Je suis désolé de le dire…

Le Club Positif Forums Autres sujets Défouloir Je suis désolé de le dire…

Ce sujet a 33 réponses, 6 participants et a été mis à jour par Photo du profil de farmaciaric farmaciaric, il y a 2 ans et 5 mois.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 35)
  • Auteur
    Messages
  • #238944
    Photo du profil de reglisse
    reglisse
    Participant

    … Mais son exposé est très bien argumenté et documenté : https://www.youtube.com/watch?v=tefYdZICYgc

    C’est vrai qu’il y a de quoi se poser des questions sur le “mythe” d’Auschwitz. Même si on ne renie pas que les juifs ont souffert à cette époque (ou qu’il y avait peut-être des chambres dans d’autres camps), il faut avouer que c’est tout de même troublant cette histoire de chambre à gaz non-hermétique…

    Est il possible de “mentir” autant sur notre histoire ?

    Ca laisse quand même dubitatif…

    #446717
    Photo du profil de
    Anonyme

    D’un autre côté, le côté hermétique c’est un peu du pipeau…
    Quand on gazait tranquillement les tranchées en 14/18, on ne s’est jamais amusé à vérifier l’étanchéité des tranchées.
    On faisait ça à ciel ouvert et il n’y avait pas des écolos à la khon qui nous enquiquinait parce que ça faisait bobo aux quelques corbeaux qui croissaient par là.
    Et si il y avait une légère intoxication parmi les autres pensionnaires dans le camp, aucun n’aurait jamais porté plainte…

    C’est vrai que ça ne répond plus aux normes d’aujourd’hui.
    Et pourquoi pas non plus avoir un joint d’étanchéité changeable toutes les 1205 douches?

    #446718
    Photo du profil de farmaciaric
    farmaciaric
    Participant

    Sauf que dans les tranchées, tu envoies le gaz chez les autres à des dizaines de (kilo)métres donc tu t’en fous que ce soit à l’air libre et que ça se propage, c’est même le but.

    Dans les chambres, il faut ensuite entrer pour dégager les corps à un moment donné. Et si on en croit les recommandations du gaz utilisé, tu n’entres pas en contact comme ça avec le produit, il te faut des gants, respecter un certain délai avant le contact (des semaines) avec les choses exposées à ce gaz, etc… Hors il est dit que les soldats allemands entraient dans la chambre pour enlever les corps et sans aucune précaution presque aussitot après la “douche”.

    Et puis même sans parler de ça, tu balances du gaz mortel comme ça dans une pièce non-hermétique en sachant qu’il y a des collégues soldats ou des baraquements autour de ce bâtiment et qui pourraient inhaler le produit… Tu as entendu beaucoup d’histoire de soldats allemands qui se sont fait intoxiquer en respirant le gaz qui a fuité ? Donc, de toute façon, ça devrait être hermétique rien que pour protéger le personnel à l’extérieur.

    Je ne sais pas si tu as regardé le documentaire mais tu as aussi le souci de la porte vitrée d’époque… Si tu ne respires pas dans une pièce, quel va être ton réflexe en face d’une vitre avec de l’air pur derrière ?

    Bref, c’est vrai qu’il y a pas mal de questions bizarres quand même…

    #446719
    Photo du profil de
    Anonyme

    Je ne suis pas un spécialiste.
    Mais …
    Tu as vu où que c’était des soldats allemands qui ôtaient les corps?
    Et à l’époque les AT, ils ne connaissaient pas.

    Comme le fait que ce soit des SS qui gardaient les camps.
    Ils préféraient (et de loin) la mort. C’étaient pour eux la pire des punitions.

    J’ai pris justement l’exemple de 14 18 car les tranchées amies et ennemies c’étaient en centaines de mètres. Et pas en dizaine de km.

    Tu as un effet de concentration dans lequel tout gaz est mortel.

    Là, c’est un poison.
    Il en faut 300ppm.
    Ils faisaient gaffe aussi au dosage (c’est un gaz hautement inflammable et explosif)
    On arrive à mortel à 0,03%.Et au bout de quelques minutes…
    Ca représente quoi le volume d’une chambre à gaz?
    Tu ouvres les battants de la porte.
    Tu attends un petit peu.
    A 0,005%, il faut au moins une bonne ½ heure et c’est pas certain.
    Regardes ton cerisier, il en dégage aussi.
    Tu y penseras la prochaine fois que tu fais le merle.

    #446720
    Photo du profil de farmaciaric
    farmaciaric
    Participant

    Je tiens à dire qu’on s’est focalisé sur Faurisson mais ce n’est pas le premier à remettre en cause Auswitch… Il y a aussi un juif qui l’a fait (David Cole, regarde sur Youtube)…

    Il y a des historiens qui doutent aussi, par exemple la production du fameux gaz et qui, indirectement, remet aussi en cause le volume de gazage et donc le nombre réel de personnes gazées… Et je dis bien “personnes” et pas “juifs” car il n’y avait pas que des juifs même si il semble que ce soit une majorité.

    Regarde sur le net et tu verras que la soi-disante augmentation de production du gaz pendant cette période hitlérienne est très loin d’être prouvé. En fait c’est uniquement basé sur les dire de une personne… Et c’est bien ça le souci avec cette “affaire des chambres”, à chaque fois que tu veux te renseigner pour aller au fond des choses, tu tombes sur une incohérence ou un “fait douteux” (comme par exemple la porte vitrée).

    Comment expliquer qu’il n’y ait aucune trace de gaz sur les murs ou dans les murs ? Ca gazait à longueur de journée selon la version officielle et les murs sont intacts ? Aucune “imprégnation” du composé chimique ? On pourrait aligner les questions qui restent en suspens…

    Je crois que c’est le genre de sujet où il faut oublier ce qui est appris, oublier les sentiments et raisonner en repartant de zéro pour essayer de comprendre. Et quand tu fais ça, désolé de le dire mais il est vrai qu’il y a vraiment des incohérences et des faits très approximatifs… Il y a aussi du “délire” de révisionniste mais dans le “délire”, il y a vraiment des choses qui interpellent car elles se contredisent ou ne peuvent pas avoir lieu logiquement parlant (exemple du mur intact par exemple).

    Fais l’effort de regarder le documentaire sans à-priori et tu verras que tu vas obligatoirement te dire qu’il y a un truc qui cloche dans l’histoire. Je ne dis pas que tout son exposé est pertinent mais il y a vraiment des choses que tu ne peux pas réfuter au niveau de la logique.

    [1er Edit]

    Si tu as 1/4 d’heure, cherche sur le net et tu verras aussi que beaucoup de personnes sont moins affirmatives sur l’existence de gazage dans des camps où on avait dit qu’il y avait des chambres (et des témoignages de déportés dans le tas !). Et la version officielle qui a évolué en fonction des preuves qui tombées où on passe de gazage à d’éventuels gazages puis des tests de gazage puis finalement il est fini par dire que la soi-disante chambre n’a jamais fonctionné ! Et ça ce n’est pas un merle qui le dit mais les versions officielles… Je ne donnerais pas de lien pour pas qu’on me taxe de faire de la propagande mais tout cela se trouve facilement.

    Et c’est bien pour ça que je dis que c’est un sujet qu’il faut aborder en ayant envie de “ré apprendre” car on découvre des choses qui peuvent choquer, contredire les “vérités” qu’on nous a apprises, etc… Mais la recherche historique évolue aussi depuis le temps où on a appris et peut-être pas dans le sens de ce qu’on a appris…

    [2éme Edit]

    Le documentaire de David Cole, regarde le soigneusement, c’est troublant et documenté, j’insiste sur “documenté” car ceux qui accusent de révisionnisme (voire antisémitisme) le font sans avancer les preuves qui pourraient contredire : https://www.youtube.com/watch?v=STJ5oMCjXK0

    #446721
    Photo du profil de
    Anonyme

    Il est évident que ça doit être documenté.
    Comme pour les conducteurs de twingo à double échappement chromé qui veulent vendre leur salade…

    Sinon, ça ne serait pas rigolo…

    Les périodes de gazage ne correspondaient qu’à l’arrivée des convois.
    C’est à l’arrivée que le tri était effectué.
    Il n’y avait pas un convoi toutes les heures.

    Il n’y a pas eu de gazage de pensionnaires des camps.
    Ils mourraient d’eux-mêmes.
    Ou avec l’aide du typhus, d’un berger allemand joueur, d’une balle perdue, d’épuisement, de diarrhée…
    Ou même d’une maladie naturelle. (des tirs aux flancs)

    Est ce que la densité du gaz était telle (0,3%) qu’elle pouvait imprégner les murs?
    Peut on mesurer ceci dans un mur en plus?

    Je n’ai pas le temps de regarder le document.

