Tous les articles par Cyril Godefroy

Accomplir sa vie : Définir votre vision et vos objectifs

Le travail que vous avez fait hier sur votre identité, vos relations, vos rôles et vos valeurs est la fondation qui va vous permettre de définir votre vision et de concrétiser celle-ci en objectifs.

Là encore, la démarche que vous devez accomplir pour écrire noir sur blanc votre vision est simple. Tellement simple qu’on se demande souvent pourquoi on n’y a pas pensé auparavant.

Car en déterminant votre identité, vos rôles et vos valeurs, vous avez commencé à exprimer votre vision de vie.

Votre vision

Votre vision, l’aspiration vers laquelle vous tendez est quelque chose qui doit se révéler quand vous rentrez vraiment dans l’âge adulte. On peut même penser que cette révélation est parallèle à la crise de la quarantaine (quand cette vision ne se réalise pas ou implique de laisser de côté une partie de son insouciance infantile).

Votre vision ne dépend pas de ce que vous êtes aujourd’hui, de vos finances, de votre carrière. Elle existe en dehors des contingences.

Mais la définir n’est pas forcément très facile. On tâtonne, au début, puis on affine, on redéfinit. Notre identité, nos responsabilités et nos valeurs sont là pour nous aider à la définir avec plus de précision.

Reprenez ce que vous avez écrit hier, et mettez-le en action avec ce modèle de phrase :

« Dans mon rôle en tant que (mettez un des rôles que vous avez définis), je veux transmettre et personnifier les valeurs de (mettez les valeurs que vous avez mises en avant hier) en (mettez la description de vos valeurs comme préparée hier) »

Voilà qui va vous fournir une bonne base pour écrire et définir votre vision, votre aspiration pour votre vie.

Prenez maintenant le temps de noter noir sur blanc votre vision avant de continuer à lire cet article.

Les sphères de notre vie et vos objectifs

Nous sommes un et nous sommes plusieurs en même temps.

Nous avons aussi plusieurs sphères dans notre vie, des sphères qui n’ont pas la même importance au cours du temps.

Ces 6 domaines d’application sont :

  • la vie spirituelle/personnelle
  • notre santé physique
  • nos relations
  • nos loisirs et récréations
  • notre activité professionnelle
  • nos finances

Certaines périodes de notre vie voient une sphère prendre plus d’importance que d’autres. Les périodes de vacances sont un exemple typique où notre sphère “vocationnelle”, notre activité professionnelle, a moins d’importance, et nos activités de loisirs beaucoup plus. Mais c’est aussi vrai pour les relations, notre forme et santé physique, etc.

Pour ne rien laisser de côté, vous allez définir des objectifs dans chacun de ces domaines, séparément. C’est une première façon de découper un problème, une vision qui est grande, en des choses plus simples, plus claires et plus réalisables.

On commence par une modification à long terme, puis on va de plus en plus près en découpant ce changement en étapes plus simples.

Ce processus de découpage d’objectifs qui peuvent sembler inatteignables en objectifs à votre portée est très simple. Il suffit de partir du plus gros pour arriver au plus petit.

C’est un peu comme la vue d’avion qu’évoque David Allen dans son livre sur la méthode GTD. On part de très loin, et on se concentre sur une partie pour voir le détail, puis une partie à l’intérieur de cette partie , etc.

Je vous rappelle : Il faut avoir des buts pour pouvoir les atteindre. Mais il faut que ces buts soient atteignables. Il faut que vous puissiez passer à l’action.

Parfois, il est très important de passer à l’action pour savoir où vous voulez aller. Car il y a de nombreuses choses que l’on ne peut pas savoir sans les faire. C’est la différence entre le savoir et l’apprentissage.

Déterminer vos buts spirituels/personnels

Nous allons commencer par le premier domaine : la vie spirituelle/personnelle.

Je vais reprendre la métaphore de David Allen avec la vue d’avion. Imaginez-vous dans un avion à 10 0000 mètres d’altitude, en train de regarder le sol.

De cette hauteur, vous voyez votre vie, et vous pouvez la contempler dans les 4 directions, assez loin. Mais vous ne voyez pas les détails.

