Un outil pour prendre de bonnes résolutions en 2014

Pour aider ceux qui désirent se voir tels qu’ils sont réellement, nous avons préparé une liste de questions.
Lisez-la et répondez-y tout haut de façon à entendre votre propre voix.
Cela vous aidera à être sincère envers vous-même.

TEST D’AUTOANALYSE

Vous plaignez-vous souvent de “vous sentir mal” ? Si oui, quelle en est la cause ?

Critiquez-vous les autres à la moindre provocation ?

Faites-vous fréquemment des erreurs dans votre travail ? Si oui, pourquoi ?

Êtes-vous sarcastique et agressif dans votre conversation ?

Évitez-vous délibérément l’association avec une personne quelconque ? Si oui, pourquoi ?

Souffrez-vous d’indigestion ? Si oui, quelle en est la cause ?

La vie vous semble-t-elle futile et votre avenir vous paraît-il sans espoir ? Si oui, pourquoi ?

Aimez-vous votre travail ? Si non, pourquoi ?

Vous apitoyez-vous souvent sur vous-même ? Si oui, pourquoi ?

Enviez-vous ceux qui réussissent mieux que vous ?

À quoi pensez-vous le plus : au SUCCÈS ou à l’ÉCHEC ?

En vieillissant, augmentez-vous votre confiance en vous ou la perdez-vous ?

Avez-vous tiré une leçon valable de vos erreurs ?

Laissez-vous un parent ou une connaissance vous tourmenter ? Si oui, pourquoi ?

Êtes-vous parfois “au comble de l’exaltation” et à d’autres moments dans l’abattement le plus profond ?

Qui a le plus d’influence sur vous ?
Quelle en est la cause ?

Tolérez-vous les influences négatives ou décourageantes que vous pourriez
éviter ?

Négligez-vous votre apparence physique ? Si oui, quand et pourquoi ?

Avez-vous appris à “noyer vos ennuis” dans un travail qui vous absorbe trop pour vous laisser le temps d’y penser ?

Estimeriez-vous que vous êtes un
“faible” si vous laissiez les autres penser à votre place ?

Négligez-vous le bain interne jusqu’à ce que l’auto-intoxication vous rende de mauvais caractère et irritable ?

Combien avez-vous de sources d’ennui que vous auriez pu éviter et pourquoi les tolérez-vous ?

Avez-vous recours à l’alcool, aux narcotiques ou au tabac pour “calmer vos nerfs” ? Si oui, pourquoi n’essayez-vous pas le pouvoir de la volonté ?

Quelqu’un vous harcèle-t-il ? Si oui, pour quelle raison ?

Avez-vous un but bien précis ? Si oui, quel est-il et quel est le plan que vous avez élaboré pour l’atteindre ?

Souffrez-vous d’une des 6 formes fondamentales de la peur ? Si oui, de laquelle ou desquelles ?

Avez-vous une méthode pour vous protéger des influences négatives des autres ?

Avez-vous délibérément recours à l’autosuggestion pour rendre votre esprit positif ?

Qu’est-ce qui a pour vous le plus de prix : vos possessions matérielles ou le pouvoir de contrôler vos pensées ?

Êtes-vous facilement influencé par les autres au détriment de votre propre jugement ?

La journée d’aujourd’hui a-t-elle ajouté quelque chose de valable à vos connaissances ou à votre état d’esprit ?

Affrontez-vous en face les circonstances qui vous rendent malheureux ou en fuyez-vous la responsabilité ?

Analysez-vous vos erreurs, les échecs que vous avez subis et essayez-vous d’en tirer une leçon profitable ou pensez-vous que cela ne sert à rien ?

Pouvez-vous nommer 3 des faiblesses qui vous font le plus de tort ? Que faites-vous pour les surmonter ?

Encouragez-vous les autres à vous raconter leurs ennuis ?

Choisissez-vous dans votre expérience quotidienne les leçons ou les influences qui aideraient à votre avancement personnel ?

Votre présence a-t-elle une influence négative sur les autres ?

Quelles sont les habitudes qui vous dérangent le plus chez les autres ?

Élaborez-vous vos opinions ou laissez-vous les autres vous influencer ?

Avez-vous appris comment créer un état d’esprit qui vous protège contre les influences déprimantes ?

Votre occupation vous inspire-t-elle foi et espoir ?

Êtes-vous conscient de posséder des forces spirituelles dont le pouvoir suffit à garder votre esprit de toute forme de PEUR ?

Votre religion vous aide-t-elle à conserver un état d’esprit positif ?

Pensez-vous qu’il soit de votre devoir de partager les soucis des autres ? Si oui, pourquoi ?

Si vous croyez que “qui se ressemble s’assemble”, qu’avez-vous appris sur vous-même en étudiant les amis que vous avez choisis ?

Voyez-vous une relation, et quelle est-elle, entre les gens avec qui vous
êtes le plus lié et un malheur quelconque qui vous est arrivé ?

Croyez-vous possible qu’une personne que vous considérez comme votre amie soit en réalité votre pire ennemie par l’influence négative qu’elle a sur votre esprit ?

Selon quel critère jugez-vous ce qui vous est utile et ce qui ne l’est pas ?

Vos associés sont-ils intellectuellement supérieurs ou inférieurs à vous ?

En 24 heures, quelle est la part de temps que vous consacrez à :

  • votre occupation
  • votre sommeil
  • vos loisirs et moments de détente
  • l’étude de connaissances utiles
  • ne rien faire du tout

Qui, parmi vos connaissances :

  • vous encourage le plus
  • vous engage le plus à la prudence
  • vous décourage le plus

Quelle est votre plus grande préoccupation ? Pourquoi l’acceptez-vous ?

Quand on vous donne un avis désintéressé et non sollicité, l’acceptez-vous sans poser de questions, sans chercher les motifs qui l’ont suscité ?

Qu’est-ce que vous désirez le plus au monde ? Avez-vous l’intention de l’acquérir ?

Êtes-vous décidé à subordonner tous vos autres désirs à celui-là ? Combien de temps par jour consacrez-vous à son acquisition ?

Changez-vous d’avis souvent ? Si oui, pourquoi ?

D’habitude, finissez-vous tout ce que vous avez commencé ?

Vous laissez-vous facilement impressionner par les titres, par le rang professionnel, par les diplômes ou les richesses des autres ?

Êtes-vous facilement influencé par ce que les autres pensent et disent de vous ?

Vous intéressez-vous aux gens en raison de leur position sociale ou financière ?

Quel est à votre avis le plus grand personnage vivant de notre époque ?
Dans quel sens cette personne est-elle supérieure à vous ?

Combien de temps avez-vous mis pour étudier ces questions et y répondre ?
(Il vous faut au moins un jour pour analyser et répondre à toutes ces questions)

Si vous y avez répondu sincèrement, vous vous connaissez mieux que la plupart des gens ne se connaissent.

Étudiez soigneusement vos réponses, pendant plusieurs mois, revoyez-les une fois par semaine et vous serez stupéfait des connaissances précieuses acquises par cette simple méthode. Si vous hésitez sur quelques réponses à donner, demandez conseil à ceux qui vous connaissent bien, spécialement à ceux qui n’ont pas de raison de vous flatter, et voyez-vous à travers leurs yeux. L’expérience est stupéfiante.

(Extrait de “Pensez et devenez Riche” de Napoleon Hill, disponible dans la bibliothèque de livres gratuits du Club Positif)

P.S. Je vous conseille aussi de noter vos réponses dans un petit cahier, pour pouvoir revenir dessus plus tard et voir vos progrès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *