gestion de ses projets, de ses envies ou de ses buts ?

Le Club Positif Forums Discussions à thèmes Procrastination et gestion du temps gestion de ses projets, de ses envies ou de ses buts ?

Ce sujet a 81 réponses, 11 participants et a été mis à jour par  acidouce, il y a 8 ans et 6 mois.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 83)
  • Auteur
    Messages
  • #233066

    mark
    Participant

    Il est dit ;aide toi et le ciel t’aidera !
    Mais lorsque l’on est en situation de blocage suite à une injustice, que l’on a des projets en tête, que l’on élaborre une, des stratégies pour faire jaillir un projet à soi je me dois d’avouer que dans ma situation c’est difficile !
    Je n’ai pas dit ‘insurmontable’ mais c’est difficile à passer ce moment ou cette période charnière.
    J’ai en effet plusieurs objectifs, appelés projets professionnels, projet d’une vie plus en harmonie avec tout mon corps, projet qui me place dans la position idéale pour laquelle je suis sur cette terre, mais j’ai un énorme handicap qui s’appelle blocage financier dû à une injustice( qui est actuellement au stade judiciaire, mais pas encore jugée).
    Sans cette réparation judiciaire, ma position est faible puisque l’injustice m’a anéanti financièrement mais aussi cette injustice m’a volé une partie de mes capacités psychos.
    Actuellement mon esprit est bloqué en position ‘réparation pour être après’ donc je n’arrive pas à sortir du trou auquel on m’y a plaçé !
    Ma petite voix intérieure me dit ; t’inquiètes, ca va aller, patience…
    Comme je pense et j’en suis certain, je suis un humain créatif, j’ai beaucoup d’images devant moi, beaucoup d’idées pour faire mais je pense que inconsciemment le blocage cité plus haut m’empêche de passer à l’important.
    Pour manger (!!) je fais un travail que je connais, que je maitrise mais que je déteste, voire me dégoute et pour manger, je pleure chaque jour parce que je ne suis pas à ma place et ne fait pas ce qui m’est destiné.
    Je peux pas prendre un choix ou une décision car si le financier tarde à venir, je me suicide financièrement. En deux mots, je ne peux pas me permettre un congé sabbatique qui me permettrait de souffler, oublier et voir l’avenir.
    Je ne peux pas car le présent est là avec ses obligations et ses devoirs….
    J’ai un petit projet, écrire et raconter l’injustice que j’ai subi, j’en suis capable c’est pas un souci car je vois le livre écrit, j’ai déjà commencé il y a quelques mois, mais ce blocage, ce manque du temps m’empêche d’y aller à fond.

    Il est aussi vrai que l’injustice subie est lié à un projet pro et malgré l’handicap je tente de garder le contact avec ce projet en maintenant un semblant de courant d’affaires, mais comme le financier est absent, il n’y a pas de pétrole pour faire fonctionner le business. Donc je tiens dans l’attente d’un retour financier car j’adore ce projet, il représentait tellement pour moi!!!
    Cette situation de blocage m’épuise et j’ai du mal à pouvoir gérer ma vie, la vie de famille n’est pas non plus heureuse car en couple, tous nos petits projets sont irréalisables, idem pour un enfant que nous souhaitions tant. Je suis vraiment à bout et je dois tenir puisque une partie du problème est lié à la réparation de l’injustice.

    Il y a quelques années j’avais rejeté ce qui ne correspondait pas à ma vie et choisi un nouveau départ, malheureusement une injustice m’a cassé mes ailes . Aujourd’hui je suis retourné dans un enfer dont je ne voulais plus cotoyer et j’en souffre doublement!

    Je suis un positif, il ne m’arrive pas de négativer sur les évenements, mais je pense que je suis arrivé à un moment clé où j’ai besoin d’aide avant de passer vers un non retour qui pourrait être destructif, voir violent car je sens à certain moment la lave de l’émotion gagner du terrain sur ma persévérance..