Pour voir les détails, il vous faut descendre de peut-être 5 000 mètres. Vous discernez alors mieux les choses, mais la vue panoramique que vous aviez de l’ensemble n’est plus là.

Pour rentrer vraiment dans le détail, il vous faudra encore descendre pour mieux voir où vous êtes et où vous allez.

Pour accomplir votre vision et fixer vos buts, il vous faut accomplir ce même travail de concentration sur les détails les plus proches, graduellement :

  1. en vous basant sur votre vision et votre identité, qu’est-ce que vous pouvez enclencher comme modification à moyen et long terme ?
  2. que voulez-vous avoir accompli dans 5 ans ? Décidez aujourd’hui d’un changement et d’une action à long terme que vous allez accomplir dans l’année qui vient.
  3. en vous basant sur ce que vous voulez avoir accompli dans un an, quelle est l’action ou le changement que vous devez provoquer dans le mois qui vient ?
  4. pour accomplir ce changement dans un mois, que devez-vous faire dans la semaine qui vient, et comment pouvez-vous mesurer ce progrès ?

Si vous continuez à faire dans les 5 ans qui viennent ce que vous avez fait pendant les 5, 10, 20 ans passés, serez-vous satisfait de ce que vous avez accompli ?

À nouveau, prenez le temps de rédiger sur une feuille, et pour votre sphère spirituelle/personnelle vos objectifs pour chacun des termes évoqués : 5 ans, 1 an, 1 mois, 1 semaine.

Comment bien faire ce travail

Tout écrire et tout envisager pour les 5 prochaines années et dans les 6 domaines de votre vie est peut-être un peu costaud pour une seule journée.

Pour rendre ce travail plus facile, mais aussi plus efficace, je vous conseille d’y consacrer 30 minutes chaque jour pendant les 5 prochains jours.

Procédez exactement de la même manière pour votre santé physique, vos relations, votre activité professionnelle, vos finances ou vos loisirs que vous avez procédé pour votre vie spirituelle/personnelle. Commencez par votre objectif à 5 ans puis rapprochez-vous de cet objectif en choisissant des buts plus proches et plus faciles à atteindre à plus court terme.

Cette démarche peut vous sembler rébarbative et scolaire. Je suis partiellement d’accord avec vous sur ce point. C’est l’appréciation de loin.

Laissez-moi tout de suite vous contredire en vous rappelant que votre vie est faite d’habitudes rébarbatives en elles-mêmes. De petites choses qui en soi ne veulent rien dire. Mais ensemble elles forment un tout.

On va nager dans le répétitif, l’habitude. Ce sont vos habitudes qui gouvernent votre vie, pas vos décisions. Ce n’est pas une série de résolutions de nouvelle année qui vont provoquer le changement, mais la mise en place d’une routine, d’un cadre et l’analyse détaillée de ce cadre qui vont vous permettre d’avancer enfin pour exprimer votre vision et accomplir votre vie avec clarté et clairvoyance.

Vous aurez aussi à répéter ce travail de détermination d’objectifs. Refaites chaque semaine le point 4, chaque mois le point 3 et chaque année les autres points 1 et 2.

Conclusion

Vous l’attendez certainement : après l’introspection d’hier et la définition des objectifs aujourd’hui, nous allons aborder la définition des plans demain.

Car à quoi bon réfléchir à toutes ces questions de notre vie si ce n’est pas pour les mettre en action ?

À quoi cela sert-il de voir clair si cette clarté ne nous permet pas d’agir ?

Merci de m’indiquer dans les commentaires si vous avez pu vous aussi faire ce travail et que vous y voyez plus clair dans votre vie, votre vision, vos objectifs.

Si vous avez des questions, c’est aussi le bon endroit pour réagir et partager vos interrogations.

Accomplir sa vie : Définir d’où l’on part

Il est vital de savoir faire le point sur ce que l’on est aujourd’hui, maintenant et ici. Nous ne nous définissons pas parce que nous avons été il y a 5 ans, 10 ans ou 25 ans : nous changeons perpétuellement, et il est nécessaire de refaire le point sur ce que l’on est à un moment.

