dialogue

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  zizou, il y a 3 ans et 8 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #238780

    calumette
    Participant

    Dialogue entre Sarah l’égyptienne et Myriam d’Israel :

    Sarah dit :
    c’est avec des cris que les hommes commandent aux vaches et aux chevaux, c’est avec des caresses que les femmes commandent aux hommes .
    Nous les femmes, notre mission c’est de faire des hommes des dieux, sinon ils redevienent des bêtes et se retournent contre nous.

    Il nous faut donner de l’âme à leur sens, de l’esprit à leur corps, sinon leur vie sera celle des brutes qui cherchent à dominer, se jalousent et se déchirent.

    N’entre pas dans son corps comme un moulin lourd de mémoires,
    entres-y comme dans un temple, avec ses différents seuils,
    ses différentes portes, ses chambres secrètes, ses autels sacrés.

    Le corps est un mystère et tu es la gardienne et la révélation de ce mystère.

    Chaque être humain a plusieurs corps mais la plupart du temps nous ne fréquentons que les plus épais, nous ignorons l’étreinte de nos corps subtils, de nos corps de diamant …

    Le corps est une partition à déchiffrer, une musique à entendre et tu l’entends si tu l’appelles :

    n’oublie pas les océans qui t’entourent, les étoiles qui te regardent.

    Ce ne sont pas seulement un homme et une femme qui se rencontrent mais deux univers. …..

    #445069

    zizou
    Participant
    #445070

    zizou
    Participant

    extrait du livre “femmes qui courent avec les loups” de C. Pinkola-Estes

    Dans son sommeil, le pêcheur verse une larme qui perle à sa paupière close. Assoiffée, la Femme squellette s’en aperçoit et, maladroitement, rampe vers lui pour étancher sa soif à la coupe de son oeil. Quel rêve a-t-il pu faire pour donner naissance à une larme ? (nb : dans les mythes les larmes ont pouvoir de création)

    Si vous pouviez porter vos regards sur l’être le plus endurci, le plus cruel, le plus impitoyable pendant son sommeil et au moment où il s’éveille, vous verriez en lui, durant quelques instants, l’innocence même de l’enfance. Dans notre sommeil nous revenons à l’état de douceur pure.

    Par le biais de cette métaphore du sommeil innocent, le pêcheur fait suffisamment confiance à la nature de Vie/Mort/Vie pour se reposer et se régénérer en sa présence. Il accomplit ainsi une transition vers une compréhension plus profonde, vers un stade de maturité plus avancé.

    Lorsque des amants parviennent à cet état, ils s’abandonnent aux forces qu’ils ont en EUX et qui possèdent la FOI, la CONFIANCE, le POUVOIR de l’innocence. Au cours de ce sommeil spirituel, l’amant a confiance, il sait que les tâches de son âme vont être accomplies en lui, que tout sera comme il se DOIT. Il dort sans méfiance, du sommeil du sage.

    Il existe une juste méfiance qui naît de l’approche du danger et une méfiance injustifiée, car consécutive à des blessures antérieures. Ceux qui craignent d’être “menés en bateau” ou “pris au piège” ou qui réclament à grands cris “leur liberté” laissent l’or leur filer entre les doigts.

    Tout change le jour où ils s’autorisent à “aimer même si …”, même si leur coeur fait des bonds, même s’ils sont nerveux, même s’ils ont déjà souffert, même s’ils ont peur de l’inconnu.
    Parfois, les mots sont impuissants à vous donner courage…..

    Dans cet état d’innocence, le pêcheur redevient une jeune âme. En dormant, ses cicatrices sont effacées, aucun souvenir de ce qu’il était hier ne demeure.

    Il existe au sein de la psyché masculine un homme intact qui croit au bien, n’a aucun doute sur la vie, est empli de sagesse et n’a aucune peur de la mort.

    Des femmes sont là pour attester de la présence de cette créature chez un homme, alors que lui-même n’en a pas encore conscience. Cette capacité du jeune esprit à appliquer à sa propre psyché le POUVOIR de GUERISON est stupéfiante. Il a CONFIANCE. Cette confiance n’a rien à voir avec l’être aimé, elle vient de l’assurance que tout le mal qui lui sera infligé peut guérir, qu’à toute ancienne vie succède une nouvelle. Il est sûr que chaque évènement de l’existence, si anodin soit-il, a un sens profond et peut se transformer en énergie vitale.
    Il faut dire aussi que parfois, au fur et à mesure qu’un homme devient plus libre et se rapproche de la Femme squelette, celle qu’il aime éprouve de plus en plus de crainte et doit à son tour accomplir les tâches qui consistent à désenchevêtrer, observer la nature Vie/Mort/Vie, apprendre à lui faire confiance. Lorsque l’un et l’autre sont bien initiés, ils ont ENSEMBLE le pouvoir qui permet de mettre un baume sur toutes les blessures, de survivre à toutes les douleurs.

    Toutefois, il ne sert habituellement à rien d’attendre de se sentir suffisamment fort pour faire confiance, parce que ce jour ne viendra jamais. Il faut donc prendre le risque que notre instinct soit JUSTE et que tout ce qu’on nous a appris à croire sur la nature Vie/Mort/Vie soit FAUX.

    Pour que l’amour s’épanouisse, le partenaire doit être certain que ce qui va arriver sera porteur de transformation. Il doit se laisser aller à cet état de sommeil qui restitue à chacun sa sagesse innocente, qui crée et recrée la spirale de l’expérience Vie/Mort/Vie.

    Si macabre que cela paraisse, c’est en fait la première fois que l’occasion de faire preuve de bravoure et de connaître l’amour se présente. Aimer, cela veut dire “rester avec”. Cela veut dire émerger d’un monde de fantasmes pour entrer dans un univers où un amour durable est possible, face contre face, os contre os, un amour tout de dévotion. Aimer, c’est rester lorsque votre corps vous crie “fuis”.

    Quand les amants sont capables de supporter la nature Vie/Mort/Vie, de la comprendre en tant que continuum, une nuit entre deux jours, et en tant que FORCE qui persiste une vie durant, ils sont capables d’affronter la Femme Squelette dans leurs rapports. Ils sont appelés à avoir une meilleure compréhension des deux mondes dans lesquels ils vivent, le monde terrestre et le monde de l’esprit.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.