    Mais penses aussi que si je veux te prouver que 0=1, je le peux.
    Il suffit que je te fasse une démonstration en ce sens et avec des arguments qui fassent sérieux.

    Et imagines la quantité d’énergie pour brûler des petits corps bien dodus plutôt que des corps squelettes.
    Et les dirigeants du 3ème Reich, ils regardaient à la dépense eux. (Même si ils étaient un peu socialistes)

    Comme dirait l’autre, pour les chambres à gaz, c’est un détail.
    Ca représente combien de victimes?
    Et en pourcentage?
    Ca va hurler, mais le nombre de gazés puis de brûler dans un four dans un camp de concentration c’est plus qu’anecdotique sur le nombre de civils tués.
    Bon on oublie les militaires.
    C’est les civils qui trinquent le plus dans les nouvelles guerres.
    J’avais vu le résultat pour la seconde GM.
    Tu étais plus à l’abri dans l’armée et même comme GI à Omaha Beach…

    Ceux qui ont le plus pris d’ailleurs dans la tronche, c’est ceux qui sont débarqués sur la plage. Les autres, ils étaient pépères à grimper le long des falaises.
    D’ailleurs, je pense que si on s’amusait à vouloir savoir à quoi ils carburaient, ils auraient comme Virenque la même phrase “A l’insu de mon plein gré”
    Et quand dans une ville, tu reçois en tant que civil une bombe de 200 kg, ça déménage bien…

    et si on y ajoute les bombardement alliés dans certaines villes?
    Quand on sait que certaines ont été rasées à plus de 90%…

    #446722
    Photo du profil de farmaciaric
    farmaciaric
    Participant

    Sauf que de démontrer que 0=1 est un travail purement intellectuel qui n’a aucune comparaison avec un travail de mesure et de relevés d’échantillons.

    Si tu avais regardé le documentaire, tu verrais que les piéces où était utilisé le gaz à d’autres fins ont des traces très présentes alors que les chambres qui servaient soi-disant à l’éxécution n’en comporte pas. A cela, le conservateur du “musée” Auswitch répond que c’est normal puisque les chambres pour l’extermination servaient que 20-30 minutes par jour, donc il contredit l’histoire qui nous apprend que ça tournait à fond les ballons (et, entre paranthése, c’est aussi ce que disent les guides du “musée” pendant la visite).

    Comme je le disais, les versions officielles elles-mêmes ont évolué pour certains camps jusqu’à dire que les chambres n’ont peut-être jamais fonctionné… Mais quand c’est un historien qui veut approfondir le sujet, il se fait insulter et mettre à l’écart. Comme si on ne pouvait absolument pas parler de cette période et accepter la version officielle sans chercher à comprendre. C’en est même rendu à avoir voté une loi là-dessus.

    Quand on y pense, c’est tout de même incroyable qu’une loi interdise tout travail de recherche (aussi délicat soit le sujet traité). Imagine qu’on fasse ça pour d’autres choses, le sida, le cancer ou d’autres périodes de l’histoire même, ça ferait tout de suite un scandale.

    C’est comme je te le disais plus haut… C’est quand même troublant de voir que, quand tu veux vraiment préciser, ça se contredit, c’est flou, etc… Ou alors tu arrives devant un mur d’interdiction ou d’insulte…

    #446724
    Photo du profil de alicawoolley949
    alicawoolley949
    Participant

    Moi non plus je n’ai pas le temps de regarder toutes les vidéos de “théorie du complot”

    à la khon, car j’ai d’autres choses plus intéressantes et importantes à faire !

    les dires de mes deux grands pères sur 39-45 et d’un grand oncle gazé en 14-18(dans les tranchées
    de Verdun) me suffisent amplement…Eux, je ne peux pas les contredire, surtout qu’il a fallu

    leur arracher les vers du nez, des décennies plus tard, pour en apprendre un peu!

    Je ne m’attendais pas à trouver des théories révisionnistes sur ce forum un jour !!! 👿

    #446723
    Photo du profil de farmaciaric
    farmaciaric
    Participant

    Jogger,

    Tu serais un bien mauvais chercheur si tu t’arrêtes à des “dogmes” et que tu refuses de percer plus loin que ce qui est établi sans prendre le soin d’étudier la charge et la décharge comme on dit en Justice, le pour et le contre quoi… A l’époque de Galilée, tu aurais surement fait parti de ceux qui l’auraient jeté aux lions… 🙄

    Comment peux tu rejeter les vidéos et ensuite dire que c’est des trucs à la kon ?

