Une formation marketing… gratuite !

Ce sujet a 50 réponses, 10 participants et a été mis à jour par  Anonyme, il y a 7 ans et 3 mois.

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 52)
  • Auteur
    Messages
  • #424419

    jawadi19
    Participant

    Chaud…Chaud !!

    Comment griller un “Sébastien qui à peur par exemple
    de dire son nom”

    Je demandé plus d’explications sur cette formation
    et comment il s”appelle vraiment et bien :

    J’ATTENDS TOUJOURS UNE RÉPONSE APRÈS 2 SEMAINES .

    J’ai eu la même réaction que vous (Chalumeau et Jogger )
    et je compatis avec vous :

    Ce genre de personnage essai d’en mettre plein la vue
    avec ses méthodes pour attirer les débutants afin
    de leur faire croire qui détient la formule

    ” MAGIQUE ” du super Marketeur !

    Quand ,j’ai regardé la vidéo et lu son ebook
    j’ai cru être à une formation à pôle emploi !

    Ça sent la copie conforme de Xtian avec du BLA…BLA…

    Ceci n’est pas une critique mais Ma Vérité

    Moke

    #424420

    farmaciaric
    Participant

    En cherchant un peu tu trouves ça : Patrice Aucagos 🙂

    Je suis un peu comme toi à ce niveau là, ça m’épatera toujours les gens qui commandent sur des sites dont on ne sait rien à première vue (pas de mentions légales, TOS et autres numéros de Siret/tél dans le footer), où il faut chercher pour savoir à qui on a à faire.

    Personnellement, ça fait longtemps que je zappe ce genre de sites 🙂

    #424421

    kylel
    Participant

    Là.
    Tu exagères un peu.

    On est en terrain connu, il y a les mentions légales.

    #424422

    kylel
    Participant

    Je voulais dire griller les “affiliés” qui n’apportent rien ou qui ne donnent pas de “bonus”.
    En plus, ça permet de réduire un peu le prix d’achat….
    Et tous les entrepreneurs sont sensibles à cette approche.
    Pourquoi payer un intermédiaire qui n’apporte rien?

    Sébastien Day (après Night???) vend une prestation.
    Et chacun est libre de croire ou d’espérer qu’elle lui corresponde.

    J’ai mon opinion sur la valeur de ce qu’il peut m’apporter.
    Et elle ne correspond pas à ce qu’il demande…
    Certains de ses principaux argumentaires me font sourire.

    Quand on a une niche comme il avait avant, on ne l’abandonne pas sans avoir d’excellentes raisons. Et il semble relativement intelligent…

    Donc c’est quoi les bonnes raisons?
    Il bluffe sur sa réussite?
    Il a des problèmes de suivi-client (satisfaction)?
    Le marché du marketing est plus “prometteur”?
    Autres?
    Lesquelles?

    Location de la salle à la Tour Eiffel de 9h30 à 23h (tarif 2011) 7100€ht (avec mise en place) pour 140 personnes.
    Ca épate bien le provincial. Ou même le lambda moyen. Mais bon boff…

    Il utilise une réussite moyenne pour épater le chaland (on a discuté de ses chiffres)
    Il a 40 DVD en vente, il organise plusieurs séminaires et coaching plus son livre “leader sur son marché”. Il est en vedette sur plusieurs médias et il est “leader” sur une niche enrichissante.
    Je trouve même que le CA est un peu léger dans ces conditions…
    Et il n’a toujours pas déposer ses comptes de 2009, ni de 2010. (donc il peut raconter ce qu’il a envie)

    Il fait 3% de vente actuellement. Selon lui. (A 1500€ pour lui)
    Je pense que c’est un chiffre correct pour un service à ce prix sachant qu’il a un fichier prospect (offert généreusement par ses affiliés) de qualité assez “légère”.
    Je vois mal les prospects de pays défavorisés acheter pour ce prix.

    Et pourquoi, alors qu’il habite à Nantes, il crée une SARL (EURL pour être précis) de 3000€ en septembre 2010 à Bordeaux.
    Et qui fait doublon avec la première SARL à Nantes (EURL 3000€)?
    La stratégie m’échappe.
    Et pour un tel CA, l’intérêt money d’être en EURL n’est pas vraiment évident. Alors deux structures différentes?
    On est bien en entreprise individuelle et on est “fiable”…

    54 quai Brazza à Bordeaux?
    On ne peut pas vraiment dire que c’est une adresse de prestige… Et les bâtiments sont assez ZI ou ZA.