    Ce que je souhaite par ma démarche, en sachant que j’ai différents projets réalisables c’est de pouvoir être aidé, voire éclairé sur le comment je pourrai passer outre de ce blocage. Comment pouvoir être celui que je dois être, comment pouvoir utiliser mes moyens restants pour avancer vers la sortie, vers ma vie…
    Merci à vous.

    Procrastination ou gestion du temps ??

    #360126

    dsed98
    Participant

    c’est peut être encore autre chose! je dis cela, car je vis la même chose… bloquage, tout s’est mis de travers alors que je positivise à fond, les idées, les opportunités sont là, mais MOI, nathalie, je bloque!!!! et ça me met en colère…

    ce sont des peurs qui ont provoqué cela, sûrement, afin que je les affronte. mais c’est terrible de se retrouver en bas, quand on était en haut, de savoir qu’on peut y remonter, le vouloir, mais BLOQUER!

    alors j’attends avec impatience les grandes pensées des autres membres sur ce sujet précis 😕

    #360127

    malasko
    Participant

    Bonjour à tous

      Hello Mark, hello Nath

      gestion de ses projets, de ses envies ou de ses buts ?
      Gérer ses projets, ses envies, ses buts est une forumulation
      précise pour une quête concernant beaucoup d’entre nous.

      Dans un premier temps, je considère trois jours avant
      le point de départ et trois jous après le point de départ
      donc 7 jours pour :

      1. récapituler sans capituler
      2. travailler avec la clé du temps

    64 variations sur Récapituler sans capituler

      voir message suivant 🙂

    Cette récapitulation me permet de passer à la seconde
    étape travailler avec la clé du temps
    l’idée est d’utiliser une date anniversaire pour le projet.

    Il est possible d’utiliser sa propre date anniversaire,
    l’essentiel est de placer sur au moins une année, les dates
    de début et de fin du projet afin de les rapporter à une journée.

    L’idée est une journée = une année = une respiration.
    quelle mesure pour l’année utiliser ?

    1. une année de 365 jours donne 5 périodes de 73 jours
    2. une année de 364 jours avec ses 12 diviseurs donne
    [1,2,4,8,13,14,26,28,52,91,182,364]

    Prendre conscience qu’un calendrier est construit
    sur les même lois que celles de l’octave musicale

    De même que le temps gère l’improbable, le coeur compte les respirations.

    Cette phrase obscure signifie que le projet s’exerce en une
    triple voie et se déploie comme sur un biorythme.

    L’idée est d’accorder un rtyhme à sa pensée par le biais
    de la respiration.

    De nombreux livres et liens sur la respiration consciente
    se trouvent un peu partout y compris sur le net.

    Après 2 respirations profondes, il est possible
    de percevoir les battements du coeur qui serviront
    sans sévir au compte des respirations yin ou yang

    respiration yin 4,2,4,2
    4 inspirer
    2 rétention pleine
    3 expirer
    4 rétention vide

    respiration yang 6,3,6,3
    6 inspirer
    3 rétention pleine
    6 expirer
    3 rétention vide

    inspirer : observer sans juger
    rétention pleine : ressentir sans interpréter
    expirer : répondre aux besoins, sonder les désirs
    rétention vide : intégrer son énergie dans le temps (exprimer une demande, formuler une quête )

    Chacune de ses respirations s’effectue
    en 6 fois en relation avec les 6 traits yin ou yang
    d’un hexagramme.

    Ici le n° de l’hexagramme est indiqué dans
    avec l’étape 1 : récapituler sans capituler.

    Il y a beaucoup à dire, reste que
    même si aucune voie n’est inutile,
    le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui

    Bonne suite et excellent aujourd’hui à tous

    #360128

    malasko
    Participant
      Récapituler sans capituler

      64 variations sur projet, envie, but
      [2]. avec l’envie demeure le but
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors avec le projet demeure le but.

      [23]. avec l’envie demeure le but
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors sans le projet devient le but.

      [8]. avec l’envie demeure le but
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors pour le projet demeure le but.

      [20]. avec l’envie demeure le but
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors contre le projet devient le but.