Pour accomplir notre vie, pour parcourir le chemin que l’on souhaite, il faut d’abord savoir d’où l’on part.

Aujourd’hui, en version très synthétique, je vais vous demander de vous concentrer sur qui vous êtes et vous aider à vous définir pour que vous puissiez ensuite facilement déterminer votre vision de vie, vos buts, et les mettre en œuvre.

Vos rôles

Tour à tour père, mère, frère, mari, sœur, épouse, fils : nous sommes plusieurs choses à la fois. Nous pouvons aussi être auteur, coach, salarié, entraîneur, professeur, amant, volontaire dans une ONG…

Plusieurs choses à la fois. Mais qu’est-ce qui est le plus important, qu’est-ce qui nous prend le plus de temps ou correspond le mieux à ce que nous voulons être ? Vous allez le découvrir par vous-même, et l’exprimer clairement.

Commencez par faire la liste des personnes qui sont autour de vous et à chaque fois, dites quel est votre rôle.

Par exemple, j’ai trois fils : je suis un père.

Voyez, pas besoin d’y aller par quatre chemins. Faites dans la simplicité.

Vos responsabilités

Ensuite, détachez-vous un peu de vos relations et abordez la question de vos responsabilités, celles qui vous occupent soit tous les jours soit sur le long terme, de manière diffuse.

Par exemple, et je prends encore ma situation personnelle : auteur, éditeur, coach dans certains domaines. Mais aussi parent, chef d’entreprises.

Ne pensez pas qu’à vos responsabilités extérieures, mais aussi à vos responsabilités intérieures : prendre soin de mon corps, surveiller mon cholestérol…

Votre contribution

Enfin, faites la liste de vos contributions à des choses extérieures. Des contributions où vous mettez en application votre générosité.

Par exemple, encore une fois pour vous guider, j’étais dans l’association des parents d’élèves de mon plus jeune fils, je contribue dans certains groupes d’auteurs.

Faites la synthèse et pesez

Maintenant reprenez vos listes et déterminez quels sont les rôles qui sont les plus importants dans votre vie. N’oubliez pas que choisir c’est renoncer, et que vous devrez dire, noir sur blanc, que certains rôles sont moins importants que d’autres.

Prenez les 6 ou 7 rôles les plus importants pour vous et notez-les à part dans une liste que vous allez pouvoir garder à l’esprit et qui vous guidera.

Par exemple, voici mes rôles ou sphères d’activité qui sont les plus importants : parent, mari, auteur, chef d’entreprise, développement personnel, autoédition, santé physique.

Vous voilà avec une première liste de rôles importants dans lesquels vous allez pouvoir agir et vous développer pour vous occuper de ce qui est vraiment important pour VOUS. Pas ce qui est important pour d’autres personnes et qu’elles cherchent à vous imposer.

Avez-vous le sentiment que certains rôles ne sont pas à la hauteur, que vous passez trop de temps à faire certaines choses ?

Est-ce que vos buts et vos activités qui vous prennent le plus de temps sont inclus dans un ou plusieurs de ces rôles ? Ou est-ce que vous vous passez votre temps à faire d’autres choses qui ne sont pas de votre ressort ou ne correspondent pas à votre vocation ?

Est-ce que cela serait un changement pour vous de pouvoir vous consacrer pleinement à ces rôles et faire en sorte de respecter de l’équilibre pour chacun d’entre eux ?

Prenez le temps de prendre une feuille de papier, et de répondre par écrit à ces questions.

Vos valeurs

Nous nous exprimons aussi en passant des choses aux autres. Ce sont nos valeurs qui doivent transparaître et permettre d’améliorer notre entourage ou le monde dans son ensemble.

Commencez par la liste des personnes qui sont importantes pour vous, cette liste que vous avez écrite précédemment, et faites la liste des valeurs que vous voulez transmettre à ces personnes.

C’est un peu comme si vous écriviez votre héritage spirituel : à mes fils je veux laisser l’amour, la patience, le goût du travail bien fait, l’adaptation, la rigueur, l’humour et la dérision, la confiance en eux-même et en les autres, l’espoir, la curiosité et l’ouverture d’esprit, la compassion et le respect.

