Gérer la colère

Le Club Positif Forums Discussions à thèmes PNL Gérer la colère

Ce sujet a 45 réponses, 25 participants et a été mis à jour par  feerya, il y a 7 ans et 11 mois.

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 47)
  • Auteur
    Messages
  • #242042

    muscle
    Participant

    @*Belle* wrote:

    Vous êtes magnifique!

    Oui je sais… MERCI 🙂

    #242043

    panpan1962
    Participant

    dis – moi muscle , t ‘es tjs comme çà ? je t’avoue qu ‘avec les problèmes que j ‘ai , en fait ,tu fais marché tout le monde! t ‘es payé pour remettre de l ‘ambiance ?moi ca me derange pas tu as reussi a me faire sourire alors que j ‘ai plus envie de pleurer . joelle

    #242044

    abeille
    Participant

    Salut,

    Ça m’intriguait de lire tous les messages, car je veux moi aussi travailler la colère….! Comment réagir en présence de colère et comment l’exprimer.

    Je fais de la croissance personnel. Quelques fois, j’ai des pensées soudaines qui me montent de mon enfance. Je me suis souvenue que dans mon enfance, j’étais entourée de personnes colériques. J’ai absorbé cette colère…moi, j’étais le petit ange qui ne parlait jamais et j’incarnait la douceur…..j’étais une personne qui avait choisi de subir, car je ne connaissais pas autre chose. J’ai appris à me taire. Je ne savais pas comment m’exprimer. J’aurais pu dire, je n’aime pas ça quand vous êtes en colère….

    …maintenant, je ne suis pas capable de tolérer qu’elqu’un qui pique une colère ou même qui soit impatient à côté de moi…………ça m’irrite immédiatement.

    Alors, je me pratique maintenant, à dire ma limite à l’autre. Je ne suis plus obligé de subir les colères des autres. Mais, j’ai beaucoup de difficulté à m’exprimer encore. Comme par exemple, j’ai expliqué à mon chum que moi au niveau de la colère, j’avais une limite, dans le sens que c’est insupportable pour moi. Alors, quand il se met en colère, il peut le faire, car il a le droit, mais moi, j’ai aussi le droit de lui dire, que je quitte la pièce, car j’aime mieux lui reparler quand il sera calme. Ou de lui dire ce que je ressens face à cela. Je ne me sens pas bien quand il est en colère, car ça réveil la mienne.

    Facile à dire, mais pas facile à faire. Aussi, je pense comme Ange d’une certaine façon…….quand je me donnerai le droit d’exprimer ma colère, je donnerai le droit aux autres, car ça ne m’atteindra plus. Mais pour l’instant, j’ai une limite qui me fait souffrir et je dois l’exprimer.

    Abeille de QC

    #242045

    lilouma
    Participant

    Bonjour,

    J’ai parcouru vos messages.
    Je me reconnais souvent dans le cas de Cédric. Je crois qu’on arrive à “se nouer” losrqu’on est en colère et qu’on ne l’exprime pas ou qu’on l’alimente inconscienmment en ressassant ce qui nous met en colère.
    Mais je pense que derrière la colère il y a une ou des peurs .

    Ce qui m’aide le plus c’est de me poser la question ” de quoi ai-je peur?”
    Puis d’accepter cette peur comme possible, un peu comme si je la regardais passer, et avec la certitude que cette colère me fait avancer dans la connaissance de moi même.

    J’ai remarqué ainsi que ma colère baisse chaque fois que je ne l’alimente pas et que je ne la refoule pas.

    Les techniques décrites plus haut m’interessent aussi beaucoup et je vous remercie tous d’avoir évoqué ce sujet .

    Bien à vous,

    #242046

    Cyril Godefroy
    Admin bbPress

    salut à toutes et à tous!

    Par définition la colère est un état d’irritation violente et agressive causé par un profond mécontentement ou un sentiment passager de mécontentement ou d’insatisfaction.
    Il faut se demander et se poser les bonnes questions. D’ou vient se sentiment d’irritation et d’insatisfaction et ou il nous amènes?