      [16]. avec l’envie demeure le but
      comme sans le projet devient l’envie
      alors avec le projet demeure le but.

      [35]. avec l’envie demeure le but
      comme sans le projet devient l’envie
      alors sans le projet devient le but.

      [45]. avec l’envie demeure le but
      comme sans le projet devient l’envie
      alors pour le projet demeure le but.

      [12]. avec l’envie demeure le but
      comme sans le projet devient l’envie
      alors contre le projet devient le but.

      [15]. avec l’envie demeure le but
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors avec le projet demeure le but.

      [52]. avec l’envie demeure le but
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors sans le projet devient le but.

      [39]. avec l’envie demeure le but
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors pour le projet demeure le but.

      [53]. avec l’envie demeure le but
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors contre le projet devient le but.

      [62]. avec l’envie demeure le but
      comme contre l’envie devient le projet
      alors avec le projet demeure le but.

      [56]. avec l’envie demeure le but
      comme contre l’envie devient le projet
      alors sans le projet devient le but.

      [31]. avec l’envie demeure le but
      comme contre l’envie devient le projet
      alors pour le projet demeure le but.

      [33]. avec l’envie demeure le but
      comme contre l’envie devient le projet
      alors contre le projet devient le but.

      [7]. sans le but devient l’envie
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors avec le projet demeure le but.

      [4]. sans le but devient l’envie
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors sans le projet devient le but.

      [29]. sans le but devient l’envie
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors pour le projet demeure le but.

      [59]. sans le but devient l’envie
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors contre le projet devient le but.

      [40]. sans le but devient l’envie
      comme sans le projet devient l’envie
      alors avec le projet demeure le but.

      [64]. sans le but devient l’envie
      comme sans le projet devient l’envie
      alors sans le projet devient le but.

      [47]. sans le but devient l’envie
      comme sans le projet devient l’envie
      alors pour le projet demeure le but.

      [6]. sans le but devient l’envie
      comme sans le projet devient l’envie
      alors contre le projet devient le but.

      [46]. sans le but devient l’envie
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors avec le projet demeure le but.

      [18]. sans le but devient l’envie
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors sans le projet devient le but.

      [48]. sans le but devient l’envie
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors pour le projet demeure le but.

      [57]. sans le but devient l’envie
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors contre le projet devient le but.

      [32]. sans le but devient l’envie
      comme contre l’envie devient le projet
      alors avec le projet demeure le but.

      [50]. sans le but devient l’envie
      comme contre l’envie devient le projet
      alors sans le projet devient le but.

      [28]. sans le but devient l’envie
      comme contre l’envie devient le projet
      alors pour le projet demeure le but.

      [44]. sans le but devient l’envie
      comme contre l’envie devient le projet
      alors contre le projet devient le but.

      [24]. pour l’envie demeure le but
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors avec le projet demeure le but.

      [27]. pour l’envie demeure le but
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors sans le projet devient le but.

      [3]. pour l’envie demeure le but
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors pour le projet demeure le but.

      [42]. pour l’envie demeure le but
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors contre le projet devient le but.

      [51]. pour l’envie demeure le but
      comme sans le projet devient l’envie
      alors avec le projet demeure le but.

      [21]. pour l’envie demeure le but
      comme sans le projet devient l’envie
      alors sans le projet devient le but.

      [17]. pour l’envie demeure le but
      comme sans le projet devient l’envie
      alors pour le projet demeure le but.

      [25]. pour l’envie demeure le but
      comme sans le projet devient l’envie
      alors contre le projet devient le but.

      [36]. pour l’envie demeure le but
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors avec le projet demeure le but.

      [22]. pour l’envie demeure le but
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors sans le projet devient le but.

      [63]. pour l’envie demeure le but
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors pour le projet demeure le but.

      [37]. pour l’envie demeure le but
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors contre le projet devient le but.

      [55]. pour l’envie demeure le but
      comme contre l’envie devient le projet
      alors avec le projet demeure le but.