Vous transmettez ce que vous êtes : ce sont donc les valeurs que vous cherchez vous-même à avoir et à développer.

Après avoir noté ces valeurs, vous ferez donc la liste des valeurs que vous cherchez vous-même à mettre en œuvre dans votre vie quotidienne. Pour que cette étape soit efficace, je vous conseille de vous concentrer sur une dizaine de valeurs au maximum. Si vous en trouvez moins, c’est tant mieux : vous aurez ainsi la possibilité de vous concentrer plus sur ces valeurs en particulier.

Plus serait certainement trop, vous pourriez vous sentir submergé par les défis à relever. Vous avez encore du temps devant vous pour exprimer ces autres valeurs et les transmettre à leur tour.

Prenez une valeur, et écrivez une profession de foi sur celle-ci, sur la manière dont vous la mettez en œuvre.

Exemple :

Valeur : respect

Description : j’attache de l’importance à écouter les autres et à reconnaître leur point de vue, leurs aspirations, leurs situations. Je prends en compte l’histoire des gens et leur situation particulière. Je ne méprise pas, même quand je ne comprends pas.

L’engagement passé et la capacité à respecter les contrats fait aussi partie de mes aptitudes. Une parole donnée n’est pas vaine.

Conclusion

Demain, vous allons continuer à construire chacun notre vie et ce à quoi nous aspirons en abordant notre vision et nos buts. D’ici là, passez du temps à faire ces exercices, à vous concentrer sur ce que vous êtes aujourd’hui pour identifier ce qui est important pour vous, ce qui est déséquilibré, ce qui peut être amélioré, et ce que vous laisserez aux autres par votre présence, vos actions, vos idées.

J’espère que vous apprécierez cette définition de votre personne, c’est en définissant des bases solides et précises que vous pourrez développer votre vie et vous accomplir.

Je vous invite à laisser un commentaire si vous avez apprécié cet article, et à partager ce que cet exercice vous a révélé de vous.

Rester concentré sur le moment présent, mais commencer à préparer le futur

Alors attention, dans cet article je ne vais pas vous demander de laisser tomber les objectifs que vous vous êtes fixés début octobre pour la fin d’année, surtout pas : ils restent la priorité.

Si vous avez déjà atteint un de ces objectifs, vous avez l’opportunité de vous libérer du temps pour faire une autre chose importante pour vous : commencer à vous préparer à l’année prochaine, en faisant le bilan de qui vous êtes, ce que vous faites, ce que vous voulez faire.

Si vous n’avez pas atteint vos objectifs, que vous n’en avez pas reporté, que vous avez encore un emploi du temps chargé, la tête pleine, continuez à vous concentrer sur l’instant présent. Le moment qui compte est aujourd’hui, maintenant.

On devient ce à quoi on pense

Qui êtes-vous ?

L’année dernière, j’ai préparé des questionnaires pour aider les différentes personnes à faire un bilan professionnel et personnel. Une première démarche pour commencer à travailler sur la problématique de l’amélioration de soi.

Des questionnaires qui étaient peut être un peu brouillons, mal calibrés ou incomplets. Des questionnaires qui surtout n’étaient pas accompagnés d’une démarche de progrès avec des actions à mettre en œuvre.

Mais ce qui compte c’est de s’y mettre ! Si on attend toujours que tout soit parfait pour se lancer, que l’on tombe dans le travers du perfectionnisme, on n’avance pas, on fait du sur-place, on reste assis.

Pour avancer vers l’endroit où vont être dans sa vie, il ne faut pas rester assis mais se lever et commencer à marcher. On ne sait peut-être pas encore courir, on n’a peut-être pas une trottinette qui permet d’aller plus vite sans effort. Mais si on ne se lève pas, on ne peut pas avancer…

Si vous ne prenez pas le temps de regarder en arrière, rien ne va changer quand vous allez regarder vers le futur.

Cette année, je vais d’abord vous demander de vous concentrer sur vos rôles.

Prenez 5 minutes et faites la liste des rôles que vous remplissez dans votre vie : père, frère, amant, entrepreneur, auteur, salarié, employé, et décrivez ce rôle, qui attend quelque chose de vous, comment vous remplissez ce rôle.