    Il est bon à savoir qu’une personne négative peut influencer les membres de sa famille, les collègues de travail,etc. Beaucoup de gens devient confus et stressés sans aucun motif valable. Ils ne se rendent pas du compte que leur stress et colère viennent du fait qu’ils se laissent influencés par les pensées et les actions négatives de leur entourage.

    Une personne qui a une attitude négative va détruire et une personne qui a une attitude positive va construire. Si les deux se confronte, celui qui est négatif est souvent plus fort.

    La meilleure méthode de protection contre la pensée négative des autres est de raisonner positivement.

    Et si on raisonne positivement on refuse de se mettre en colère. Il faut tenir compte que dans une dispute ou discussion chacun a ses raisons et ses motivations donc la nervosité et la colère ne sont pas bienvenues.
    La peur de s’affirmer et de dire nos idées, la peur de l’inconnu, se sentir inutile ou abandonner nos projets nous rendent malheureux. Donc les ennemies no. 1 sont la peur et l’abandon, l’hésitation et l’indécision, le manque de confiance en soi et la négativité.

    #242047

    panpan1962
    Participant

    bonjour Belle , ça fait longtemps !!! dis moi , si je suis ici , si j ‘ai entrepris des cours de sophro , etc , j ‘ai bien envie que le positif gagne de la plaçe dans ma vie , mais je fais de la résistance aux changement , et mon corps se révolte , je t ‘explique , je viensde vivre de sacrés moments , départ de mon fils en claquant la porte , l’opération de mon mari et les conséquences , j ‘ai essayé detoutes mes forces de voir tout ça positivement , jusqu’aux insultes de la copine demon fils et bien résultat , un abcès très mal plaçé qui m ‘a obligé a un séjour a l ‘hopital plus intervention !!! tout c ‘est focalisé et cristalisé au même endroit et bien je pense que j ‘aurais dû piquer une colère !!!! cela aurait sorti et je me serais sentie mieux, tu enpense quoi de cette réaction ? joelle

    #242048

    Cyril Godefroy
    Admin bbPress

    Bonsoir Joëlle et à tout le monde,

    Je comprend bien et je suis vraiment désolée pour tout ce qui se passe de négatif dans ta vie. Je peux te dire que la vie de quiconque n’est pas tout à fait rose. Tu a le choix entre tirer les bonnes leçons ou abandonner la lutte. Personnellement je ne peux pas te donner la meilleure formule, je peux te dire simplement et sincèrement d’après mon expérience que tout ce trouve en toi, que la clef est dans tes mains, il ne te reste qu’à ouvrir la porte.
    Aussi à en-tête de cette page il est écrit “en toi est l’illimité” et nous sommes dans un club très différent de ce qu’on trouve sur le net, le club positif.
    Je pense que le monde est tel qu’on l’aperçoit nous et que parfois il suffit d’un simple geste ou mot pour que tout change en bien, comme, par exemple “je t’aime”.

    Aussi, par l’effet de la pression et de toutes les mauvaises choses que tu supportes chaque jour ton cerveau arrive à saturation. Le psychique ne peut plus s’adapter et il te sera de plus en plus difficile à faire face à toutes ces tensions. Si cette situation dure long temps,tout ce stress peut affecter gravement ta santé . Tu n’es pas “Superman”. Notre corps n’est pas équipé pour supporter des pressions de longue durée. A toi de choisir!

    Bisous.
    Amicalement, Belle.[/b]

    #242049

    etre
    Participant

    Bonsoir Belle, Je suis ravi d’avoir trouvé quelqu’un qui pense comme moi,que tout ce trouve en nous et qu’il n’y a qu’a ouvrir la porte et que ” rien n’est mauvais, rien n’est bon, c’est notre pensée qui crée le bonheur ou le malheur “

    #242050

    donatien jeanjean
    Participant

    pour gérer ce qui te met en colère, il y a une technique PNL efficace : c’est la restructuration d’histoire de vie (RHV).

    Tu pars de quelque chose qui te met en colère et quand tu ressens bien l’émotion, tu fais un ancrage, c’est à dire par exemple tu serres le poing gauche. Tu peux le faire en fermant les yeux.
    Puis tu rouvres les yeux.