    D’une, le cas isolé de ton parent ne peut pas se généraliser. Je peux te trouver une ancienne déportée qui nie complétement qu’il y ait eu une chambre dans son camp, une dame âgée et juive que ma mère connaissait bien. Mais je ne te le lance pas à la figure comme une généralité et pourtant… Elle a beaucoup plus de légitimité à s’exprimer sur ce sujet que ton parent… Et je dis ça sans manque de respect bien sur.

    De deux, avant de monter sur tes grands chevaux, sache que ce n’est pas la première fois que la science ou l’histoire sont revues et modifiées car on découvre des choses au fur et à mesure que le monde avance. Et, comme je l’ai dit, même la version officielle sur certains camps a évolué de “il y avait des gazages” à “il y en a probablement jamais eu” devant les évidences étalées par ceux que tu appelles “révisionnistes”.

    Donc même les versions officielles ont évolué et pourtant… Dès que tu en parles, on te saute dessus, comme tu viens de le faire d’ailleurs. Cette réaction “agressive” prouve bien que tu as réagi avec les sentiments, les croyances et aucunement avec la raison et la logique. Donc, en fait, ton commentaire n’apporte rien dans la discussion.

    Personnellement, dans un pays et continent qui se dit démocratique en général, je suis beaucoup plus choqué par l’omerta autour de cette question et le fait qu’on empêche le débat entre historiens et experts pour enfin tirer au clair cette partie de l’histoire.

    “Je préfère une vérité nuisible à une erreur utile : la vérité guérit le mal qu’elle a pu causer.” – Johann Wolfgang von Goethe

    Aussi douloureux que soit le sujet, on ne peut pas s’arrêter à des considérations sentimentales, des cas personnels ou des non-dit quand on veut établir la vérité et ainsi faire taire toute polémique.

    #446725
    Photo du profil de khalidoo
    khalidoo
    Participant

    Je doute que le père de mon demi-frère puisse avoir menti.
    Là n’est pas une question de sentiment mais de ce qu’il a vécu en ayant lui même été prisonnier en camp se retrouvant en TO. Il ne fut pas le seul de me parler de cette maudite guerre, alors avant de toujours affirmer, peut être être un peu plus à l’écoute de ceux qui l’ont vécu et avoir pu en réchapper.
    Chercher sur des plans qui ont été modifiés et re modifiée ne prouve rien en fait.
    Dogme ou pas dogme qu’importe.

    #446727
    Photo du profil de farmaciaric
    farmaciaric
    Participant

    Jacques,

    Et qu’est ce qui ferait que ton témoignage vaut plus que le témoignage d’autres personnes ?

    Vos arguments ne peuvent pas être retenus car vous êtes toujours dans l’effet réducteur (parler uniquement de plans modifiés alors que le propos est bien plus large), de cas personnels que vous décrétez comme une généralité, etc… Ce ne sont pas des raisonnements logiques car ils sont sous le coup de l’émotion ou du ressenti personnel qui est unique à chacun.

    Ecouter ce qui est dit, oui… Mais pas que… Pourquoi ? Parce qu’on sait très bien que les histoires sont déformées et “enjolivées”, elles ne sont jamais fidéles. Et les policiers le savent bien d’ailleurs… Parfois les témoignages de passants présents lors d’un événement, un braquage admettons, vont être assez différents sur la description du braqueur, comment la scéne s’est passée, etc… Ou aussi les médecins le savent bien, un patient va leur dire qu’il a mal à l’oreille et il va quand même ausculter pour voir si c’est bien l’oreille qui est enflammée ou si ce n’est pas une conséquence d’autres choses, donc il ne se fie pas qu’à son témoignage.

    Tu crois être le seul avec Jogger à avoir eu des parents qui ont vécu la guerre ? Je crois l’avoir déjà dit mais je descends d’un famille militaire qui a connu bien des “atrocités” malheureusement et qui a gardé de forts liens avec les communautés persécutées, juives et arabes, n’oubliez pas ça… Seulement, comme je le disais plus haut, vous apporter leurs témoignages n’a rien de rigoureux dans la démarche de recherche de vérité, ça peut être un point de départ mais en aucun cas devenir une affirmation généralisée.