Un exercice simple qui vous permettra de faire ensuite le tour d’horizon à 360°, de couvrir tout le panorama de ce que vous faites.

Évidemment, on n’aime pas être mis dans une case. Mais il y a aussi une fonction d’explication au langage et aux étiquettes qui nous sont collées. Ces étiquettes sont des points de référence par rapport auxquels on peut se déterminer. Ce sont aussi des attentes que nous avons par rapport à nous-même et que d’autres ont à notre égard.

Donc laissez-vous définir comme mère, épouse, amante, professionnelle, dirigeante.

On ne parle pas ici de ce que vous voulez être, on parle de ce que vous êtes en réalité, aujourd’hui, en ce moment.

Savoir qui vous êtes

Savoir qui vous êtes est un élément vital de votre vie.

Il est vital de savoir quelle est votre vision, vos valeurs, votre déclaration de mission pour votre vie.

Sans ces éléments indispensables, vous ne pouvez pas décider de vos projets, et des buts que vous devez poursuivre.

Il est donc utile de faire des moments de pause une à deux fois par an pour faire la revue des différents aspects de notre vie qui sont importants pour nous et juger de ce que nous avons choisi de faire pour accomplir des progrès décisifs.

1. Quelles sont vos plus importantes relations ?

Faites la liste des personnes les plus importantes autour de vous et notez quelle est la nature de votre position dans la relation. Par exemple Stéphanie, ma femme. Je suis un époux.

Quelles sont vos plus importantes responsabilités ?

Par exemple entrepreneur, étudiant, professeur, support de famille.

Quels sont les domaines dans lesquels vous contribuez ?

Par exemple participation à la vie de classe de vos enfants, participation locale, appartenance à une association

Faites la revue des trois points évoqués plus tôt et tirez en les 5 à 7 rôles les plus importants

Par exemple, voici mes 7 rôles les plus importants : Père, époux, développement personnel, auteur, expert marketing, ami.

Une fois que vous avez ce travail, vous avez un cadre de lecture, une manière de juger si ce que vous faites, les projets que vous entreprenez ou les buts que vous vous fixez sont en adéquation avec vos rôles ou vont plus loin que ces rôles.

Est-ce qu’un de vos rôles prend plus d’importance que les autres ?

C’est normal que vous ne puissiez pas tout faire en même temps. Vous avez des moments où vous êtes 100% avec votre famille, d’autres périodes plus longues où vous êtes 100% sur votre travail. Par exemple le mois de novembre j’étais 100% sur le travail pendant les 3 premières semaines, puis j’ai consacré beaucoup plus de temps à ma famille.

Mais en jugeant à l’échelle de l’année j’ai réparti mes rôles au cours de celle ci et je n’ai pas le sentiment qu’aucun des rôles a dépassé les autres.

En faisant la liste de mes objectifs et surtout de mes tâches, y en a -t-il qui ne sont pas conformes avec mes rôles ?

Si vous vous rendez compte que vous avez des tâches qui ne correspondent pas à vos rôles, ou qui vont à l’encontre de ces rôles, il est peut être temps de remettre ces tâches ou ces objectifs en question. Vous n’avez peut-être pas dit non au bon moment, à vous-même ou à quelqu’un d’autre.

Faites correctement le nettoyage de ces choses qui vous polluent l’esprit et qui ne correspondent pas à votre rôle.

Remettez dans la balance et sous le microscope ce que vous effectuez de manière régulière pour juger de leur accord avec qui vous êtes

En effectuant régulièrement ce retour en arrière sur ce que vous êtes aujourd’hui (pas hier, pas demain) et sur comment vous remplissez ce rôle, vous pourrez choisir avec discernement vos prochains objectifs pour qu’ils vous correspondent vraiment.

Vous verrez qu’avec le temps, les personnes que vous êtes, les rôles que vous tenez vont évoluer : être père est très important pour moi encore, mais dans une douzaine d’années, quand tous mes fils auront quitté le foyer familial, ce rôle sera différent, et je pourrai le remplir aussi de manière différente.