      [30]. pour l’envie demeure le but
      comme contre l’envie devient le projet
      alors sans le projet devient le but.

      [49]. pour l’envie demeure le but
      comme contre l’envie devient le projet
      alors pour le projet demeure le but.

      [13]. pour l’envie demeure le but
      comme contre l’envie devient le projet
      alors contre le projet devient le but.

      [19]. contre le but devient l’envie
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors avec le projet demeure le but.

      [41]. contre le but devient l’envie
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors sans le projet devient le but.

      [60]. contre le but devient l’envie
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors pour le projet demeure le but.

      [61]. contre le but devient l’envie
      comme avec le projet demeure l’envie
      alors contre le projet devient le but.

      [54]. contre le but devient l’envie
      comme sans le projet devient l’envie
      alors avec le projet demeure le but.

      [38]. contre le but devient l’envie
      comme sans le projet devient l’envie
      alors sans le projet devient le but.

      [58]. contre le but devient l’envie
      comme sans le projet devient l’envie
      alors pour le projet demeure le but.

      [10]. contre le but devient l’envie
      comme sans le projet devient l’envie
      alors contre le projet devient le but.

      [11]. contre le but devient l’envie
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors avec le projet demeure le but.

      [26]. contre le but devient l’envie
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors sans le projet devient le but.

      [5]. contre le but devient l’envie
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors pour le projet demeure le but.

      [9]. contre le but devient l’envie
      comme pour l’envie demeure le projet
      alors contre le projet devient le but.

      [34]. contre le but devient l’envie
      comme contre l’envie devient le projet
      alors avec le projet demeure le but.

      [14]. contre le but devient l’envie
      comme contre l’envie devient le projet
      alors sans le projet devient le but.

      [43]. contre le but devient l’envie
      comme contre l’envie devient le projet
      alors pour le projet demeure le but.

      [1]. contre le but devient l’envie
      comme contre l’envie devient le projet
      alors contre le projet devient le but.

    Les numéros représentent celui des hexagrammes
    du yi king. Le dessin de leur trait sert de support
    à des exercices de respiration consciente ce qui
    demeure une méthode pur court-circuiter les
    identifications au mental discursif probablement
    réveillé durant l’étape de la récapitulation…

    http://club-positif.com/forum/viewtopic.php?p=119178#119178
    http://club-positif.com/forum/viewtopic.php?p=117954#117954

    Créez vous un excellent aujourd’hui

    #360129

    prospaei
    Participant

    Bonjour
    Puis je ajouter quelques éléments?
    La rumination est fatigante.Quelle que soit la justesse des propos la répétition des pensées dans le dialogue intérieur est fatigante,elle coupe les idées autant qu’une course coupe les jambes.
    Penser trop souvent “je fais un travail que je n’aime pas” quelle que soit la justesse de l’observation n’est pas en soi porteur . Aussi travailler à calmer le mental agité et le taire permet de récupérer.

    Il y a plein de possibilités pour reposer le mental par exemple
    méditation avec ou sans mantras
    Respiration lente et consciente globale depuis les clavicules jusqu’à l’abdomen.
    On insiste plus sur l’expir que l’inspir
    avec une phrase choisie selon l’humeur comme par exemple celle ci
    J’inspire la lumière (à l’inspir)
    Je souffle les soucis(à l’expir)

    Dans une période désagréable de transition comme celle ci il est difficile d’aborder les problèmes en frontal mais on peut toujours améliorer ce qui est à la marge comme la santé,la condition physique,les loisirs jusqu’à ce qu’une solution émerge tous les détails qui peuvent être améliorés ont leur importance.

    Bonne continuation.

    #360130

    mimosa_bleu
    Participant

    Bonjour

    Merci pour ton message, mais c’est pas très clair, ni compréhensible !
    Surtout lorsque l’on se trouve dans une situation où se mèle dépression, soucis,prise de décision, choix à faire, blocage sur une position ce type d’information donnée n’aura aucun effet car il est …non compréhensible ni constructible…
    En fait ces matériaux fussent ils classés dans les meilleurs ne peuvent pas consolider l’édifice ébranlé tels qu’ils sont proposés !!!