    Donc non, dans une démarche de recherche rigoureuse, on ne peut définitivement pas se fier qu’aux témoignages. Et on ne peut pas accepter non plus l’argument des parents morts pour La France ou ayant fait la guerre car nous sommes tous dans ce cas et ce n’est pas un concours de victimisation.

    Pour l’histoire du dogme, bien sur que si ça importe ! Ca importe de connaître la vérité car le dogme peut être faux. Avec de tels raisonnements, le monde n’aurait jamais avancer. C’est en cherchant la vérité plus loin que ce qui est visible ou établi que les plus grandes avancées ont eu lieu. Et accessoirement, il n’y a que la vérité qui fera cesser la polémique. C’est justement l’omerta sur les sujets sensibles qui fait monter le ressentiment envers ces mêmes sujets (et pas que les camps d’ailleurs, il y a aussi des sujets de société actuels dont on s’offusque et dont on ne peut pas parler sereinement).

    #446728
    Photo du profil de khalidoo
    khalidoo
    Participant

    Tes arguments que valent-ils ? simplement rien de concret… rien de plus.
    Je ne témoigne pas, car je n’ai pas vécu cette époque pas plus que tu ne l’a vécu d’ailleurs.
    Simplement, tenir compte de ceux qui ont vécu et conté cet enfer. En aucun cas tu aurais à prétendre à des des mensonges de leur part, ni de les juger sur leurs sentiments et leurs émotions et de prétendre qu’ils déformaient les choses et les valeurs qu’ils ont vécu.
    Je te laisse simplement à tes hypothèses, je n’ai pas besoin d’en rajouter.

    #446729
    Photo du profil de farmaciaric
    farmaciaric
    Participant

    @jacques.hesault wrote:

    Tes arguments que valent-ils ? simplement rien de concret… rien de plus.

    Ils sont issus d’une recherche plus rigoureuse que de simples affirmations du “pépé qui a dit que…” ou des contrefaçons et rumeurs. Car cela a été clairement admis par les “officiels” que certains faits n’étaient que rumeurs, par exemple le savon de juif.

    Bref, comme d’hab’, tu bottes en touche en faisant mine de ne pas comprendre ou en jouant l’offusqué…

    Je renouvelle la question alors : En quoi la parole de ceux que tu connais et qui ont vécu cette époque a plus de valeur que la parole de ceux qui ont vécu cette même période mais qui ne pensent pas la même chose ?

    #446730
    Photo du profil de khalidoo
    khalidoo
    Participant

    Que ceux qui l’ont vécu et expriment le contraire me donnent eux même leurs témoignages.

    #446731
    Photo du profil de farmaciaric
    farmaciaric
    Participant

    C’est des choses que tu peux avoir en cherchant un peu mais tu ne veux pas les écouter.

    Pour avoir connaissance de tout ça et avoir toutes les cartes en mains pour débattre, encore faut il ne pas être enfermé dans des on-dit, des préjugés ou du politiquement correct et ouvrir son esprit aux arguments de toutes les parties pour vraiment se faire une opinion juste.

    Si tu n’es pas prêt à “remettre en cause” ce que tu sais ou tu crois savoir, à faire ce travail de réflexion qui peut choquer tes croyances ou tes valeurs alors il est inutile de discuter sur ce genre de sujet car tu n’auras pas l’esprit assez neutre pour pouvoir raisonner intelligemment et faire ce travail de recherche.

    Imagines un juge qui a en face de lui un violeur. Et quand vient le moment d’interroger le présumé coupable, il dit “j’en ai rien à foutre de ce que vous dites, la victime m’a dit que c’était vous donc vous êtes coupable”. Est ce que tu trouves ce raisonnement juste ? Et c’est pourtant exactement ce que vous faites…

    Alors pour être très clair, entendons nous bien, il ne s’agit pas de dire que les gazages n’ont jamais eu lieu et qu’il n’y a jamais eu de camp, ce n’est pas du tout le propos. C’est juste qu’il y a quand même des questions qui restent sans réponse, qu’il y a aussi eu des modifications de l’histoire officielle et tout ceci est assez troublant par rapport à ce qu’on nous a appris.

    Le souci de tout ça, c’est qu’en continuant à rester dans ce “tabou” et en ne voulant pas en discuter pour arriver à un consensus historique, c’est que ça ne fait qu’empirer le ressentiment des gens et la polémique autour de la Shoah.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 35)

Le sujet ‘Je suis désolé de le dire…’ est fermé à de nouvelles réponses.

Aller à la barre d’outils