    Et tu t’en serrant le poing gauche, tu décides de parcourir ta ligne du temps en remontant dans ton passé à la recherche d’autres situations du même genre qui t’ont mis en colère.

    Exemple : quelqu’un qui se met en colère quand on lui fait une critique. il laisse revenir des souvenirs de moments où il a ressenti cette même colère dans d’autres situations de plus en plus anciennes.
    Tu gardes serré ton poing gauche car c’est lui qui va t’aider à remonter le fil conducteur.

    Tu vas ainsi remonter très loin dans ton passé quand tu étais un enfant. Tu vas sans doute retrouver un souvenir particulier, ceui qui est le plus ancien et tu vas le nommer, par exmple critique de telle personne.
    Maintenant tu peux rouvrir les yeux et desserrer le poing.

    Il te faut maintenant trouver une ressource que tu as sans doute aujourd’hui et qui t’aurait été bien utile autrefois pour faire face à cette situation difficile et pouvoir la traverser aisément.

    Tu peux chercher et trouver cette ressource dans un autre domaine où tu fais face aisément à toutes sortes de difficultés.

    Par exemple, il y a des personnes qui ont de grandes ressources dans des domaines professionnels ou sportifs et qui en treès peu dans les relations personnelles ou sentimentales.

    Tu peux aussi imaginer la ressource qui te serait necéssaire pour faire face facilement à cette situation qui te pose problème aujourd’hui.
    Tu me suis ?

    OK! Dès que tu l’as trouvé, imagine en détails la situation où tu disposes de cette ressource de telle façon que tu te sentes vraiment en train d’utiliser cette ressource. tu es dans la situation. Alors tu peux ancrer cette resource en serrant ton poing droit, cette fois ci. garde le serré un peu pour bien ancrer ta ressource, que l’on va appelé A. très bien, tu peux ouvrir les yeux et deserrer le poing droit.

    Maintenant, tu vas à nouveau serré ton poing droit pour avoir ta ressource et tu vas en même temps serer ton poing gauche et retrouver dans ton lointain passé, le souvenir premier de la situation qui te mettait en colère. est-ce que tu sens la différence ?

    Tu es dans la situation difficile, mais tu disposes de ta ressource que tu n’avais pas autrefois. Sens toute les différences : qu’est-ce que tu dis, qu’est-ce que tu entends, que vois tu ? peux tu percevoir toutes les différences au niveau de ta colère.

    Maintenant, en gardant le poing droit serré et en desserant la poing gauche, tu peux remonter sur ta ligne du temps, les diverses situations que tu as vécu et qui t’avais mis en colère. Tu peux percevoir rapidement les changements que ton inconscient enrégistre parfaitement. Tu remontes jusqu’à aujourd’hui.

    Tu peux même continuer sur ta ligne du temps et t’imaginer dans des situations identiques, dans le futur. Comment les perçois tu ?

    Si tu te sens bien, c’est que tu as bien fait le travail. Si ce n’est pas le cas, tu peux recommencer le travail car crois moi, une fois que tu l’auras bien fait et surtout bien ressenti, tu seras définivement débarrassé de ces colères intempestives.

    Ca c’est dela PNL en action.
    A bientôt,
    Donatien
    vivremavie.com

    #242051

    lilouma
    Participant

    Merci Jeanjeand j’ai beaucoup apprécié ton exposé, sa précision et sa clarté ont été pour moi d’une grande richesse . Je suis vraiment trés heureuse de ta présence ici.

    #242052

    donatien jeanjean
    Participant

    Chère Florence,

    La PNL offre beaucoup de possibilités pour ceux et celles qui veulent changer la perception qu’ils ont des choses qui les font souffrir.

    Pourquoi continuer à souffrir inutilement en répétant les vieux schémas négatifs, alors qu’il suffit de décider de percevoir les choses autrement.

    Cela n’est pas possible dans l’urgence.

    le seul moyen est de reconsidérer nos expériences calmement, avec le recul du temps. Cela est facile à faire en se promenant sur notre ligne du temps et en ajoutant les ressources qui nous manquaient alors, ou bien prenant de la distance par rapport à ce qui nous souffrir.