    C’est un peu comme si tu donnais un livre médical à un élève qui n’a pas terminé ses écoles secondaires !

    Mais si tu peux développer rationnellement, je pense que ce n’est pas en vain !

    Merci à toi

    #360131

    mimosa_bleu
    Participant

    Philomena a dit ;Dans une période désagréable de transition comme celle ci il est difficile d’aborder les problèmes en frontal mais on peut toujours améliorer ce qui est à la marge comme la santé,la condition physique,les loisirs jusqu’à ce qu’une solution émerge tous les détails qui peuvent être améliorés ont leur importance.

    J’approuve sans retenue ce que tu as dit je le sais pour avoir pratiquer lors de ma précédente décision de vie nouvelle.
    L’inconvénient aujourd’hui le simple financier est absent ce qui empêche toutes projections sur un W.E de détente par exemple ou simplement penser à soi même en faisant quelque chose que l’on aime bien ( exemple faire de la salle de sport) .

    Je suis conscient que j’ai besoin ,que c’est vital pour moi de me déconnecter du présent, de cette vie qui me pourrie ma vie, mais je ne peux pas procéder à cette déconnection car l’aspect financier est l’ élément clé incontournable.
    En cause ,mon histoire citée, il n’y a pas de réserves derrière moi, donc il m’est impossible de prendre 30,60,90 jours de répit pour prendre des décisions.
    Quand bien même dans le pire des cas, le travail que je fais pourrait me contenter pour le restant de ma vie, je n’ai pas le moyen()pour agir avec le recul nécessaire pour analyser cette possibilité quoique celle ci est en totale contradiction avec mes vues d’une vie . A moins que je soit aveugle ! Chaque mois, c’est 1800 nécessaire !

    Merci

    #360132

    mimosa_bleu
    Participant

    JNF tu as dit ;ce sont des peurs qui ont provoqué cela, sûrement, afin que je les affronte. mais c’est terrible de se retrouver en bas, quand on était en haut, de savoir qu’on peut y remonter, le vouloir, mais BLOQUER!

    Je pense que j’ai la même ?situation? soit je suis bloqué inconsciemment ce qui aurait pour effet l’empêchement d’aller au but car on est .bloqué..
    ( exemple; je vais abattre le mur car j’aurai une plus belle vue sur la mer. Mais j’ai pas l’outil pour casser le mur car celui que je possède est foutu)
    Pourtant si on analyse l’exemple cité il suffirait si on a l’outil de casser ce mur pour avoir la belle vue, au moins notre esprit serait vidé de ces doutes+questions+imagerie créée ( une place gagnée dans notre cerveau !!) Et si l’argent pour racheter un outil est un obstacle que l’on ne sait pas éliminer on se retrouve dans une situation de blocage
    Personnellement j’ai essayer tout ce qui était possible, seule issue, attendre l’issue du procès !
    Mais je suis un combattant et ma vie je ne la supporte pas n idans ce que je fait ni dans ce qu’elle m’apporte!
    Il y a un proverbe qui dit ; Vous avez la vie que vous méritez !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Hors j’estime ne pas mériter ma vie,elle m’a lésé à fond j’ai tellement donné pour les autres et encore aujourd’hui je me résigne pour donner du bonheur à ma femme par exemple! Quand elle a un besoin, celui ci passe avant mes soucis !

    Je sais que l’on a des peurs, que celles çi ont le bonheur de vous empêcher d’arriver à faire ceci ou cela, certaines sont issues du raisonnement, d’autres du doute !
    Et si l’on reste sur cette peur du doute, jamais l’on franchira la porte de notre bonheur ……..et jamais nous ne serons heureux!!!!

    #360133

    prospaei
    Participant

    En fait je parle de relaxation et de méditation .