N’oubliez pas que vous avez le droit de changer, que vous n’êtes pas la même personne qu’il y a 10, 15 ou 20 ans, et que vous pouvez devenir une personne différente dans 5, 10 ou 15 ans pour vous réaliser de manière différente.

Plus qu’un mois pour faire de 2016 une bonne année

Nous sommes le 1er décembre. plus que 30 jours avant la Saint Sylvestre, la fin d’année, le temps d’un bilan et le retour du cycle calendaire.

Que vous reste-t-il à accomplir pendant ce mois ?

Il est important de consacrer aujourd’hui quelques minutes calmes, posées, sans distraction, pour faire le bilan de votre avancement par rapport à ce que vous vous étiez fixé au début du mois.

Il est aussi temps de faire du ménage.

Avec le temps qui vous est imparti, le même que celui de votre voisin, de votre mère, de moi, que pouvez-vous réussir à finir ?

Il vous faudra faire du vide, laisser de côté des choses que vous aviez envie d’accomplir mais qui ne sont pas bien barrées, ou qui vont prendre plus de temps.

Prendre la mesure du temps

Un échec ? Rappelez-vous que ce n’est pas grave : la route qui mène au succès est pavée d’échecs.

Vous êtes-vous rendu compte que ce que vous poursuiviez n’était pas ce que vous aviez vraiment besoin de rechercher ? C’est une bonne chose : au moins ce temps de réflexion vous aura permis de vous rendre compte plus vite que vous poursuiviez les mauvais buts, ceux qui ne contribuent pas à votre bonheur.

Des succès avant l’heure ? Réjouissez-vous-en ! Prenez la pleine mesure de ce que vous avez déjà réussi à accomplir et continuez sur cette voie.

Même si vous n’êtes pas arrivé à votre but final, mesurez quand même la distance qui vous en sépare encore et à quel point vous vous en êtes rapproché en fixant ce but et en accomplissant chaque jour quelque chose pour vous en rapprocher.

Prenez aussi la mesure de ces succès quotidiens et habituez-vous à être quelqu’un qui réussit ce qu’il ou qu’elle veut accomplir. Droguez-vous, grisez-vous avec ces mini-succès et ces étapes franchies. Vous créez ainsi un cercle vertueux où vous êtes plus en phase avec vos aspirations, où vous avancez, où vous êtes plus heureux par ce que vous faites.

Faites le ménage

Faites le ménage dans les choses qui vous sont inutiles et vous encombrent inutilement l’esprit ou vous prennent trop de temps. Tout le monde se bat pour avoir votre attention, et réussit peut-être facilement à avoir celle-ci.

Votre esprit déteste le vide, aussi bien que la nature. Au contraire, vous pouvez le remplir de plein d’infos, de messages. Jusqu’à exploser.

Votre esprit est aussi comme le singe proverbial qui passe son temps à aller d’un sujet d’attention à l’autre.

Or ce qui vous permet d’avancer, ce qui vous permet de concrétiser vos aspirations, c’est le focus. Le fait de regarder une chose avec attention et de vous avancer vers elle.

Faites donc le ménage dans les choses qui vous prennent inutilement votre temps. Qu’il s’agisse d’une activité (la télévision est mon coupable de prédilection), de réseau social artificiel (Facebook et Twitter sont mes cibles de prédilection), de mode de communication (SMS, WhatsApp, email et autres messengers qui bipent à répétition).

Prenez la liste à laquelle vous êtes inscrit et qui vous a amené à cette page…

Est-ce que ce que cette lecture vous a apporté est valable pour vous, est-ce un plus ?

Non ? Pourquoi êtes-vous toujours abonné alors ? Faites des choix.

Choisir c’est renoncer, mais renoncer nous permet de nous concentrer sur ce qui est important pour nous.

Vous recevez sans doute, comme moi, de nombreux emails chaque jour. Dans la plupart de ces emails publicitaires, car ils sont publicitaires, il y a, en bas, souvent caché, un lien pour vous désinscrire. Cliquez sur ce lien. Si vous ne lisez pas ces emails, si vous n’agissez pas en lisant ces emails, jamais, c’est que vous n’êtes pas intéressés.