    Bien penser à réintégrer notre corps en fin d’expérience afin de ne pas passer le reste de notre vie en tant que spectateur du monde (c’est pourtant ce que font beaucoup de gens plusieurs heures par jour devant keur télé)

    Bonnes expériences et à bientôt

    #242053

    donatien jeanjean
    Participant

    J’ai noté chère Florence,
    je voulais dire Chère Lilouma (facheuse erreur, excuse moi !)

    A bientôt

    #242054

    panpan1962
    Participant

    bonjour Donatien , tes interventions me plaisent et je pense que je vais m ‘y remettre à la pnl , j ‘ai fais un an sur les deux pour avoir un graduat ici en belgique , le premier degrés est praticien , le deuxième maître praticien , je dois avouer que j ‘étais un peu rebelle et que ça passait pas trop avec mon prof , je me sentais constament étudiée ! alors j ‘étais pas a l ‘aise ! j ‘ai testé le poing serré pour ne plus rougir dès que je prend la parole , les dents serrées aussi , rien à faire mais ça ne m ’empêche pas de parler !!!! tes écrits me donnent l ‘envie de retenter l ‘expérience , merci ! une phrase me vient à l ‘esprit sur la colère “agir dans la colère , c ‘est mettre la voile dans la tempête ” , joelle

    #242055

    lilouma
    Participant

    @donatien jeanjean wrote:

    Chère Florence,

    La PNL offre beaucoup de possibilités pour ceux et celles qui veulent changer la perception qu’ils ont des choses qui les font souffrir.

    Pourquoi continuer à souffrir inutilement en répétant les vieux schémas négatifs, alors qu’il suffit de décider de percevoir les choses autrement.

    Cela n’est pas possible dans l’urgence.

    le seul moyen est de reconsidérer nos expériences calmement, avec le recul du temps. Cela est facile à faire en se promenant sur notre ligne du temps et en ajoutant les ressources qui nous manquaient alors, ou bien prenant de la distance par rapport à ce qui nous souffrir.

    Bien penser à réintégrer notre corps en fin d’expérience afin de ne pas passer le reste de notre vie en tant que spectateur du monde (c’est pourtant ce que font beaucoup de gens plusieurs heures par jour devant keur télé)

    Bonnes expériences et à bientôt

    Tout à fait d’accord, je retrouve les mêmes mots, le même chemin, le même cadre . Quel palisir. j’ai moi même pratiqué la PNL avec beaucoup de bonheur et elle me sert encore . J’ai un grand plaisir à en retrouver les saveurs car depuis 1 an ma mémoire disfonctionne et beaucoup de concepts sont dans le flou. grâce à toi ils revivent . Merci

    #242056

    xenarine
    Participant

    Bonjour,

    Pour ma part, quand je suis en colère, ou sous le coup d’une émotion destabilisante, j’écris.

    Je prends mon cahier fétiche, et je lâche tout ce qu’il y a à lâcher. J’écris très vite, sans réflechir, je note tout ce qui me passe par la tête même si c’est ridicule.

    Quand j’ai terminé, je repose mon crayon, je referme mon cahier (je ne relis jamais ce que j’ai écrit quand je suis en colère … de toutes façons, je ne pourrais pas, dans ces moments là, j’écris très mal, mon écriture est très torturée, deformée).

    Ensuite, je fais quelques respirations amples et profondes et après ça va mieux.

    Quand je suis vraiment en colère contre quelqu’un. Je lui écris une lettre que je n’envoie pas.
    Mais je fais vraiment comme si j’allais lui envoyer. Je prends du beau papier à lettres, une belle enveloppe, j’exprime tout ce que j’ai à dire, je mets la lettre dans l’enveloppe, puis je note le nom de la personne dans l’enveloppe, et je la poste dans mon cahier, là où personne ne la lira jamais.

    Ecrire me soulage et atténue ma rage.

    A bientôt.

    Amicalement.

    Emmanuelle

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 47)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.