    N’ayant pas toujours vécu avec de l’argent je ne comprends pas trop ta réflexion sur les loisirs impossibles.
    Je ne pense pas du tout qu’on a la vie qu’on mérite,la vie est souvent injuste Pour mon compte je me sers de la relaxation la gymnastique douce et la méditation à chaque fois qu’un coup dur arrive dans ma vie. Et le reste du temps aussi.

    Et j’ai souvent eu tout à recommencer,je n’ai pas toujours eu de quoi payer mes factures etc.

    Je ne te sens pas intéressé plus que cela par ces méthodes aussi je n’en écrirai pas plus.

    Que cherches-tu au juste?

    #360134

    mimosa_bleu
    Participant

    philomena,

    merci de lire tes échanges, ne crois pas que je n’ai pas envie de te lire, bien au contraire les moyens qu’utilisent d’autres personnes sont intéressants.
    Je pense que tout les moyens ne s’adaptent pas avec chaque individu et qu’il faut que chacun puisse trouver ”chaussure à son pied”.
    J’ai fait par le passé de la musculation, du jogging ,de la relaxation, j’ai pratiqué la méthode de José Silva qui m’a apporté beaucoup de bien pour mes choix et décisions qui furent prises entre 1997 et 2003, malheureusement un élément extérieur est venu détruire quelque chose et je n’ai pas encore eu la possibilité de me reconnecter à la relaxation ,certainement perturbé par le vécu.
    Indirectement, je paie mon hésitation de 2003 et j’ai mis toute mes forces dans la réparation de l’injustice d’où ce blocage ou vide .Je me suis juré d’aller au bout car par le passé j’ai souvent abandonné en cours de route, certains projets.
    il faut dire aussi que en 2000, j’avais réussi à me libérer d’une vie imposée par mon père, le projet de 2003 était en fait l’aboutissement de cette libération. Tu vois le pourquoi de ma détermination car on m’a cassé !

    Je dis et confirme que pour moi, j’ai ce besoin de pouvoir m’éloigner de cette vie et l’éloignement est (exemple) passer un mois à Malaga ou à Los Angeles sous le soleil par exemple parce que j’ai besoin de vider mon esprit, recharger mes batteries pour continuer à affronter ce moment de vie.Je suis un créatif et cette situation me bloque et m’empêche de visualiser ce que je peux faire pour ne pas stagner dans cette vie .

    Actuellement, je n’ai pas le mode d’emploi ni le moyen d’entrer en la matière pour faire de la relatation. Je l’ai pratiqué ,j’ai essayé à différentes reprises de me reconnecter mais je n’arrive pas car mon esprit est totalement surchargé, donc pour moi je pense que le moyen de vider celui ci est dans un premier temps est l’éloignement.
    J’ai utilisé la richesse de la relaxation, j’en connais les bienfaits !
    Le financier étant un élément, je ne pense pas que je le lie volontairement à un soin, par contre mais il est lié au conditionnement du choix que je voudrais faire.

    Je souhaite pouvoir te lire aussi souvent que tu le souhaite.

    A bientôt.

    #360135

    prospaei
    Participant

    Je te confirme moi non plus je n’ai pas les moyens de passer un mois à Malaga!

    Si la relaxation t’a servi à l’époque tu peux peut-être chercher dans tes souvenirs les sensations que tu avais à l’époque et les recréer.

    Les désirs réprimés ,les frustrations sont un obstacle ,pas un moteur c’est pourquoi ces pratiques que je te propose peuvent aider quelqu’un qui n’a pas les moyens de voir un thérapeute.

    Et plus profond que cela c’est un moyen de reprendre la main,le pouvoir sur une partie de sa vie.finalement suivre un cours c’est en partie se faire mener

    Quand j’ai l’impression de ne plus savoir j’essaye une séance de 5 minutes puis un peu plus chaque jour .
    cela ne donne pas de solution mais augmente largement les capacités d’adaptation,de créativité.

