoir des problèmes avec nos ados. Ce sera tellement mieux quand ils seront plus adultes!

Nous nous disons que notre vie sera complète quand notre mari ou notre femme arrêtera de faire n’importe quoi, quand nous aurons une plus belle voiture, quand nous nous payerons des vacances de rêve, ou quand nous serons enfin à l’âge de la retraite.

Ne remettez pas votre bonheur à demain.

La vérité, c’est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que…

MAINTENANT !!!

Si ce n’est pas maintenant, quand y arriverez-vous? Votre vie sera toujours pleine de défis. C’est quand même mieux de l’accepter et d’être heureux DE TOUTES FACONS. Le bonheur est la voie.

Donc appréciez chaque moment que vous vivez et aimez-le d’autant plus que vous le partagez avec quelqu’un de “spécial”… le temps ne vous attendra pas.

Cessez donc d’attendre…

** que votre voiture soit payée.

** d’avoir une nouvelle voiture ou une nouvelle maison.

** que vos enfants volent de leur propres ailes.

** de retourner faire des études.

** de perdre du poids.

** de reprendre du poids.

** de vous marier.

** de divorcer.

** d’avoir des enfants.

** d’être enfin à la retraite.

** l’été.

** le printemps.

** l’hiver

** l’automne.

** que la violence cesse.

Il n’y a pas de meilleur moment que MAINTENANT pour être heureux.

Le bonheur est un voyage, pas une destination.

Donc…

Travaillez comme si vous n’aviez pas besoin d’argent.

Aimez comme si vous n’aviez jamais été blessé.

Dansez comme si personne ne vous regardait.

Aimez chaque goutte du temps qui vous est donné, souriez, aimez la vie, aimez votre vie, aimez ce que vous faites.

“Si vous aimez et devez éprouver des désirs, faites que ces désirs soient vôtres:

Vous fondre en ce ruisseau onduleux qui chante une mélodie à la nuit.

Éprouver la douleur d’un débordement de tendresse.

Porter la blessure qui n’est due qu’à votre incompréhension de l’amour,

Et à en laisser couler le sang joyeusement.

Vous réveiller à l’aube avec un cœur ailé et rendre grâce pour cette nouvelle journée où il vous est permis d’aimer;

Méditer ensuite sur l’extase de l’amour;

Et revenir chez vous au crépuscule rempli de gratitude;

Enfin, vous endormir avec en votre coeur une prière pour l’être aimé et sur vos lèvres un chant de louanges.” (Gibran)

Coups durs, échecs, angoisses, sont-ils utiles ?

Un jour, une ouverture apparut dans un cocon. Un homme s’assit et regarda le papillon naissant se battre pendant des heures pour crever son abri et forcer le petit trou à s’agrandir. Mais bientôt il sembla à l’homme que l’insecte ne progressait plus.

Il était allé aussi loin qu’il avait pu, mais il ne bougeait plus.

Alors l’homme prit une paire de ciseaux et découpa délicatement le cocon pour aider le papillon à sortir. Celui-ci émergea facilement. Mais il avait un corps chétif et ses ailes froissées étaient atrophiées.

“Pas grave, il va se développer” se dit l’homme. Et il continua à regarder le papillon en espérant qu’il déploie ses ailes pour voler.

Mais cela n’arriva jamais. Le papillon passa le reste de sa vie à ramper sur son petit corps, incapable d’utiliser ses ailes rabougries.

Ce que l’homme, dans sa bonté précipitée, n’avait pas compris, c’est que le cocon trop serré est une ruse de la Nature pour forcer le papillon à le percer et à entraîner ses ailes… A cette condition seulement, il peut voler.

……………………………………………………

angoisseParfois, nos angoisses, nos échecs, nos coups durs sont précisément ce dont on a besoin. Si la nature permettait qu’on avance dans la vie sans jamais rencontrer aucun obstacle, cela nous affaiblirait, nous serions semblables à ce papillon trop vite naît à qui la facilité a coupé les ailes.

La liberté est chèrement acquise… Mais on ne vole pas sans s’entraîner un minimum !

“Il faut que le désir soit irrité par des obstacles.
L’homme qui n’a rien à désirer est à coup sûr plus malheureux que celui qui souffre.”
Le Baron D’Olbach

Jetez vos soucis a la mer – Histoire positive

Pendant son exil sur l’île de Jersey, exilé, malade, persécuté par une France qu’il aimait tant, Victor Hugo montait chaque soir contempler le coucher de soleil sur la falaise.

Là, il s’asseyait sur un banc et se livrait à de profondes méditations. A la fin, il se levait, choisissait un caillou plus ou moins gros et, du haut du rocher, le jetait avec satisfaction dans l’eau.

Ce manège n’avait pas échappé au groupe d’enfants qui jouait dans le voisinage. Un soir, une petite fille plus hardie que ses compagnons s’approcha du grand homme.

– Monsieur, pourquoi lancez-vous ces cailloux ?

Le poète sourit gravement :

– Ce ne sont pas des cailloux que je jette à la mer, mon enfant, ce sont mes lamentations.
histoire-1

Cette action symbolique comporte une leçon valable pour le monde d’aujourd’hui. Combien d’entre nous, et non des plus malheureux, passent leur temps à se plaindre, à s’attendrir sur eux-mêmes ? Cette attitude finit par engendrer une sorte d’indifférence à nos semblables : on reste prisonnier d’un univers dont nous sommes le centre.

Victor Hugo était un homme comme les autres : il lui arrivait de se plaindre. Mais, il avait au moins la force de se débarrasser de ses jérémiades en les envoyant au loin. Ensuite, il redevenait réceptif au monde, aux autres. Vous aussi, apprenez à jeter vos petits soucis à la mer…

“Nous pouvons jeter des pierres, nous plaindre d’elles, trébucher dessus, les
escalader, ou les utiliser pour construire.” ~ Victor Hugo

Recevez des citations positives chaque jour, des histoires et accédez à la bibliothèque du site pour avoir des livres gratuits de développement personnel.