De la Raison et de la Passion

Et la prêtresse reprit la parole et dit:

Parle-nous de la Raison et de la Passion.

Et il répondit, disant:

Votre âme est souvent le théâtre de combats où la raison et le jugement s’opposent à vos passions et à vos appétits.

Et ce serait mon désir le plus cher de vous apporter la paix de l’âme, que les discordes et les rivalités qui vous déchirent deviennent unité et harmonie.

Mais comment pourrais-je jamais y parvenir si vous ne devenez pas vous-mêmes des pacificateurs qui soient avant tout réconciliés avec eux-mêmes ?

La raison et les passions sont le gouvernail et les voiles de votre âme navigante.

Si vos voiles se déchiraient ou que votre gouvernail se brisait, vous seriez abandonnés au roulis et à la dérive, ou tout simplement immobilisés, loin de tout port d’attache.

La raison gouvernant seule en effet, ne sait qu’étouffer toute spontanéité tandis que les passions auxquelles on laisse libre cours sont comme des brasiers ravageant tout avant de se consumer.

Faites que votre âme exalte votre raison et lui donne l’ardeur de la passion afin qu’elle puisse chanter; Et faites qu’elle gouverne vos passions par la raison, afin que vos passions se renouvellent à chaque jour dans leur propre mort, comme le phœnix s’élève toujours au-dessus de ses cendres.

Je voudrais vous voir accorder autant d’attention à vos jugements et à vos appétits que vous en accorderiez à recevoir dans votre maison des invités qui vous sont chers.

Bien entendu, vous veillerez à ne pas considérer davantage un invité qu’un autre, car prodiguer plus d’honneurs à l’un d’eux, c’est à coup sûr perdre l’amour et la confiance des deux.

Réfugiés dans les collines, à l’ombre fraîche des trembles, alors que monte en vous la paix et la sérénité des champs et des prairies qui s’étendent alentour, laissez votre cœur dire dans son silence: “La raison est la demeure de Dieu. ”

Et quand l’orage menace et qu’un vent terrible déferle sur la forêt, que te tonnerre et l’éclair proclament toute la majesté du ciel, alors dites-vous dans l’effroi de votre cœur: “La passion est le mouvement de Dieu.”

Bien que vous ne soyez qu’un souffle dans l’arbre de Dieu, et qu’une feuille dans Ses forêts, il vous appartient aussi d’assurer votre repos dans la raison et de tout entreprendre avec passion.

Le Club du Développement Personnel