Du Mariage

Alors Almitra reprit la parole et dit: Et que pouvez-vous nous dire du Mariage, maître?

Il répondit, disant:

Vous êtes nés ensemble et le serez pour toujours.

Vous serez ensemble lorsque le battement des ailes blanches de la mort dispersera vos jours.

Oui, vous serez ensemble comme un murmure dans la mémoire de Dieu.

Mais laissez-vous une certaine liberté au cœur de votre union,

Que les vents célestes puissent dessiner leurs volutes entre vous.

Aimez-vous les uns les autres, mais ne faites pas de l’amour une contrainte:

Faites qu’il soit plutôt la mouvance d’un océan qui s’étend entre les rivages de l’âme.

Remplissez mutuellement vos coupes, mais ne buvez pas tous deux à la même.

Echangez entre vous le pain, mais ne mangez pas tous deux de la même fournée.

Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux, mais demeurez chacun seul,

Comme les cordes d’un luth restent séparées et vibrent à l’unisson.

Donnez votre cœur, mais non pas de façon que l’autre en devienne le possesseur,

Car seule la Vie peut recueillir vos cœurs en ses mains.

Rapprochez-vous, mais ne vous tenez pas trop près,

Tout comme les piliers sont répartis à bonne distance dans le temple,

Et le chêne et le cyprès ne croissent pas dans l’ombre l’un de l’autre.

Le Club du Développement Personnel

Aller à la barre d’outils