Cette semaine, j’ai fait le nettoyage, régulièrement, au fur et à mesure. Toutes ces listes auxquelles je me suis abonné, toutes ces personnes que j’ai commencé à suivre parce que leur proposition initiale m’avait intéressé. Mais qu’en ai-je fait ? Rien…

Ce qui compte c’est ce que JE fais, pas ce que je pourrais faire, pas ce que je considère éventuellement faire un jour. Mes rêves n’ont d’intérêt que si je les concrétise.

Le bonheur c’est quand ce que vous pensez, ce que vous dites et ce que vous faites sont en harmonie.

Mahatma Gandhi

Ce qui est important à retenir dans cette citation, c’est le verbe : ce verbe n’est ni le verbe savoir, ni écouter, ni posséder. Le verbe est penser, dire, faire. À chaque fois un verbe d’action.

On n’est pas un génie, on n’accomplit pas de grandes choses, on ne parcourt pas sa vie si on n’agit pas. Passez à l’action.

Faites quelque chose pour vous

Ce que je veux que vous fassiez aujourd’hui, c’est vous désabonner de quelque chose, ou d’arrêter d’utiliser autre chose, Facebook, Twitter, Snapchat, Whatsapp. Sortez de la chambre d’écho.

Désinscrivez-vous des listes qui ne vous intéressent en fait pas.

Simplifiez votre vie, vos choix, vos pensées.

La chambre d’écho c’est cet espace de discussion où vous parlez en fait pour vous-même. Où chacun apparaît un peu comme jouant un rôle.

Savez-vous que les chambres d’écho sont les meilleurs moyens de rendre quelqu’un fou. Juste après les chambres de privation de sens. Enfermez quelqu’un dans une chambre où aucun bruit ne se réverbère, où la lumière est toujours constante. Cette personne deviendra folle. Enfermez-la dans une pièce où tout ce qu’elle dite, pense est répété, elle ne mettra pas beaucoup plus de temps.

Donc, préservez-vous de ces chambres d’écho.

Choisissez que diable ! Démontrez que c’est vous qui choisissez.

Pensez aux autres

La fin d’année aussi approche, et avec elle les célébrations de fin d’année. C’est le moment de retisser les liens avec ceux qui vous sont chers, de leur accorder du temps dans une réelle communion.

Le temps que vous passez avec d’autres personnes, à les écouter et à partager avec eux est un des meilleurs moments de l’année.

Si ces personnes sont toxiques, faites aussi un choix, et choisissez des personnes moins toxiques. Ou dites-leur qu’elles sont toxiques et demandez leur de changer.

Si vous même vous changez, vous progressez, sachez que ces personnes toxiques seront les premières à vous le reprocher. Donc prenez tous leurs reproches comme la marque que vous êtes en train de devenir la personne que vous voulez être.

Dans les yeux des autres personnes, celles qui veulent votre bien réel, vous verrez de l’étonnement au fur et à mesure que vous changez, de la surprise parfois, mais toujours après de la compréhension. Vous pouvez vous appuyer sur cette compréhension pour bâtir des liens plus forts.

Dans un mois, ça recommence

Dans un mois, il sera temps de vous fixer de nouveaux objectifs. On en reparlera à ce moment-là. N’attendez pas le début d’année pour agir, concentrez-vous sur l’instant présent.

Vivez et construisez votre bonheur, brique après brique.

Quelle est la ressource la plus vitale dans notre vie?

Il y a une chose dont nous disposons tous en égales parties. Une chose qui ne se préoccupe pas de différences de genre, d'âge, de richesse : le temps.

C'est le temps.

Et souvent, on peut dire que ce temps est notre vie. Par exemple, interrogez-vous sur le sens que prennent vos paroles quand vous remplacez « temps » par « vie » dans certaines expressions :

  • je n'ai pas de temps
  • je manque de temps

Oui, c'est dur de dire des choses pareilles : vous dites que vous n'avez pas de vie, ou que vous manquez de vie.

Prenez en main votre futur

Dans le long parcours qui nous conduit au 31 décembre, nous voici bientôt à mi-chemin. Dans 5 jours, la moitié du temps qui nous était imparti au début du mois d'octobre se sera écoulée, et nous arrivons maintenant sur la pente descendante, celle qui va nous mener inexorablement au 31 décembre.