    L’autre doit être son adresse perso (sur Nantes)

    #424423

    farmaciaric
    Participant

    Sauf que les mentions légales sont inexistantes… Je parle bien des mentions, pas des CGV. Et dans ces mentions, on doit y retrouver l’hébergeur, le nom du responsable de publication, etc… Il ne signe même pas sa squeeze… Même avec son pseudo.

    Alors effectivement, on retrouve le Siret dans les CGV mais ce n’est pas “clean”. On voit des tas de pages où les gars mettent leur Siret dans le footer et un lien Contact. Là on est obligé de chercher… On a l’impression qu’il veut se cacher…

    @chalumeau wrote:

    Je trouve même que le CA est un peu léger dans ces conditions…

    C’est ce que je disais plus haut… J’ai voulu me modérer en disant qu’il ressemble à des milliers d’entrepreneurs “moyens” mais, vu tout le barrouf, c’est même très léger…

    Ce que je crois, c’est que ce genre de gars n’épate que les “no-life”. Les mecs enfermés 24/24 devant leur PC à chercher le fric facile. Donc forcément, ils ne peuvent pas avoir une échelle de comparaison.

    Si ils sortaient un peu et qu’ils discutaient avec des entrepreneurs de leur région, je crois qu’ils auraient une autre vision des chiffres 🙂

    Et pourquoi, alors qu’il habite à Nantes, il crée une SARL (EURL pour être précis) de 3000€ en septembre 2010 à Bordeaux.
    Et qui fait doublon avec la première SARL à Nantes (EURL 3000€)?
    La stratégie m’échappe.

    Ca peut s’expliquer par contre. Il sépare les activités. Il fait son coaching séduction et son activité marketing pour les pige… Euh non… pour les débutants 😀

    Ca t’évite de plomber une activité si tu as un souci avec une autre. Moi aussi j’ai deux structures et bientôt trois 🙂

    Ca te sert aussi à bien séparer les activités pour le marché et le client. Par exemple, le Crédit Agricole qui a Pacifica et je ne sais plus quel autre filiale en prévention-santé je crois.

    En fait, c’est exactement pareil quand tu achétes un nom de domaine par produit au lieu de faire une boutique généraliste qui vend de tout sur plusieurs marchés.

    Accessoirement si on veut être “mesquin”, on peut aussi éclater les activités/services en petites structures pour éviter les obligations syndicales arrivé à un certain nombre d’employés.

    Je ne le fais pas pour ça car je n’ai pas du tout le nombre suffisant en salariés mais certains le font. Je ne citerais personne mais il y a une enseigne de la grande distribution qui le faisait. Maintenant je ne sais pas, je ne travaille plus avec.

    #424424

    Anonyme

    Je vous remercie de vos échanges qui sont très enrichissants et instructifs.

    Je comprends très bien les questionnements que certains peuvent avoir.

    En cherchant bien, on arrive toujours à trouver quelque chose qui ne va
    pas ou qui peut sembler suspect.

    Par rapport aux attentes que l’on peut avoir, on peut être satisfait ou déçu
    d’un service ou d’un produit que l’on achète.

    Cette formation marketing répond à mes attentes et j’en suis très satisfait.
    J’ai énormément appris. Et peu importe qu’il surfe sur une niche, qu’il fasse
    du buzz, qu’il a un nom d’emprunt ou qu’il a eu une autre activité auparavant
    ou autre, ce qui est important ce sont les résultats que ça me procure. Il n’a
    rien inventé. Il reproduit ce qu’il a appris et le fait partager à ses clients tout
    simplement et efficacement en y mettant sa touche personnelle. Quelle
    différence y a-t-il avec un consultant, un professeur, un vendeur ou n’importe
    qui dans n’importe quel domaine qui réussit correctement ?

    #424425

    farmaciaric
    Participant

    @itobenmac wrote:

    ce sont les résultats que ça me procure

    Et quels sont ils ? Parce que c’est bien beau de sortir ça mais ça reste vague. Sur quel business as tu appliqué les techniques apprises ? Combien cela a t’il rapporté ? Quel taux de conversion ? Etc…

    Quelle
    différence y a-t-il avec un consultant, un professeur, un vendeur ou n’importe
    qui dans n’importe quel domaine qui réussit correctement ?

    250 000€ ce n’est pas vraiment une réussite éclatante… Je te l’ai déjà dit plus haut, sors un peu, va à la rencontre des vrais entrepreneurs de ta région qui génére vraiment de la monnaie.

    D’une tu serais surpris par le nombre de dirigeants de bonnes PME qui acceptent de te parler voire de te guider/chapeauter si tu te montres intéressé et intéressant.

    De deux, tu avanceras plus vite puisque tu as un exemple vivant sous les yeux qui te conseille et te guide.