    Le flot de pensées qui nous traverse l’esprit c’est de la dispersion d’énergie ,un bavardage bruyant et fatigant. Se recentrer,se concentrer permet une réflexion plus efficace,je trouve .
    Les émotions activées par un conflit de ce genre sont usantes pour le corps et l’esprit malheureusement tant que ce conflit dure prendre soin de toi peut peut-être t’aider à passer cette mauvaise période.

    En tout cas les phrases comme “on n’a que ce qu’on mérite” c’est complètement inapproprié pour quelqu’un qui a à subir un conflit! A la rigueur pour quelqu’un qui se laisse aller et cherche des excuses pour ne pas faire ce qu’il souhaite faire,ce n’est pas du tout la même chose que ce qui t'”arrive”!

    Bonne continuation.

    #360136

    atlantis
    Participant

    je m’incruste rapidement,

    juste pour dire que je ne pense pas qu’un mois à Malaga ou à
    Los Angeles soit le meilleur moyen pour se vider l’esprit.
    A mon avis il y a des lieux sur terre mieux appropriés pour cela!

    Je confirme que la vie est souvent “injuste”, et que tu n’as sans
    doute pas “mérité” ce qui t’arrive…

    Luco

    #360137

    dsed98
    Participant

    @philomena wrote:

    J’inspire la lumière (à l’inspir)
    Je souffle les soucis(à l’expir)

    Ca ça me parle bien! 😛 merci !

    tout simple tout efficace. parfois, mon blocage va jusqu’à me détourner de petits exercices tels que cela. la folie!

    je crois que l’expression vous avez la vie que vous méritez, veut plutôt dire qu’on récolte ce qu’on sème!

    c’est dur à accepter, mais le faire, c’est se permettre de trouver une nouvelle voie, d’avancer autrement et de la changer.

    bon, c’est plus facile à dire qu’à faire bien sûr, j’en suis la toute première consciente!

    mais toutes ces misères vont permettre de changer ce que l’on n’aimait de toutes les façons pas dans notre vie d’avant!

    à force d’avoir répêter que j’allais changer de place dans mon job précédent, sans rien faire pour pourtant, la vie s’est chargée de m’en faire changer (licenciement pour cause budgétaire)!

    donc oui, on mérite notre vie, non? (mais lorsque je dis ça, que je regarde la mienne, je me dis qu’elle est plein d’injustices aussi!!!).

    ….

    #360138

    kylel
    Participant

    @jnf wrote:

    donc oui, on mérite notre vie, non? (mais lorsque je dis ça, que je regarde la mienne, je me dis qu’elle est plein d’injustices aussi!!!).

    ….

    Ah!!!???

    Parce que t’en connais beaucoup qui connaisse et Luco et moi?

    Ca compense. 😉

    Tu ne crois pas?

    Tu ne te seras pas farci le secret pour rien…. 😆

    #360139

    vivyrelax
    Participant

    @jnf wrote:

    @philomena wrote:

    J’inspire la lumière (à l’inspir)
    Je souffle les soucis(à l’expir)

    Ca ça me parle bien! 😛 merci !

    tout simple tout efficace. parfois, mon blocage va jusqu’à me détourner de petits exercices tels que cela. la folie!

    je crois que l’expression vous avez la vie que vous méritez, veut plutôt dire qu’on récolte ce qu’on sème!

    c’est dur à accepter, mais le faire, c’est se permettre de trouver une nouvelle voie, d’avancer autrement et de la changer.

    bon, c’est plus facile à dire qu’à faire bien sûr, j’en suis la toute première consciente!

    mais toutes ces misères vont permettre de changer ce que l’on n’aimait de toutes les façons pas dans notre vie d’avant!

    à force d’avoir répêter que j’allais changer de place dans mon job précédent, sans rien faire pour pourtant, la vie s’est chargée de m’en faire changer (licenciement pour cause budgétaire)!

    donc oui, on mérite notre vie, non? (mais lorsque je dis ça, que je regarde la mienne, je me dis qu’elle est plein d’injustices aussi!!!).

    ….

    Dans le même esprit, tu prends une douche tiède et tu imagines que tous tes soucis partent par l’évacuation d’eau

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 83)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.