Continuer la lecture de Quelle est la ressource la plus vitale dans notre vie?

Atteindre le succès : faites le point sur ce premier mois

Voilà 30 jours que je vous ai invité à vous concentrer sur vos objectifs à trois mois pour finir l’année 2016 en beauté et atteindre le succès, les succès.

Mieux vivre, plus sereinement, en atteignant ses objectifs et en ayant du plaisir, du bonheur à atteindre ceux-ci : voilà un des objectifs de cet exercice au long cours.

Encore 2 mois d’ici le 31 décembre 2016, donc ce n’est pas le moment de relâcher ses efforts. Pour vous aider à atteindre vos objectifs ou vous en rapprocher mais aussi à le faire avec bonheur et plaisir, je vous propose aujourd’hui de faire le point sur ce que vous accompli.

Le bonheur vient de nos actions
Continuer la lecture de Atteindre le succès : faites le point sur ce premier mois

Pour le 25 octobre, promotion exceptionnelle

  Engagement, enthousiasme, expression de soi, bonheur et succès, voilà des mots importants pour votre développement personnel, mais savez vous COMMENT les pratiquer ?
  Dans Destination Succès, une méthode complète de développement personnel, il n’y a pas de cours théorique sur le développement personnel. Cette méthode est avant tout une méthode pratique qui vous apprend et fait pratiquer COMMENT avoir confiance en vous, comment vous débarrasser d’un sentiment d’infériorité, comment investir dans votre personnalité…
  L’important n’est pas de SAVOIR.

  L’important est de METTRE EN PRATIQUE.

Tout ce que vous pensez, vous pouvez le réaliser.

Destination succès
Destination succès de Christian H. Godefroy

A l’occasion de la date anniversaire de Christian Godefroy, Destination Succès est au prix canon de 0,99€ au lieu de 3,99€.

La version Audio est aussi disponible en téléchargement chez Audible pour presque -50%, 8,95€ au lieu de 16,95€.

Pour profiter de cette promotion, achetez aujourd’hui ce livre numérique :

sur Kindle
sur Kobo
sur iBooks

La version papier est aussi en promotion, et vous pouvez la commander sur le site d’Amazon.

Vous pouvez aussi retrouver l’ebook à télécharger ou l’audiobook à télécharger sur la boutique du Club Positif.

Devenez une machine à idées

Aujourd’hui, nous allons continuer à viser notre objectif pour la fin de l’année au travers d’un exercice simple :

Je veux que vous notiez sur un cahier, ou mieux, un agenda, 10 idées sur un thème particulier.

10 idées pour vous rapprocher de votre époux ou épouse, 10 idées pour développer votre activité, 10 idées pour mieux vous sentir en société, 10 idées pour étendre votre cercle de relations, 10 idées pour être plus productif, 10 idées pour gagner plus d’argent même.

Ce qui est important dans cet exercice ce n’est pas que vos idées soient bonnes. Il n’est pas important de les juger. Continuer la lecture de Devenez une machine à idées

Êtes-vous prêt à faire un point ?

Nous sommes à 8 jours depuis mon article sur les objectifs de 2016. Dans 2 jours, nous arriverons à 10 jours : ce sera le moment de faire un premier bilan de votre avancement.

C’est très utile de faire un petit point de temps en temps. Et 10 jours est un bon délai pour voir si des progrès ont été faits.

Pensez-y : si vous découpez la période de 3 mois en périodes, cela fait 9 périodes de 10 jours.

Si vous avez fait 10% de progrès par rapport à vos objectifs, vous êtes bien partis, vous êtes sur des rails.

C’est un peu comme quand on fait un trajet en voiture : vous commencez, vous savez où vous allez à peu près, mais vous lne connaissez pas encore la route. De temps en temps, vous relevez la tête de votre volant pour vérifier si vous êtes sur le bon chemin, et combien il vous reste à parcourir.

Donc lundi, j’enverrai un mail pour que tout le monde fasse un point. D’ici là, si vous n’avez pas assez avancé dans vos projets personnels et professionnels, profitez du week-end pour le faire !