    Ensuite si tu veux vraiment claquer tes sous, alors orientes toi vers des gens d’expérience, pas des buzzeurs. Par exemple tu peux voir du côté US ou acheter Super Lancements ou le Copy Hypno de Xtian.

    Je ne suis pas fan de gourous mais c’est ce que je ferais à ta place pour vraiment avancer. Trouver un “père spirituel” dans le business à côté de chez moi. Et acheter du solide en livres ou produits virtuels de personnes archies reconnues. Il vaut mieux avoir 3 4 5 ressources de cadors qu’une multitude de ressources de buzzeurs.

    Après tu fais comme tu le sens…

    Par contre, si tu pouvais répondre à Bruno là dessus :

    Je connais un gars qui fait parti de la formation, je vais lui demander de me résumer la première partie, ça serait bien d’avoir aussi ton résumé pour voir si vous suivez bien la même formation !

    Effectivement ce serait sympa de voir deux critiques opposées pour trouver le juste milieu si je peux dire 🙂

    #424426

    Anonyme

    Bonjour reglisse,

    Pour te répondre :

    @reglisse wrote:

    @itobenmac wrote:

    ce sont les résultats que ça me procure

    Et quels sont ils ? Parce que c’est bien beau de sortir ça mais ça reste vague. Sur quel business as tu appliqué les techniques apprises ? Combien cela a t’il rapporté ? Quel taux de conversion ? Etc…

    Je suis encore en phase d’apprentissage et de formation. Je mets en place les outils et les techniques que j’apprends. Cela me prend du temps. Et j’avance à mon rythme. Je me lance dans l’activité d’éditeur sur internet. Et la formation de Sébastien m’apporte un plus. Des méthodes que je ne connais pas et que je suis en train de mettre en place peu à peu. Donc à ce jour, je n’ai pas encore de chiffres à te donner car je n’ai pas encore tout lancer étant dans une phase de lancement.

    @reglisse wrote:

    250 000€ ce n’est pas vraiment une réussite éclatante…

    Personnellement, cela sera une très belle réussite personnelle lorsque j’atteindrai un CA de 250 000 € qui sera de loin au-delà de mes espérances sur mon activité.

    @reglisse wrote:

    Je te l’ai déjà dit plus haut, sors un peu, va à la rencontre des vrais entrepreneurs de ta région qui génére vraiment de la monnaie.

    D’une tu serais surpris par le nombre de dirigeants de bonnes PME qui acceptent de te parler voire de te guider/chapeauter si tu te montres intéressé et intéressant.

    De deux, tu avanceras plus vite puisque tu as un exemple vivant sous les yeux qui te conseille et te guide.

    Je prends bonne note de tes conseils également fort judicieux.

    @reglisse wrote:

    Ensuite si tu veux vraiment claquer tes sous, alors orientes toi vers des gens d’expérience, pas des buzzeurs. Par exemple tu peux voir du côté US ou acheter Super Lancements ou le Copy Hypno de Xtian.

    Je n’ai pas vraiment l’habitude de “claquer mes sous” comme ça. Cependant, si cela peut me sembler intéressant, enrichissant et utile alors oui, j’investis dans des formations ou des livres.

    @reglisse wrote:

    Je ne suis pas fan de gourous mais c’est ce que je ferais à ta place pour vraiment avancer. Trouver un “père spirituel” dans le business à côté de chez moi. Et acheter du solide en livres ou produits virtuels de personnes archies reconnues. Il vaut mieux avoir 3 4 5 ressources de cadors qu’une multitude de ressources de buzzeurs.

    Moi non plus je ne suis pas fan des gourous et je l’ai fui comme la peste. En effet, je te rejoins, avoir quelques mentors permettent d’apprendre beaucoup.

    @reglisse wrote:

    Par contre, si tu pouvais répondre à Bruno là dessus :

    Je connais un gars qui fait parti de la formation, je vais lui demander de me résumer la première partie, ça serait bien d’avoir aussi ton résumé pour voir si vous suivez bien la même formation !

    Effectivement ce serait sympa de voir deux critiques opposées pour trouver le juste milieu si je peux dire 🙂

    Je te remercie de me le rappeler, j’avais zappé.

    La première partie de la formation est consacrée à :
    – définir son projet/son marché
    – définir le profil type de la clientèle que l’on vise
    – définir et préparer le plan des partenariats

    Et un module entier est consacré à développer son site internet, du choix du nom de domaine à la capture d’email.

    La formation est accessible par vidéo. Avec des supports écrits ou des exercices à faire. Nous pouvons laisser des commentaires et Sébastien nous répond aux exercices effectués de façon individualisé.

    Egalement, nous avons environ tous les 15 jours, une séance en commun en ligne et en vidéo sur des cas précis de participants à la formation avec des conseils et des idées de mises en place, d’amélioration ou de modification à effectuer sur nos offres.

    J’espère avoir répondu à tes questions.

    #424427

    farmaciaric
    Participant

    Merci c’est déjà plus précis 🙂

    @itobenmac wrote:

    Personnellement, cela sera une très belle réussite personnelle lorsque j’atteindrai un CA de 250 000 € qui sera de loin au-delà de mes espérances sur mon activité.

    Excuses moi de revenir là-dessus, on ne se comprend pas… Ce n’est pas le CA qu’il faut voir. Il faut rapporter ce CA à l’importance de l’activité.

    Bien sur qu’à ton niveau de “petit” indépendant, ce serait très bien. Mais à son niveau, c’est banal/normal si j’ose dire. Il faut comparer ce qui est comparable en fait.

    Si tu veux, c’est comme si le PDG de Carrefour te disait que son groupe gagne tant de millions donc tu peux le faire avec ton épicerie… Ce n’est pas la même échelle.

    Ce qui serait beaucoup plus intéressant, ce serait que ce même PDG qui a conseillé un épicier pour “booster” son commerce donne les résultats de cette épicerie après son intervention.

    #424428

    kylel
    Participant

    Réglisse.

    Si je peux recadrer un peu les choses.
    Sebastien vend “sa réussite” pour vendre une prestation de formation.
    Il le fait en s’appuyant lourdement sur “Ma réussite est d’avoir fait un CA de 250 000€”.

    C’est à la fois un chiffre important qui peut faire rêver, un chiffre normal et un chiffre minable.

    Concernant le business de Sébastien, c’est les 3 à la fois.
    Si on considère qu’il est seul (coach en séduction), c’est vrai que son CA est important.

    Si on considère son business (vente de dvd et ebooks) en e-commerce. CA correct. Si on y ajoute ses séminaires ou formations en salle..

    Si on considère son battage médiatique et les moyens de marketing et de communication utilisés, c’est un flop.
    Mon travail consistait à une époque à commercialiser des émissions de TV.
    Je ne suis plus au courant des calculs utilisés ni des tarifs pratiqués actuellement. Et je ne peux pas chiffrer exactement.
    Si on ramenait son temps de présence à l’antenne (dont il se glorifie) ou sa présence sur les médias à un investissement publicitaire, le montant serait impressionnant, et être considéré comme un leader sur une niche (c’est lui qui le dit). (Et surtout l’importance du marché de la “séduction”)

    C’est l’exemple type de l’expression française : La montagne qui accouche d’une souris.

    Je pense qu’effectivement il a su avoir une présence médiatique intéressante.
    D’un autre côté, c’est son attaché de presse qui a fait du bon boulot! 😉

    #424429

    farmaciaric
    Participant

    Oui voila, merci de recadrer, c’est ça 🙂

    #424430

    kylel
    Participant

    Pourquoi j’ai l’impression que c’est du gros pipeau.
    Bien emballé et tout et tout, je vous l’accorde. Mais du pipeau quand même.

    1) Comme on a vu il se base sur sa “certaine” réussite pour vendre sa “formation”
    2) Il n’applique pas ce qu’il dit.
    – il a eu une certaine visibilité médiatique en passant sur les médias comme coach séducteur
    rien comme coach “marketing”.
    Et si il a fait une bonne prestation dans tous les médias pourquoi ne le reprennent ils pas?
    3) il se présente comme un as du buzz marketing avec sa vidéo.
    Même si elle est de qualité…
    Je veux connaître le nombre de personnes qui l’ont transmise sans y mettre leur lien d’affilié. (A 500€)
    0
    1 (sa maman?)
    2 ceux qui se sont plantés en manipulant leur lien?
    Je n’appelle pas vraiment ça du buzz… Avec un espoir de gain de 500€ par converti.
    Le buzz est désintéressé financièrement.

    #424431

    alicawoolley949
    Participant

    Perso,

    si j’avais besoin d’un coach en séduction,

    j’en choisirais un qui a une tronche qui séduit ! 😆

    Le discours, ça va un temps, le physique ça compte
    aussi… 😉

    #424432

    kylel
    Participant

    Ca joue pas plutôt en sa faveur son physique, son look plutôt?

    #424433

    alicawoolley949
    Participant

    Je n’ai pas l’impression,

    mais il faudrait demander aux femmes ce qu’elles en

    pensent (à certains hommes aussi d’ailleurs 8) ) !

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 52)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Aller à la barre d’outils